4 min de lecture Mondial 2014 au Brésil

Coupe du monde 2014 - France-Allemagne : la Nationalmannschaft met fin au rêve bleu

COMPTE-RENDU - La France s'est inclinée 1-0 face à l'Allemagne vendredi 4 juillet, en quart de finale de la Coupe du monde.

Manuel Neuer face à la France
Manuel Neuer face à la France Crédit : FRANCOIS XAVIER MARIT / POOL / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Cette Allemagne restera donc une bête noire. Moins dramatique que la demi-finale de 1982, cette défaite des Bleus ressemble nettement plus à celle de 1986, en demi-finale, car elle laisse des regrets au terme d'une rencontre mal maîtrisée et finalement jamais vraiment emballée dans la touffeur carioca.  

Cette équipe d'Allemagne a encore laissé croire qu'elle pouvait être friable et vaincue, mais comme souvent se sont ses joueurs qui sortent vainqueurs. La France rentre à la maison en ayant reconquis son public et trouvé son style, mais une plus grande maturité manquée pour aller plus loin. 

Coup dur d'entrée

Ce match était spécial, important, et ce n'est pas la composition choisie par Joachim Löw qui montrait le contraire. Lahm arrière droit et Klose titulaire dans un 4-2-3-1, il n'était plus temps de chercher des fantaisies tactiques. Les Allemands prenaient le ballon d'entrée en ciblant le côté gauche des Bleus, celui d'un Patrice Evra sans doute ciblé comme le point faible défensivement. C'est pourtant bien Benzema qui a offert la première occasion en reprenant à la 7e minute un centre en retrait de Valbuena, la balle est passée de peu à côté. 

La France était lancée et Griezmann avait un caviar au bout du pied mais sa balle pour Benzema, seul au second poteau, était trop molle et donc interceptée par Hummels. Le défenseur central allemand allait devenir décisif aussi de l'autre côté. À la retombée d'un coup franc de Kroos, le défenseur de Dortmund a battu Varane au duel pour propulser sa tête sous la barre de Lloris (13e). La France avait eu les meilleures opportunités mais les stéréotypes ont la vie dure et le réalisme allemand avait encore frappé. Le pressing allemand était terrible, obligeant les Bleus à jouer plus vite et à prendre des risques dans les transmissions. Mais dans le même temps, la Nationalmannschaft n'était pas plus souveraine n'était pas plus souveraine. 

À lire aussi
L'Arena Pantanal de Cuiaba, le 13 juin 2014 (archives). Mondial 2014 au Brésil
Brésil : "interventions d'urgence" sur l'un des stades du Mondial

Néanmoins, cette Allemagne était capable de mettre des coups d'accélération létaux, comme à la 25e lorsque Khedira a envoyé Müller sur orbite dans le dos d'Evra, mais heureusement Lloris est intervenu. Petit à petit l'Allemagne jouait plus haut, ce qui permettait des contres. À la 34e, Griezmann a reçu un ballon en profondeur avant de centrer pour Valbuena, dont le tir repoussé par Neuer revenait sur Benzema qui a trouvé Hummels pour dégager en corner. 

La France trop imprécise

Benzema, encore, reprenait de la tête un centre de Patrice Evra mais Hummels faisait encore barrage (43e). Le Madrilène était présent et à la réception d'une transversale de Pogba, avant d'effacer Lahm pour tenter une frappe directement sur Neuer (45e). À la pause, la France jouait son premier gros match avec envie mais sans réelle maîtrise, l'Allemagne même bousculée semblait pouvoir faire mal en mettant plus d'impact. Didier Deschamps devait remettre ses troupes en ordre de marche pour retrouver l'agressivité entrevue en début de compétition. Benzema en attaque et les trois milieux de terrain devaient hausser le ton pour renverser la tendance. 

Au retour des vestiaires, la France avait plus de mordant et l'on voyait un Matuidi plus présent entre les lignes adverses. Valbuena évoluait carrément en meneur sur jeu placé et Griezmann effectuait un gros travail d'appels. Mais encore et toujours, la qualité technique était trop moyenne, surtout face aux orfèvres adverses balle au pied. Cabaye, trop occupé à ratisser devant la défense, ne pouvait compter sur un Pogba moyen et loin d'avoir l'impact que son potentiel laisse espérer. 

Malgré tout, les Allemands étaient loin d'être dangereux dans le camp tricolore et c'est Varane qui a alerté en premier Neuer. À la retombée d'un centre de Debuchy, le joueur du Real cadrait sa tête mais le gardien du Bayern veillait (60e). Il régnait dans ce match un faux rythme dont se délectait la Nationalmannschaft. Löw a lancé alors André Shurrle, pour avoir plus de percussion à la place de Klose. Dans la foulée, Müller récupérait un ballon à droite de la surface mais frappait à côté. 

Les Bleus trop tendres

On jouait la 70e minute lorsque Sakho sortait sur blessure, Koscielny prenait le relais, juste avant l'entrée de Loïc Rémy pour Cabaye, et un passage en 4-2-3-1. Il fallait tout tenter pour ne pas avoir de regrets et faire attention à un Thomas Müller infatigable et déroutant en pointe. Benzema, au quart d'heure de jeu, butait sur Hummels avant que Matuidi ne trouve Neuer au bout de sa frappe. Il y avait enfin de la folie dans le jeu pour compenser le manque de justesse technique

On se découvrant, il y avait le risque de prendre des contres, et Shurrle a eu une balle de match que Lloris sortait du pied (82e). Le match était étouffant, et il n'y avait plus de schéma tactique côté français, seule l'énergie du désespoir guidait les offensives pour rester en vie dans ce Mondial. Giroud était lancé dans le bain, à la p^lace de Valbuena (85e), un changement peut être tardif et étonnant. Un ultime changement qui ne servira à rien, malgré une dernière tentative de Karim Benzema, sur laquelle Neuer a encore été parfait. L'équipe de France quitte le Brésil la tête haute, mais le cœur gros tant ce quart paraissait prenable. 

Coupe du monde de football 2014 : présentation du match France-Allemagne du 4 juillet
Coupe du monde de football 2014 : présentation du match France-Allemagne du 4 juillet Crédit : ABM/CAM, P. PIZARRO/A.BOMMENEL / AFP
Infographie : le tableau des 8es de finale du Mondial 2014
Infographie : le tableau des 8es de finale du Mondial 2014 Crédit : AFP
Infographie : le parcours de l'Allemagne et de la France en Coupe du monde
Infographie : le parcours de l'Allemagne et de la France en Coupe du monde Crédit : AFP/A. Bommenel/ K.Tian
La rédaction vous recommande
concours
Lire la suite
Mondial 2014 au Brésil Équipe de France de football Allemagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773054396
Coupe du monde 2014 - France-Allemagne : la Nationalmannschaft met fin au rêve bleu
Coupe du monde 2014 - France-Allemagne : la Nationalmannschaft met fin au rêve bleu
COMPTE-RENDU - La France s'est inclinée 1-0 face à l'Allemagne vendredi 4 juillet, en quart de finale de la Coupe du monde.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2014-france-allemagne-la-nationalmannschaft-met-fin-au-reve-bleu-7773054396
2014-07-04 19:54:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pceJX_Lg-RQro6fMum22pg/330v220-2/online/image/2014/0704/7773055014_manuel-neuer-face-a-la-france.jpg