3 min de lecture Coupe du Monde

Bulgarie-France, France-Biélorussie : une dernière ligne droite périlleuse

ÉCLAIRAGE - En position favorable avant leurs deux derniers matches de qualification pour le Mondial 2018, les Bleus peuvent aussi tout perdre. Voici pourquoi.

Antoine Griezmann poursuivi par les Bulgares Svetoslav Dyakov et Dimitar Pirgov le 7 octobre 2016
Antoine Griezmann poursuivi par les Bulgares Svetoslav Dyakov et Dimitar Pirgov le 7 octobre 2016 Crédit : J.E.E/SIPA
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Vol direct pour la Coupe du Monde en Russie, quasi-certitude de vivre deux matches en apnée en novembre ou immense déception de rester à la maison pour la première fois depuis 1994. Les Bleus vont savoir ce qui les attend pour les mois à venir en ce début d'un mois d'octobre couperet. Treize mois et huit matches après leurs débuts dans le groupe A des éliminatoires de la zone Europe, il ne leur reste plus que deux marches à franchir pour participer au festin prévu du 14 juin au 15 juillet 2018.

En dépit du match nul concédé face au Luxembourg à Toulouse (0-0) lors de leur dernière apparition, trois jours après un festival contre les Pays-Bas à Saint-Denis (4-0), Didier Deschamps et sa bande ont leur destin entre les pieds. Avec un point d'avance sur la Suède et quatre sur les Pays-Bas, ils iront automatiquement au Mondial si ils remporte leur deux matches, en Bulgarie samedi 7 octobre (20h45) puis face à la Biélorussie au Stade de France mardi 10 octobre.  

C'est de l'élimination directe

Antoine Griezmann
Partager la citation

"C'est de l'élimination directe, c'est bien d'avoir cette intensité, cette petite pression avant le match, c'est parfait", a résumé Antoine Griezmann. La qualification peut tomber dès le premier match sur les coups de 22h30 à Sofia en cas de succès si, un peu plus tôt, la Suède s'est inclinée à domicile face au Luxembourg (18h). Dans le cas contraire - probable -, les jaunes et bleus joueront leur va-tout aux Pays-Bas en même temps que France-Biélorussie. Si Suédois et Français terminent à égalité, la différence de buts générale les départagera. Les premiers affichent pour l'instant +11, les seconds +10.

À lire aussi
Didier Deschamps : la tête dans les étoiles équipe de France de football
Coupe du Monde 2018 : un an après le sacre, Deschamps évoque ses souvenirs sur M6

Autre rappel du règlement : seul le premier du groupe composte directement son billet. Les huit meilleurs deuxièmes des neuf groupes joueront un barrage aller entre le jeudi 9 et le samedi 11 novembre puis un match retour trois jours plus tard. Adversaire connu le mardi 17 octobre. Le tirage au sort des huit groupes du Mondial 2018 est prévu le vendredi 1er décembre à Moscou. La France reste sur deux barrages suffocants contre l'Irlande (victoire 1-0 à Dublin, 1-1 après prolongation au retour avec la fameuse main de Thierry Henry) puis l'Ukraine (défaite 2-0 à Kiev, succès 3-0 à Saint-Denis).

Motifs d'inquiétude

Avec un point d'avance sur la Suède et deux matches face aux 38e et 77e nations au classement FIFA - la France est 8e -, pourquoi alors s'inquiéter de disputer un troisième barrage de suite ? Redouter une élimination pure et simple ? Plusieurs raisons invitent à la prudence.

D'une part, la Bulgariecertes battue 4-1 au Stade de France le 7 octobre 2016, s'est montrée intraitable sur sa pelouse dans ces éliminatoires. Quatre matches, quatre victoires. Cette nation renvoie par ailleurs au cauchemar vécu par les Bleus de 1993, éjectés du Mondial 1994 aux États-Unis à la dernière seconde de leur dernier match éliminatoire.

D'autre part, la Biélorussie ne réussit guère à la France. Comme le Luxembourg à Toulouse, les hommes de Igor Kriushenko étaient parvenus à contenir les attaquants français (0-0) au match aller en septembre 2016. Enfin, s'il peut compter sur un Kylian Mbappé en feu avec le PSG, Deschamps doit composer avec les forfaits de Laurent Koscielny, Benjamin Mendy et Layvin Kurzawa en défense et de Paul Pogba au milieu. Et devant, Olivier Giroud, Antoine Griezmann et Thomas Lemar n'affichent pas leur meilleure forme en ce moment.

Bulgarie-France : présentation
Bulgarie-France : présentation Crédit : Vincent LEFAI, Sophie RAMIS / AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Équipe de France de football Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790353652
Bulgarie-France, France-Biélorussie : une dernière ligne droite périlleuse
Bulgarie-France, France-Biélorussie : une dernière ligne droite périlleuse
ÉCLAIRAGE - En position favorable avant leurs deux derniers matches de qualification pour le Mondial 2018, les Bleus peuvent aussi tout perdre. Voici pourquoi.
https://www.rtl.fr/sport/football/bulgarie-france-france-bielorussie-une-derniere-ligne-droite-perilleuse-7790353652
2017-10-05 15:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OWDwNOtGHGqu4lJyVpCluQ/330v220-2/online/image/2017/1003/7790353693_antoine-griezmann-poursuivis-par-les-bulgares-svetoslav-dyakov-et-dimitar-pirgov-le-7-octobre-2016.jpg