4 min de lecture Équipe de France de football

Coupe du Monde 2018 : de l'Australie à la Croatie, retour sur l'épopée des Bleus

RÉCIT - Après sept matches, et au terme d'une finale difficile, les Bleus ont décroché leur deuxième étoile. Vingt ans après 1998, ils sont de nouveau champions du monde.

Didier Deschamps, porté en triomphe par les Bleus, le 15 juillet 2018 à Moscou
Didier Deschamps, porté en triomphe par les Bleus, le 15 juillet 2018 à Moscou Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Quatre matches avaient déjà eu lieu quand l'équipe de France a fait son entrée en lice dans cette Coupe du Monde, le 16 juin 2018. Un premier match synonyme de libération pour les 23 Bleus mais aussi de délivrance pour les millions de supporters tricolores. Si les hommes de Didier Deschamps ont souffert, ils ont assuré l'essentiel en signant une première victoire prépondérante pour la suite de la compétition (2-1). 

La terne prestation des Bleus laisse pourtant un goût amer aux nombreux passionnés. Faiblesse offensive, manque de transition, plan de jeu difficile à cerner... Les critiques sont alors nombreuses. L'inquiétude augmente. La fronde se développe. 

Et le second match de la compétition n'a guère atténué ces nombreuses interrogations. Face au Pérou, équipe prétendue la plus faible de ce groupe C, les Bleus peinent à faire la différence. Seul un but de Kylian Mbappé, qui est alors devenu le plus jeune buteur français de l'histoire d'une Coupe du Monde, est venu éclairer cet après-midi (1-0).

La naissance d'un groupe

Pourtant, ce match est peut-être l'acte fondateur de ce groupe, de cette équipe. Dans l'adversité, les leaders se révèlent. Dans l'adversité, la défense se pose en véritable rempart. Dans l'adversité, les Bleus s'en sortent, s'imposent et remplissent pleinement leur objectif : la qualification.

À lire aussi
Des supporters des Bleus lors du match de l'équipe de France contre les États-Unis, samedi 9 juin. football
Euro 2020 : comment acheter des places pour cet été ?

Le troisième match face au Danemark n'est alors qu'une simple revue d'effectif. Les "coiffeurs", les habituels remplaçants, gagnent du temps de jeu et profitent à leur tour de cette ambiance exceptionnelle d'une Coupe du Monde. Mais, sans ses titulaires habituels, l'équipe de France n'arrive pas à développer son jeu de transition, ses contre-attaques. Les Bleus piétinent, les Bleus pataugent. Résultat ? Un match nul (0-0) et une véritable purge.

Le début du rêve

Mais, le 30 juin 2018, la France bascule dans une forme d'euphorie. En huitièmes de finale de la plus prestigieuse des compétitions, Hugo Lloris et ses coéquipiers font enfin rêver les supporters. Emmenés pas un Kylian Mbappé des grands soirs, les Bleus réalisent un match de haut vol (4-3) face à l'Argentine de Messi.

Antoine Griezmann, qui a ouvert le score sur penalty, Benjamin Pavard, auteur d'une reprise de volée magistrale et Kylian Mbappé, auteur d'un doublé, ont douché les espoirs de l'Albiceleste, qui avait pourtant pris les devants en début de seconde période grâce à Angel Di Maria et Gabriel Ivan Mercado.

Mais, sur ce match, les Bleus montrent enfin leur force de caractère, leur envie, leur détermination à décrocher cette seconde étoile. Simplement dantesque, à l'image de la prestation de Kylian Mbappé. L'attaquant français, âgé de 19 ans, laisse parler son talent au point d'éclater à l'ultime face de la planète qui ne connaissait pas (encore) le natif de Bondy.

La montée en puissance

Sur leur lancée, les Bleus maîtrisent parfaitement leur sujet en quarts de finale. Opposés à l'Uruguay, privé de sa star Edinson Cavani, les Bleus s'imposent logiquement grâce à Raphaël Varane et Antoine Griezmann, bien aidé par le portier adverse (2-0). La qualification est en poche, de même que la place en demi-finale.

Les Bleus poursuivent leur route. Plus que jamais. Et alors que l'équipe de France attendait de croiser le Brésil sur sa route, c'est finalement la Belgique qui se hisse en demi-finale, le 10 juillet 2018. Pourtant Eden Hazard, Kevin de Bruyne et Romelu Lukaku, le trio magique des Diables Rouges depuis le début du Mondial, peine à exister dans ce match couperet. Et sur un corner d'Antoine Griezmann, l'ancien Lyonnais Samuel Umtiti donne un coup de tête ravageur pour inscrire le seul but de cette rencontre. 

Le toit du monde

Un but, un seul, qui suffit à faire chavirer la France de bonheur. Les Champs-Élysées sont pris d'assaut, les drapeaux sont de sorties, les maillots aussi. Tout un peuple est déjà prêt à accueillir cette deuxième étoile.

Cette dernière arrive cinq jours plus tard. Dans une finale irrespirable, les Bleus sont dominés, asphyxiés par la Croatie, tombeuse de l'Angleterre en demi-finale. Mais l'expérience est française. Et après deux coups de pouce du destin, les Bleus mettent la main sur le match grâce à Paul Pogba et Kylian Mbappé.

Luka Modric et ses coéquipiers ne reviendront jamais. Les 66 millions de Français le savent, Didier Deschamps le sait, l'équipe de France est championne du monde pour la deuxième fois de son Histoire. Vingt ans après le sacre de 1998, les Bleus se sont hissés sur le toit du monde. Des étoiles pleins les yeux, le trophée enfin en main, le champagne peut dorénavant couler à flot...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Coupe du Monde Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants