4 min de lecture Mondial 2014 au Brésil

Coupe du monde 2014 : Neymar et le Brésil sortent le Chili au bout du suspense

COMPTE-RENDU - Le Brésil s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du monde en battant le Chili samedi 28 juin aux tirs au but.

Julio Cesar face au Chili
Julio Cesar face au Chili Crédit : FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

L'atmosphère du match a été plantée dès les hymnes nationaux, prolongés des deux côtés a capella sous les sifflets du public adverse. Une tension palpable pour un derby sud-américain bouillant. Et le match a tenu toutes ses promesses. 

Tout d'abord fantastique de rythme et d'intensité, le match a ensuite été d'un suspense à couper le souffle. Et comme tout match de se calibre, il s'est joué aux tirs au but, offrant un billet au Brésil pour la suite. 

Un rythme démentiel

Côté terrain, dès la 3e minute, Aranguiz s'est fait sécher par Fernandinho mais M. Webb, habitué à la Premier League, ne donnait qu'un avertissement verbal. D'un point de vue technique, c'est Marcelo qui a fait frissonner le stade à la 5e minute en reprenant un corner repoussé, mais son tir du gauche a frôlé le poteau de Bravo. 

À lire aussi
L'Arena Pantanal de Cuiaba, le 13 juin 2014 (archives). Mondial 2014 au Brésil
Brésil : "interventions d'urgence" sur l'un des stades du Mondial

Le rythme était fou et les Brésiliens déchiraient fréquemment le milieu chilien balle au pied pour porter le danger. Hulk, au terme d'une chevauchée, a été bousculé dans la surface, sans obtenir de penalty (14e). La pression de la Seleçao était intenable et la défense de l'autre Roja a cédé à la 19e minute. Neymar a tiré un corner prolongé par Thiago Silva au premier poteau, David Luiz à l'affût propulsait le ballon dans le but. Le Chili devait réagir, mais sa qualité de pressing et sa vitesse de transmission aperçues lors du premier tour avaient disparu. 

Abusant des ballons longs vers des attaquants inadaptés au jeu direct, les joueurs de Sampaoli semblaient hors sujet lors de la première demi-heure. Mais quand le collectif boite, le Chili peut compter sur Sanchez. À la suite d'une touche de Marcelo dans son camp, Hulk a raté son contrôle, Vargas en profitait pour donner sans contrôle à Alexis Sanchez qui a eu le temps de mettre un plat du pied sans pression (33e). 

Le Brésil crispé et sans jus

C'était de la folie tant l'engagement et l'intensité étaient infernaux. Neymar transperçait la défense adverse avant de décaler Oscar, le centre du Blue de Chelsea retrouvait la star du Barça mais sa tête contrée est passée de justesse à côté. Neymar était bien au rendez-vous et a rendu ses adversaires fous mais il manquait de coéquipiers tout aussi virevoltants. À la 43e, Dani Alves a tenté de créer le danger, mais sa frrape de 30 mètres fut claquer avec talent par Bravo. 

Juste avant la pause Vargas a fait une dernière frayeur au Brésil, mais c'est bien sur un score de 1-1 que la mi-temps est intervenue. Au retour de la pause, Neymar tentait tout de suite de mettre le feu mais c'est Fernandinho qui a déclenché la première frappe de 20 mètres, finalement pas cadrée (50e). Cinq minutes plus tard, le stade explosa de joie avant qu'Howard Webb ne douche son enthousiasme. Sur une longue balle, Hulk a contrôlé le ballon avant de marquer du tibia, mais l'arbitre anglais a sifflé une faute de main (55e). Au ralenti, la décision était justifiée. 

Il y avait toujours beaucoup d'intensité mais nettement moins de rythme. Le Brésil cherchait un second souffle après une heure de jeu et avait beaucoup de déchet dans la construction. Et contre toute attente, c'est Julio Cesar qui sauva les siens de la catastrophe lorsque le gardien sortit d'un réflexe de classe une frappe à bout portant d'Aranguiz, au terme d'une belle action chilienne côté droit. 

Le Brésil n'a rien maîtrisé à la fin

On ne voyait plus Neymar ni les milieux auriverde, dominés athlétiquement. Il fallait injecter du sang neuf et Scolari a lancé à 18 minutes du terme Ramires, afin d'avoir plus de volume et de projection vers l'avant dans l'entre-jeu. Dans la foulée, Hulk a fixé deux défenseurs côté gauche avant de donner un sublime centre pour Jo qui ratait la balle détournée par un défenseur à 2 mètres du but (75e). 

Pendant ce temps là, on ne voyait plus Neymar depuis un long moment. Cadenassé et fatigué par des efforts esseulés pendant la première période, le Barcelonnais ne trouvait plus d'espaces, et la Seleçao avait perdu son dynamiteur. Mais ce n'était qu'une question de temps. Dani Alves adressa un bijou de ballon de 40 mètres que Neymar a repris de la tête, forçant Claudio Bravo à stopper comme il le pouvait (80e). L'entrée de Ramires avait fait du bien et les cadres brésiliens comme Oscar et Hulk en attaque essayaient de créer des brèches. 

Un final étouffant

Hulk justement, en verve depuis plusieurs actions, a choisi la 83e minute pour effacer 3 joueurs et envoyer un pétard terrible que Claudio Bravo a sorti d'un arrêt tout aussi génial. Ce match filait tout droit vers des prolongations. Les 10 premières minutes ont confirmé la tension extrême, jusqu'au débordement de Hulk dont le centre à trouvé la tête d'Oscar, Bravo s'est interposé. Hulk, encore, a déclenché la foudre de son pied gauche mais le gardien a encore sorti un arrêt décisif (103e). 

On arrivait aux tirs au but lorsque Pinilla a envoyé un missile qui a explosé la barre transversale de Julio Cesar (120e), le temps a été suspendu quelques secondes dans le stade devant la violence du choc. À 5 cm près le Brésil était sorti, mais tout allait se jouer dans les duels face aux gardiens. David Luiz a réussi le sien avant que Pinilla, Willian et Sanchez ne ratent les leurs. Mais Hulk a vu Bravo mettre le pied pour stopper le tir. Il restait un tir de chaque côté. Neymar a fait mouche avec sang froid, avant que Jara, n'envoie son ballon sur le poteau, et le Brésil en quarts de finale. 

Infographie : le tableau des 8es de finale du Mondial 2014
Infographie : le tableau des 8es de finale du Mondial 2014 Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
Concours
Lire la suite
Mondial 2014 au Brésil Neymar Chili
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772917181
Coupe du monde 2014 : Neymar et le Brésil sortent le Chili au bout du suspense
Coupe du monde 2014 : Neymar et le Brésil sortent le Chili au bout du suspense
COMPTE-RENDU - Le Brésil s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du monde en battant le Chili samedi 28 juin aux tirs au but.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2014-le-bresil-se-debarrasse-du-chili-au-bout-du-suspense-7772917181
2014-06-28 20:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CtOxH0PfTeG7ThuJzyqC2A/330v220-2/online/image/2014/0628/7772918661_julio-cesar-face-au-chili.jpg