4 min de lecture Mondial 2014 au Brésil

Coupe du monde 2014 - France-Suisse : les Bleus font exploser le coffre suisse

COMPTE-RENDU - La France a largement battu la Suisse 5-2 vendredi 20 juin lors du deuxième match du groupe E de la Coupe du monde.

Les Bleus face à la Suisse
Les Bleus face à la Suisse Crédit : DIMITAR DILKOFF / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

C'était annoncé comme étant un test, face à la 6e équipe au classement Fifa et l'une des meilleures défenses d'Europe. Mais la Suisse a été éparpillée façon puzzle par une équipe de France que l'on n'a pas vue dans de telles dispositions offensives en phase finale depuis l'Euro 2000. Cette équipe construite par Didier Deschamps étonne et montre des qualités que l'on remarque généralement chez les groupes déjà rodés

Sérieux, talentueux et solidaires sans perdre de leur enthousiasme dans le jeu, les Bleus ont frappé un grand coup et voient sans doute leur cote grimper en flèche en tant que sérieux challengers. Au bout de deux matches, c'est peut être tôt, mais d'autres grosses nations sont déjà éliminées au même stade. 

Sur la lancée du Honduras

Les Bleus, sur leur lancée d'un match maîtrisé face au Honduras, reprirent les choses où ils les avaient laissées. Cabaye, Valbuena et Matuidi contrôlaient le milieu et Moussa Sissoko remplissait son rôle parfaitement. Les attaquants arrivaient à combiner et la première opportunité arriva dès la 6e minute. Benzema se retrouva légèrement côté gauche et eut le temps d'enrouler sa frappe, mais la balle passa de peu à côté. La Suisse n'arrivait pas à s'approcher, Mehmedi et Shaqiri étaient sevrés de ballon sur les côtés par un entre-jeu tricolore qui harcelait constamment au pressing. 

Au quart d'heure de jeu, les permutations des attaquants français permettaient aux Bleus d'obtenir un corner. Valbuena déposa la balle sur la tête d'un Giroud impérial qui ouvrait la marque (17e). À peine le temps de fêter le but et Benzema intercepta un ballon pour lancer Matuidi en profondeur, le Parisien frappe à ras de terre au premier poteau et trompe un Benaglio fautif. Après 18 minutes, les Bleus menaient 2-0 sans aucune contestation possible. 

À lire aussi
L'Arena Pantanal de Cuiaba, le 13 juin 2014 (archives). Mondial 2014 au Brésil
Brésil : "interventions d'urgence" sur l'un des stades du Mondial

La Suisse tentait de s'enhardir mais s'exposait aux contres. Benzema perça plein axe avant de frapper du pointu à 20 mètres mais le gardien stoppa la balle (24e). La Nati arriva quand même à inquiéter Lloris lorsque Mehmedi obligea le gardien à repousser sur Shaqiri dont la reprise frôla le montant français (30e). 

L'ombre de la Suisse

Le match devenait un peu fou, et Benzema reçut alors une balle de contre, et au duel avec Djourou il déposa le Suisse qui fit faute dans la surface. Pénalty ! La France avait l'occasion de mettre son adversaire K.O. Benzema exécuta la sentence mais Benaglio repoussa la frappe, à l'affût Cabaye reprit la balle devant le but vide mais l'envoya sur la transversale. Irréel ! La folie allait continuer. 

Lancé en profondeur par Matuidi, Giroud fondait côté gauche dans une défense adverse apathique et servait Valbuena au second poteau. Le Marseillais catapultait le ballon au fond des filets et la France planait sur le match (40e). Les Helvètes montraient un jeu sans liant, sans inspiration et sans cohérence, ils étaient groggy à la pause et les 5 000 supporters français présents au Stade basculaient dans l'euphorie. 

À la reprise, Dzemaili remplaçait un Behrami invisible et la Suisse tenta d'emblée une frappe qui s'envola. Dans la foulée, Mehmedi s'échappa côté gauche mais Sakho revint d'un tacle viril mais propre et autoritaire. En ce début de seconde période, la Nati cherchait clairement à prendre le jeu et les Bleus étaient condamnés à défendre et Shaqiri était de plus en plus présent. la frappe du Bavarois passait à côté à la 55e. 

Les Bleus presque parfaits

La défense passait alors son premier test et l'on voyait les frappes suisses se multiplier. Dzemaili envoya un missile de peu au-dessus et les Bleus ne voyaient plus vraiment le ballon. Heureusement, Varane et Sakho étaient impeccables et Sissoko montrait que son volume de jeu et sa qualité de repli étaient précieux dans ces conditions. Si l'équipe de Didier Deschamps n'avait plus le ballon, elle en restait dangereuse sur contre, comme à la 60e lorsque Valbuena décalait Benzema dont la frappe contrée finit au-dessus. L'entente entre les membres du trio offensif était parfaite et donnait des sueurs froides aux joueurs d'Ottmar Hitzfeld. 

C'est alors que Deschamps choisit de sortir Giroud pour mettre Pogba et solidifier son milieu tout en ajoutant la touche technique du TurinoisSissoko prenait alors le couloir droit offensif. La Suisse n'était plus l'équipe amorphe de la première période et il fallut une sortie explosive de Lloris pour obliger Mehmedi à aller au-dessus. Sur l'action, Sakho touché à la cuisse laissait sa place à Koscielny (66e).Un coup dur pour les Bleus, mais rapidement compensé. Pogba envoyait un extérieur du pied dans la surface, Senderos ratait la balle et Benzema l'envoyait dans les filets (67e). 

Le feu d'artifice n'était pourtant pas fini. Benzema, plein axe, décala Sissoko à droite et le milieu porta le score vers une "manita" sublime (73e). Logiquement, un relâchement général permit à Dzemaili de marquer sur coup franc (81e), et à Xhaka de réduire l'écart (83e) sur un but superbe. Deux buts qui permettront à Deschamps de rappeler à sa troupe que rien n'est acquis, et que tout est encore à faire. 

Infographie : le stade Fonte Nova à Salvador de Bahia
Infographie : le stade Fonte Nova à Salvador de Bahia Crédit : AFP
Infographie : le groupe E du Mondial 2014
Infographie : le groupe E du Mondial 2014 Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
Concours
Lire la suite
Mondial 2014 au Brésil Équipe de France de football Suisse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants