2 min de lecture Mondial 2014 au Brésil

Coupe du monde 2014 : la France "sans pression" avant l'Allemagne

A la veille de son quart de finale de Coupe du monde face à l'Allemagne (vendredi, 18 heures), l'équipe de France de football préférait se concentrer sur 2014 plutôt que de songer à 1982.

L'équipe de France à l'entraînement au stade Maracana de Rio, le 3 juillet 2014.
L'équipe de France à l'entraînement au stade Maracana de Rio, le 3 juillet 2014. Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Deux cents journalistes attendaient Didier Deschamps et Hugo Lloris avant le quart de finale de la Coupe du monde 2014 entre la France et l'Allemagne. Mais les Bleus ne sont impressionnés ni par la presse ni par la Mannschaft.

La pression ? "Plutôt de l'excitation. On ne joue pas tous les ans un quart de finale de Coupe du monde. Surtout contre un gros adversaire comme l'Allemagne qui fait partie des favoris", confie ainsi le gardien de but. On n'a pas peur. On a conscience que tout est possible sur un match. Il y a toujours une chance que ce soit le dernier. Il n'y a aucune peur, juste beaucoup d'envie." 

Même son de cloche du côté du sélectionneur. "Pourquoi voulez-vous qu'on ait peur ? Interroge Didier Deschamps. Il n'y a pas de raison. On est là, on a un quart de finale à jouer. L'Allemagne a la solidité et l'expérience de ce niveau. Mais nous n'avons aucune crispation. C'est réellement un plaisir d'être là."

Les Bleus dans l'instant présent

Même le passif entre les deux équipes, notamment le fameux match de Séville de 1982  ne semble pas tracasser les Bleus. "On vit l'instant présent. Après, bien sûr qu'il y a un historique entre les deux nations mais on est concentrés sur le match de demain, balaie Lloris. C'est un quart de finale de Coupe du monde, on va le vivre à fond et faire le maximum pour en sortir vainqueur." En écho, Deschamps acquiesce : "L'histoire est ce qu'elle est. Il y a une nouvelle page à écrire demain. Il faudra faire en sorte qu'elle soit belle."

À lire aussi
L'Arena Pantanal de Cuiaba, le 13 juin 2014 (archives). Mondial 2014 au Brésil
Brésil : "interventions d'urgence" sur l'un des stades du Mondial


Le gardien de Tottenham s'attend néanmoins à un match compliqué face à une équipe d'Allemagne encore invaincue. "Il y a de la pression de chaque côté, c'est un quart de finale, quand même, assure-t-il. On n'est pas là pour calculer, on peut s'attendre à tout. Tactiquement, techniquement, il faudra être au top. Les Allemands ont leur philosophie de jeu. Nous, on va suivre les directives du coach".

Deschamps, d'ailleurs, refuse de se fier aux étiquettes. "Au début de cette Coupe du monde, l'Allemagne avait une étiquette de favori. Nous, on fait une très belle Coupe du monde. Mais là, le niveau et l'adversité s'élèvent, assure DD. L'Allemagne a l'habitude, l'expérience est plus grande de leur côté mais on va jouer notre coup à fond." 

Infographie : les équipes probables pour France-Allemagne
Infographie : les équipes probables pour France-Allemagne
Infographie : présentation du match France-Allemagne
Infographie : présentation du match France-Allemagne Crédit : AFP/P.Pizarro
Infographie : le tableau final du Mondial 2014
Infographie : le tableau final du Mondial 2014
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mondial 2014 au Brésil France Équipe de France de football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants