1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Conflit LFP/FFF : "Ce n'est pas au Conseil d'État de dire qui a raison ou qui a tort", selon Thierry Braillard
2 min de lecture

Conflit LFP/FFF : "Ce n'est pas au Conseil d'État de dire qui a raison ou qui a tort", selon Thierry Braillard

REPLAY / INVITÉ RTL - Si le secrétaire d'État aux Sports refuse de prendre position dans le conflit opposant la FFF et la LFP, il milite pour que le football reste "entier".

Le secrétaire d'État aux Sports Thierry Braillard en septembre 2014 à l'Elysée
Le secrétaire d'État aux Sports Thierry Braillard en septembre 2014 à l'Elysée
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Conflit LFP/FFF : "Ce n'est pas au conseil d'État de dire qui a raison ou qui a tord", selon Thierry Braillard
07:32
Julien Sellier & Claire Gaveau

Le football français est en crise. La Fédération Française de Football a choisi jeudi 23 juillet de s'opposer au projet de la Ligue de Football Professionnel de réduire à deux le nombre de montées-descentes entre la Ligue 1 et la Ligue 2 dès la saison prochaine. "C'est une décision, vous le savez, que j'estime illégale et surtout grave pour l'avenir du football", a commenté Frédéric Thiriez, le président de la LFP. 

Au micro de RTL, Thierry Braillard, secrétaire d'État aux Sports, refuse de prendre position dans ce conflit qui noircit l'image du football français. "Ce n'est pas à moi de commenter. Ce jeudi, nous appelions à l'apaisement car je crois que le football français n'a pas besoin d'une crise où on opposerait football professionnel et amateur. Il faut rapidement rétablir les conditions du dialogue", déclare-t-il, espérant des concertations et des groupes de travail.

Surtout n'opposons pas le monde amateur et professionnel, le football est entier et n'a pas à être divisé

Thierry Braillard

Et s'il n'émet pas d'avis particulier sur le choix de deux ou trois descentes, Thierry Braillard souhaite avant tout que le football reste une seule et même entité. "Avant d'aller devant les différents tribunaux, je pense que le dialogue peut être fécond. Surtout n'opposons pas le monde amateur et professionnel, le football est entier et n'a pas à être divisé", clame-t-il alors que Frédéric Thiriez a annoncé saisir le Conseil d'État.

Et à un an de l'Euro 2016 organisé en France, le secrétaire d'État espère bien que les dirigeants français reviennent à la raison. "On ne peut pas tout faire afin que l'Euro se passe dans les meilleures conditions, pour que le football français puisse se porter pour le mieux et ne pas intervenir pour dire stop", déclare-t-il annonçant certaines "conversations précises avec les acteurs du football". Surtout que selon lui, "ce n'est pas au Conseil d'État de dire qui à raison ou qui à tort"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/