3 min de lecture Mondial 2014 au Brésil

Coupe du monde 2014 : le Brésil était bien en crise

COMPTE-RENDU - Le Brésil est éliminé de sa Coupe du monde après une défaite historique face à l'Allemagne (7-1). La Mannschaft retrouve la finale qu'elle avait jouée 12 ans auparavant... face au Brésil.

Le match Brésil-Allemagne, le 8 juillet 2014
Le match Brésil-Allemagne, le 8 juillet 2014 Crédit : AFP/F.Coffrini
Julien Quelen
Julien Quelen
Journaliste RTL

Le Brésil n'avait plus perdu à domicile depuis 2002. Il y a douze ans, cette défaite en match amical face au Paraguay n'avait pas eu d'importance mais s'était déjà déroulée dans l'enceinte de Belo Horizonte. Si ce stade n'avait pas encore une réputation maudite, il y a fort à parier que la Seleção ne s'y produira plus. 

Après une incroyable première période où les Allemands se sont montrés intraitables face à une défense brésilienne complètement sclérosée, le Brésil a essuyé la plus grosse défaite de son histoire en Coupe du monde. 

Müller ouvre le bal, Klose rentre dans l'Histoire

Pourtant, les Brésiliens ont rapidement montré leur volonté de gagner les premiers duels. Après un semblant d'occasion de Marcelo, les hommes de Joachim Löw ont débuté un récital trop rapide pour ne pas être gênant. Sur corner, Müller a profité du marquage laxiste de la défense pour reprendre de volée et ouvrir le score (11e). 

Apeurés par l'ouverture du score précoce de leurs adversaires, les Brésiliens ont reculé et paniqué face aux intentions allemandes parfaitement exécutées par la qualité technique d'un milieu de terrain époustouflant. Lancé dans la surface par Özil, Müller a trouvé Klose pour l'Histoire. Après une superbe talonnade du premier cité, l'attaquant de la Lazio a trompé en deux temps Julio Cesar pour son 16e but en Coupe du monde et établir un nouveau record après avoir rejoint Ronaldo, plus tôt dans la compétition face au Ghana. 

5-0 en moins de 30 minutes

À lire aussi
L'Arena Pantanal de Cuiaba, le 13 juin 2014 (archives). Mondial 2014 au Brésil
Brésil : "interventions d'urgence" sur l'un des stades du Mondial

Deux minutes après le break, le troisième but de Kroos, inscrit d'une frappe à l'entrée de la surface de réparation, a décidé une partie du public brésilien à quitter le stade, consternée par la tristesse de l'événement. Les plus fidèles restés pour encourager la Seleção n'étaient pas au bout de leurs peines. 

Naufragé face aux terribles vagues offensives de la Mannschaft, Fernandinho s’est rendu coupable d'une perte de balle trop dangereuse pour ne pas être exploitée par une équipe en grande réussite. À la récupération, Tony Kroos s'est appuyé sur Khedira avant de reprendre un une-deux parfait pour pousser le cuir au fond (24e). 

Avant la demi-heure de jeu, Sammi Khedira a inscrit un doublé pour définitivement enterrer une équipe déjà inerte depuis bien longtemps. En relais avec Özil, le milieu de terrain du Real Madrid a trompé Julio Cesar d'une frappe au ras du poteau. 5-0 à la 29e minute, le naufrage était total.

Deux buts de plus en seconde période

Revenus pour l'honneur sur la pelouse, les Brésiliens ont bien eu quelques occasions franches sans jamais pouvoir passer outre le gigantesque Neuer. Bien plus réaliste, l'Allemagne n'a pas fait de sentiment face à une équipe décimée mentalement. 

Entré à la mi-temps, Schürrle a repris victorieusement un ballon centré par Lahm pour inscrire le sixième but de la Mannschaft, à vingt minutes du coup de sifflet final attendu par toute une nation. Incapable de résister aux assauts de son adversaire, le Brésil a aussi été victime de son talent à l'état pur. 

Comme Kroos, le joueur de Chelsea a remis le couvert. Servi par un Müller omniprésent, Schürrle s'est retourné après un contrôle en extension pour crucifier le Brésil d'une somptueuse et imparable demi-volée. 

Un Oscar pour l'honneur

En toute fin de match, Oscar a sauvé l'honneur. Après un crochet sur Boateng, le jeune auriverde a trompé Neuer d'une frappe placée du pied droit. En pleurs, les Brésiliens se sont montrés dignes jusqu'au bout. Malgré la largesse du score, jamais les coéquipiers du capitaine du soir David Luiz n'auront sombré au delà des limites du fair-play que de telles circonstances peuvent facilement faire tomber. 

Après 90 minutes d'un calvaire interminable, le Brésil se retire de sa Coupe du monde. Les hommes de Scolari devront tout de même trouver la force, pour tout un pays dont la crise sociale va revenir au premier plan, de jouer la petite finale pour monter sur le podium. Le temps de la reconstruction suivra, après un long périple qui ne débouchera sur une rédemption que dans quatre ans, dans le meilleur des cas. 

Infographie : le stade Mineirao à Belo Horizonte
Infographie : le stade Mineirao à Belo Horizonte Crédit : AFP
Infographie : présentation du match Brésil-Allemagne
Infographie : présentation du match Brésil-Allemagne
Infographie : la phase finale de la Coupe du monde 2014
Infographie : la phase finale de la Coupe du monde 2014 Crédit : AFP/V.Breschi
La rédaction vous recommande
Concours
Lire la suite
Mondial 2014 au Brésil Brésil Allemagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773121058
Coupe du monde 2014 : le Brésil était bien en crise
Coupe du monde 2014 : le Brésil était bien en crise
COMPTE-RENDU - Le Brésil est éliminé de sa Coupe du monde après une défaite historique face à l'Allemagne (7-1). La Mannschaft retrouve la finale qu'elle avait jouée 12 ans auparavant... face au Brésil.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2014-le-bresil-etait-bien-en-crise-7773121058
2014-07-08 23:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4wiSO9Z7khUPj5yWVFUt3w/330v220-2/online/image/2014/0709/7773122455_le-match-bresil-allemagne-le-8-juillet-2014.jpg