1 min de lecture Coupe de France

Coupe de France : les rêves d'Yzeure brisés par Guingamp

Les amateurs d'Yzeure (CFA) étaient à 30 secondes d'un exploit retentissant en huitièmes de finale de la Coupe de France face à Guingamp (L1), qui s'est finalement imposé lors des prolongations (3-1).

Le but de la tête Ngoye (n°7) n'a pas suffi à Yzeure qui s'est incliné face à Guingamp en Coupe de France.
Le but de la tête Ngoye (n°7) n'a pas suffi à Yzeure qui s'est incliné face à Guingamp en Coupe de France. Crédit : THIERRY ZOCCOLAN / AFP
James Abbott
James Abbott

Christophe Mandanne a brisé les rêves d'Yzeure (Allier) mercredi 11 février. Les amateurs ont longtemps cru à l'exploit face à Guingamp (Ligue 1) en huitièmes de finale de la Coupe de France. Mais l'attaquant guingampais a inscrit un but miraculeux dans les derniers instants du match.

Un but de la tête de Dady Ngoye à la 62e minute avait permis au club de la commune de 13.000 habitants de rêver de quarts de finale. Le public du petit stade de Bellevue (2.500 places) poussait les siens à tenir dans les derniers instants de la rencontre, mais ils ont finalement craqué sur le fil.  

Une prolongation fatale

Claudio Beauvue déviait le ballon de la tête pour Christophe Mandanne qui le poussait au fond des filets pour permettre aux Bretons d'égaliser (1-1, 90e+4) et ainsi emmener la rencontre en prolongations.

C'était la troisième fois que les amateurs disputaient une prolongation cette saison en coupe. Mais cette fois-ci, les Guingampais se montraient plus forts et pliaient la rencontre grâce à Mandanne une nouvelle fois à la 97e, puis Jérémy Pied à la 100e (3-1).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe de France Football EA Guingamp
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants