2 min de lecture Équipe de France de football

Coupe du Monde 2018 : "On fait partie des favoris", estime Alain Roche

INVITÉ RTL - Alain Roche, ancien défenseur central en équipe de France, revient sur le tirage au sort du premier tour du mondial 2018.

L'invité de RTL Midi
Coupe du Monde 2018 : "On fait partie des favoris", estime Alain Roche - L'invité de RTL Midi
Crédit Média : RTLnet Crédit Image : CHRISTOPHE SIMON / AFP
Voir la suite

La tension monte avant le tirage au sort du premier tour du mondial 2018. La question : quels seront les adversaires des bleus ? C'est aux alentours de 16h ce vendredi 1 décembre que doit se tenir le tirage au sort, dans la salle de concert du Kremlin. "Le compte à rebours commence, on va découvrir nos futurs adversaires. Mais il y a de l'excitation surtout, car on se projette sur la prochaine coupe du monde. On va savoir quels joueurs on va rencontrer et on va être plus attentif à leurs performances", décrypte Alain Roche, consultant et ancien défenseur central en équipe de France.

Une effervescence partagée par les joueurs, comme pour Didier Deschamps, selon Alain Roche. "C'est l'excitation qui va dominer (…) Ce qui est important pour Didier Deschamps c'est qu'il va se préparer à ses futurs adversaires. Maintenant c'est un gros travail que va faire l'équipe technique pour préparer les joueurs et qu'ils arrivent en forme pour cette coupe du monde", affirme-t-il.

L'Espagne est un ogre qui a repris des couleurs depuis quelque temps

Alain Roche
Partager la citation

Mais ce tirage au sort reste d'une importance cruciale, puisqu'il peut avoir un impact important sur la suite de la compétition pour les Bleus. "On l'a déjà vu : les tirages heureux nous ont plutôt aidés", certifie l'ancien défenseur. "L'Espagne est un ogre qui a repris des couleurs depuis quelque temps. Donc l'équipe fait peur, mais il n'y a pas qu'elle. Moi j'ai davantage peur de l'Uruguay, parce qu'à chaque fois que l'on a eu l'Uruguay dans notre groupe, on ne s'est jamais qualifié", prévient Alain Roche.

Il faut y croire, on est capable de rivaliser avec n'importe qui et on l'a démontré.

Alain Roche
Partager la citation

Pourtant, le consultant sportif reste confiant, quel que soit le cas de figure. "L'Espagne est un vrai ogre, mais ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas aller plus haut et de sortir de ce groupe-là. On l'a vu en battant l'Allemagne, on est aussi capable de concurrencer de plus grosses équipes. On fait partie des favoris", lance-t-il. "Il faut y croire, on est capable de rivaliser avec n'importe qui et on l'a démontré. Je trouve qu'on a progressé", termine Alain Roche.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés