1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe de la Ligue : Laurent Blanc et le PSG devront composer avec le règlement
2 min de lecture

Coupe de la Ligue : Laurent Blanc et le PSG devront composer avec le règlement

DÉCRYPTAGE - Le règlement de la Coupe de la Ligue oblige les clubs à inscrire sur la feuille de match sept joueurs ayant disputé une des deux dernières rencontres officielles.

Marquinhos, Lucas et Thiago Silva avec le trophée de la Coupe de la Ligue, en avril 2014
Marquinhos, Lucas et Thiago Silva avec le trophée de la Coupe de la Ligue, en avril 2014
Julien Absalon
Julien Absalon

Samedi 11 avril, les spectateurs du Stade de France pourraient être déçus. Pour la finale de la Coupe de la Ligue, Laurent Blanc, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, réfléchit à l'idée d'envoyer sa réserve face à Bastia. "Il n'est pas impossible que samedi on aligne la CFA. On peut y songer. J'y songe. Vous verrez bien", a-t-il déclaré au soir de sa victoire sur l'AS Saint-Étienne en demi-finale de Coupe de France, mercredi 8 avril.

Onze réservistes et sept titulaires habituels, c'est possible

Si le technicien parisien envisage réellement d'aligner une équipe de jeunes, il devra le faire dans le respect des règles. L'article 706 du règlement de la Coupe de la Ligue, à propos de la qualification et participation des joueurs, prévoit que "les clubs sont tenus, sauf cas de force majeure, de faire figurer sur la feuille d'arbitrage au moins sept joueurs ayant pris part à l'une des deux dernières rencontres officielles disputées par l'équipe première".

Autrement dit, sur les dix-huit joueurs à convoquer pour une rencontre de Coupe de la Ligue, le Paris Saint-Germain n'a pas le droit de titulariser onze réservistes et de mettre également sept amateurs sur le banc n'ayant pas joué mercredi contre Saint-Étienne ni dimanche dernier contre l'Olympique de Marseille. Mais comme le texte ne réclame pas que les clubs fassent jouer ses meilleurs éléments mais seulement d'en inscrire sept sur la feuille de match, le PSG a tout de même la possibilité d'aligner dès le coup d'envoi onze réservistes n'ayant disputé aucune des deux dernières rencontres et d'avoir ses vedettes comme remplaçants.

Risque de sanctions

Si le règlement n'est pas respecté, la Ligue de football professionnel dispose d'un éventail de trois sanctions : "match perdu, exclusion éventuelle de l'épreuve la saison suivante, consignation des parts de recette et du bénéfice des répartitions provenant des contrats publicitaires et de télévision".

À lire aussi

La LFP a mis en place ces dispositions pour éviter que les clubs, surtout lors des premiers tours de la compétition, ne fassent l'impasse totale sur ces matches, souvent décriés à cause de la surcharge des calendriers. Une manière également de préserver l'intérêt de cette Coupe, des supporters et des diffuseurs. 

En 2003-2004, dès les seizièmes de finale, Didier Deschamps, entraîneur d'une équipe de Monaco engagée en Ligue des champions et première du championnat, ne s'était pas gêné pour faire envoyer des novices au Vélodrome face à l'OM (défaite 2-0). À la place de la bande à Giuly, Morientes et Rothen, les spectateurs avaient dû se contenter des inconnus Mohellebi et Hislen.

Coupe de la Ligue 2015 : présentation de la finale
Coupe de la Ligue 2015 : présentation de la finale
Crédit : AFP
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/