1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du monde 2014 : Lionel Messi envoie une Argentine poussive en huitièmes de finale
2 min de lecture

Coupe du monde 2014 : Lionel Messi envoie une Argentine poussive en huitièmes de finale

COMPTE-RENDU - Dans le temps additionnel d'un match équilibré, Lionel Messi a inscrit le but de la victoire argentine. Sans briller, l'Albiceleste composte son billet pour les huitièmes de finale.

La rencontre entre l'Argentine et l'Iran, le 21 juin 2014
La rencontre entre l'Argentine et l'Iran, le 21 juin 2014
Crédit : AFP/B.Mehri
Julien Quelen
Julien Quelen

L'Argentine avait remporté son premier match sans convaincre face à la Bosnie (2-1, le 16 juin dernier), avec une défense à 5 qui n'avait pas plu à Lionel Messi. Après la première victoire poussive, le Barcelonais a donc fait part de son mécontentement et milité pour changer de système. 

En compagnie de Sergio Agüero, de Gonzalo Higuain et d'Angel Di Maria au coup d'envoi, le quadruple Ballon d'Or a donc réuni autour de lui les meilleurs arguments offensifs de l'Albiceleste.

Pas plus d'engouement en première période

Même avec son quatuor de feu, l'Argentine n'a pas tout de suite tenu les promesses de la feuille de match. Peu avant le quart d'heure de jeu, Higuain s'est pourtant signalé avec un face à face manqué de peu face à Haghighi. Quelques minutes plus tard, Gago, parfaitement servi par Di Maria, a frôlé le montant iranien sous les yeux agacés de Diego Maradona. 

À lire aussi

Volontaire mais peu en réussite, l'Albiceleste a compté jusqu'à 85% de possession de balle sans se créer d'occasions à la hauteur de sa domination. À l'inverse, l'Iran, acculé dans son camp et réduit à défendre constamment face aux offensives adverses, a enflammé le stade avec deux situations dangereuses en fin de première période. 

L'Iran a commencé à y croire

Empêtrée dans l'axe et incapable de percer le triple rideau défensif de la "Team Meli", l'Argentine s'est exposée aux contres des Iraniens. Servi par Montazeri, Ghoochannejad a repris le cuir de la tête et a obligé Romero, très tranquille jusqu'à lors, à une parade de toute beauté. 

Toujours pas au niveau de ce dont il est capable, Lionel Messi n'a pas réussi à faire oublier la faiblesse de son équipe. Même sa frappe juste à côté des buts après un rush solitaire n'a pas suffi à décourager les Iraniens devenus dominateurs contre toute attente. 

Lionel Messi brise les rêves iraniens

En dépit du coup-franc de Lionel Messi expédié juste à côté de la lucarne, l'Argentine a énormément souffert en fin de rencontre. À l'image de la frappe détournée de Hajsafi ou d'une nouvelle tête de Ghoochannejad claquée par le portier argentin, l'Iran s'est découvert pour aller chercher une victoire au mérite. 

Les Perses, qui ont longtemps cru pouvoir réaliser leur plus grand exploit, ont oublié que Lionel Messi pouvait à tout moment briser les espérances. Seule au monde, "la pulga" a exécuté les rêves iraniens d'une frappe enroulée imparable pour Haghighi. 

Finalement, l'Argentine obtient une deuxième victoire et se qualifie pour les huitièmes de finale. L'Iran, qui a tenu le match nul jusque dans le temps additionnel, peut encore croire en ses chances. 

Infographie : le stade Mineirao à Belo Horizonte
Infographie : le stade Mineirao à Belo Horizonte
Crédit : AFP
Le groupe F
Le groupe F
Crédit :
La rédaction vous recommande
Concours

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

</