4 min de lecture Mondial 2014 au Brésil

Coupe du monde 2014 : cinq bonnes affaires que pourrait faire la Ligue 1

EN IMAGES - Ils sont encore inconnus du grand public mais se sont montrés sous le maillot de leur équipe nationale. Voici cinq joueurs que la Ligue 1 pourrait accueillir après la Coupe du monde.

Enner Valencia lors du match de l'Équateur face au Honduras, le 20 juin 2014
Enner Valencia lors du match de l'Équateur face au Honduras, le 20 juin 2014 Crédit : AFP/G.Bouys
Julien Quelen
Julien Quelen
Journaliste RTL

Alors que la Coupe du monde au Brésil touche à sa fin, les clubs français auront pu remarquer quelques pépites aux prix accessibles et qui, selon toute vraisemblance, peuvent satisfaire leurs emplettes. Voici donc cinq idées de recrutement qu'ils ne seront très certainement pas les seuls à avoir. 

1) Keylor Navas, Costa Rica

Le gardien du Costa Rica Keylor Navas
Le gardien du Costa Rica Keylor Navas Crédit : AFP/P.Ugarte

Au stade des quarts de finale, il est le meilleur gardien de la Coupe du monde au Brésil (14 arrêts sur 16 soit 87,5 % de réussite). Auteur de quatre arrêts décisifs face à la Grèce, il est le principal artisan de l'incroyable parcours costaricien. En cinq matches, le portier des Ticos n'a encaissé que deux buts (face à l'Uruguay et face à la Grèce), dont un sur penalty. 

À 27 ans, Keylor Navas évolue dans le championnat espagnol, au Levante, depuis maintenant trois saisons et jouit d'une très bonne cote de l'autre côté des Pyrénées. Ses arrêts décisifs lors du Mondial auront sans aucun doute confirmé les avis positifs à son sujet et en auront sûrement amener de nouveaux. 

Lié au club de Valence jusqu'en 2015, Keylor Navas possède une clause libératoire à hauteur de 10 millions d'euros. Si l'AS Monaco se montrerait intéressé, ses divers prétendants devront vite se manifester pour devancer l'Atletico Madrid, Porto ou encore plusieurs clubs de Premier League, attirés par son prix d'achat.

2) Enner Valencia, Équateur

Enner Valencia lors du match de l'Équateur face au Honduras, le 20 juin 2014
Enner Valencia lors du match de l'Équateur face au Honduras, le 20 juin 2014 Crédit : AFP/G.Bouys
À lire aussi
L'Arena Pantanal de Cuiaba, le 13 juin 2014 (archives). Mondial 2014 au Brésil
Brésil : "interventions d'urgence" sur l'un des stades du Mondial

Le seul et unique buteur de l'Équateur lors de cette Coupe du mondeEnner Valencia, auteur des trois buts de "la Tri" face au Honduras et à la Suisse, est incontestablement l'une des révélations du Mondial. Pour ses coéquipiers, peut-être l'était-il un peu moins puisqu'il avait inscrit les 7 derniers buts de son équipe nationale (en 6 matches). 

Joueur du Pachuca FC depuis une saison, l'attaquant de 25 ans pense qu'il est désormais temps pour lui de quitter le championnat du Mexique où il a inscrit 18 buts en 23 matches. Ainsi, le natif de San Lorenzo espère profiter de son exposition mondiale pour rejoindre le Vieux Continent : "Ce serait le bon moment pour moi de rejoindre l'Europe (...) J'aime beaucoup le football italien mais si je pars en Europe, je donnerais mon meilleur où que j'aille". 

3) DeAndre Yedlin, USA

DeAndre Yedlin lors du match des USA face à la Belgique, le 1er juillet 2014
DeAndre Yedlin lors du match des USA face à la Belgique, le 1er juillet 2014 Crédit : AFP/F.Leong

Rares sont les personnes qui auraient pu, avant le Mondial, parler avec expertise du jeune latéral droit américain. Éliminés en huitièmes de finale face à la Belgique, les États-Unis ont quoi qu'il en soit un avenir prometteur sur le flanc droitEden Hazard et Jan Vertonghen, littéralement muselés par le jeune joueur de 20 ans, n'iront pas dire le contraire. 

Élu dans le onze-type de la Major League Soccer (MLS) en 2013, le joueur des Seattle Sounders fait des émules en Europe et souhaite rejoindre le Vieux Continent. Selon plusieurs sources, les clubs italiens du Genoa et de la Roma seraient intéressés par celui qui évolue depuis quelques semaines pour l'équipe nationale des États-Unis. 

4) Abdelmoumène Djabou, Algérie

Abdelmoumène Djabou, buteur face à la Corée du Sud, le 22 juin 2014
Abdelmoumène Djabou, buteur face à la Corée du Sud, le 22 juin 2014 Crédit : AFP/P.Ugarte

Auteur de deux buts avec l'Algérie, Adbelmoumène Djabou est désormais co-meilleur buteur des Fennecs (avec Salah Assad) lors d'une phase finale de Coupe du monde. Ses performances au Brésil ont confirmé une tendance que le Club Africain, où il évolue, tenait déjà pour acquise : le milieu de terrain va quitter le club tunisien cet été pour débarquer en Europe. 

En contact très avancé avec le club turc de Trabzonspor, Vahid Halilhodzic, qui devrait donc en prendre les commandes, aurait d'ores et déjà conseillé à ses futurs dirigeants de recruter le joueur de 27 ans formé à Sétif. Plusieurs clubs de Ligue 1 se seraient également positionnés même si le milieu gauche des Fennecs ne souhaite pas en dire plus pour le moment : "Je suis sollicité par des clubs européens, en France et en Turquie. Je ne peux pas en dire plus", a-t-il ainsi déclaré à l'Agence de Presse Algérienne. 

En fin de contrat en juin 2015, le prix de l'international algérien n'est pas très élevé mais les clubs français doivent vite agir afin de ne pas se faire doubler par d'autres écuries disposées à mettre plus d'argent sur la table comme Al-Jaïsh (Qatar), qui a déjà fait savoir son intérêt. 

5) Reza Ghoochannejhad, Iran

Reza Ghoochannejhad sous les couleurs de l'Iran lors du match face à l'Argentine, le 21 juin 2014
Reza Ghoochannejhad sous les couleurs de l'Iran lors du match face à l'Argentine, le 21 juin 2014 Crédit : AFP/P.Ugarte

Il est l'auteur du seul et unique but iranien lors de cette Coupe du monde. Pourtant, Reza Ghoochannejhad est en partie responsable des bonnes performances de la "Team Meli" qui, malgré l'absence de victoire, a rendu une copie brésilienne satisfaisante. 

Avant la compétition, le joueur de 26 ans avait inscrit le but de la qualification face à la Corée du Sud et s'est montré précieux pendant le Mondial. Très en vue durant le match face à l'Argentine, Ghoochannejhad a posé énormément de problèmes à la défense de l'Albiceleste mais a buté à plusieurs reprises sur Romero, auteur d'arrêts décisifs face à l'attaquant. 

Formé au Sportclub Heerenveen, pensionnaire d'Eredivisie (première division néerlandaise), Reza Ghoochannejhad a longtemps joué pour les sélections jeunes des Pays-Bas avant de choisir l'Iran, en 2012. Prêté en janvier dernier à Charlton en deuxième division anglaise, Reza Ghoochannejhad appartient au Standard de Liège qui ne compte a priori pas sur lui malgré ses deux années de contrat restantes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mondial 2014 au Brésil Ligue 1 Conforama
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants