3 min de lecture Coupe du Monde

Coupe du monde 2018 : à 100 jours du Mondial, où en sont les Bleus ?

ÉCLAIRAGE - Si certains joueurs semblent indispensables et que l'ossature de l'équipe de France se dessine, Didier Deschamps va devoir faire des choix. Focus sur les forces en présence.

Didier Deschamps entouré de ses joueurs lors d'une séance d'entraînement, le 9 octobre 2017
Didier Deschamps entouré de ses joueurs lors d'une séance d'entraînement, le 9 octobre 2017 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

J-100. L'équipe de France, comme l'ensemble des 32 équipes nationales qualifiées à la Coupe du monde, entame sa dernière ligne droite à l'approche de la prochaine Coupe du monde, qui se tient du 14 juin au 15 juillet en Russie. 

À trois mois du début de la compétition, le groupe tricolore se dessine journée après journée. Certains font office de tauliers et seront, sauf blessures de dernière minute, présents en Russie pour affronter l'Australie, le Danemark et le Pérou en phase de poules. Cela représente une dizaine de joueurs.

De quoi laisser encore quelques places vacantes. Autant dire que la prochaine liste de Didier Deschamps, à l'occasion des matches amicaux face à la Colombie et la Russie les 23 et 27 mars prochains, devrait donner une première indication notable et la direction prise par le staff tricolore avant l'annonce officielle du groupe. 

À lire aussi
Neymar, Cavani et Mbappé le 1er septembre 2018 à Nîmes sondage
PSG : une cote de popularité toujours négative mais en nette hausse sur deux ans

Les gardiens, une hiérarchie établie

C'est sûrement le poste où le suspense est moindre. Depuis de nombreux mois, la hiérarchie semble définie au poste de gardien avec la présence de Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Marseille) et Alphonse Areola (PSG). Difficile d'imaginer Didier Deschamps changer la donne.

Si Benoît Costil (Bordeaux) a longtemps espéré bouleverser l'ordre établi, cela semble dorénavant mission impossible. Ces récentes performances avec les Girondins et son retard enregistré au fil des mois devraient avoir raison de sa présence dans cette liste.

Les défenseurs, de possibles surprises ?

En fonction des postes, le suspense est totalement différent. En défense centrale, là encore, les forces en présence sont claires. Raphaël Varane (Real Madrid), vice-capitaine des Bleus, devrait être titulaire aux côtés de Laurent Koscielny (Arsenal) ou Samuel Umtiti (Barcelone). Le jeune Presnel Kimpembe (PSG) occupant, à l'heure actuelle, la place de quatrième arrière central.

Sur les côtés, les débats sont plus ouverts et certaines surprises sont totalement possibles. À droite, Djibril Sidibé (Monaco) devrait logiquement être de la partie. En l'absence de ce dernier en novembre, Christophe Jallet (Nice) et Benjamin Pavard (Stuttgart) avaient été appelés par le sélectionneur. Le joueur de Bundesliga, plus régulier, semble aujourd'hui avoir une longueur d'avance. 

Même constat à droite. Malgré des performances régulièrement critiquées, Layvin Kurzawa (PSG) apparaît en position de force sur ce couloir. Et si Lucas Digne (Barcelone) peine à s'imposer avec les Blaugrana, il garde les faveurs de Didier Deschamps. À moins que Benjamin Mendy, victime d'une rupture du ligament du genou droit en septembre dernier, ne réussie sa course contre la montre. 

Benjamin Pavard avec l'équipe de France en novembre 2017
Benjamin Pavard avec l'équipe de France en novembre 2017 Crédit : CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Les milieux, peu de places à prendre

Au milieu, clairement, une hiérarchie est déjà dessinée. N'Golo Kanté (Chelsea), Blaise Matuidi (Juventus), Paul Pogba (Manchester United) sont indéboulonnables. Adrien Rabiot (PSG), indiscutable dans le milieu parisien, semble également indiscutable dans cette liste de 23.

Il reste alors deux ou trois places à prendre. Corentin Tolisso (Bayern Munich), qui a su s'imposer chez le géant allemand, devrait logiquement obtenir son ticket pour le Mondial. Thomas Lemar pourrait également valider son billet grâce à un profil atypique de meneur de jeu excentré.

En revanche, la situation semble plus compliquée pour Moussa Sissoko (Tottenham), malgré le soutien indéfectible de Didier Deschamps, ou encore Timoué Bakayoko (Chelsea). Enfin, la grosse cote pourrait être celle de Tanguy NDombélé (Lyon). L'ancien Amiénois ne cesse d'enchaîner les grosses performances avec l'OL et apparaît comme un international en puissance même si la Coupe du monde approche sûrement à grands pas. 

Adrien Rabiot et Corentin Tolisso, sur le banc des Bleus le 25 mars 2017
Adrien Rabiot et Corentin Tolisso, sur le banc des Bleus le 25 mars 2017 Crédit : FRANCK FIFE / AFP

Les attaquants, de nombreux prétendants

Offensivement, Didier Deschamps à l'embarras du choix. Si Antoine Griezmann (Atlético de Madrid) et Kylian Mbappé (PSG), les deux "chouchous" du public français, font une nouvelle fois office de poids lourds, le cas d'Olivier Giroud (Chelsea) ne cesse de faire débat. Malgré un temps de jeu limité, l'attaquant ne cesse d'avoir la confiance du sélectionneur. Jusqu'à quand ? Son départ d'Arsenal lors du dernier mercato hivernal s'apparente à un véritable coup de poker.

Florian Thauvin (Marseille) et Nabil Fékir (Lyon), étincelants dans leur club respectif depuis plusieurs mois, ont clairement une carte à jouer dans l'animation offensive tricolore et semblent en bonne voie pour intégrer la liste des 23. 

Enfin, de nombreux noms reviennent avec insistance du côté de Clairefontaine, l'antre des Bleus. Anthony Martial (Manchester United), Alexandre Lacazette (Arsenal), Dimitri Payet (Marseille), Ousmane Dembélé (Barcelone) ou encore Kinsgley Coman (Bayern Munich) sont logiquement évoqués. Ce dernier semblait avoir une longueur d'avance. Mais une opération de la cheville le 26 février dernier a littéralement rebattu les cartes. Sera-t-il remis à temps ? 

Alexandre Lacazette et Kylian Mbappé, avec l'équipe de France en novembre 2017
Alexandre Lacazette et Kylian Mbappé, avec l'équipe de France en novembre 2017 Crédit : Martin Meissner/AP/SIPA
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Équipe de France de football Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792502065
Coupe du monde 2018 : à 100 jours du Mondial, où en sont les Bleus ?
Coupe du monde 2018 : à 100 jours du Mondial, où en sont les Bleus ?
ÉCLAIRAGE - Si certains joueurs semblent indispensables et que l'ossature de l'équipe de France se dessine, Didier Deschamps va devoir faire des choix. Focus sur les forces en présence.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2018-a-100-jours-du-mondial-ou-en-sont-les-bleus-7792502065
2018-03-06 11:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mW4jpR4iIQjnW4_a3mx5Fw/330v220-2/online/image/2017/1110/7790897797_didier-deschamps-entoures-de-ses-joueurs-lors-d-une-seance-d-entrainement-le-9-octobre-2017.jpg