1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Brésil : un supporter tué par balle après un derby à Rio
1 min de lecture

Brésil : un supporter tué par balle après un derby à Rio

Le derby entre Vasco et Flamengo a tourné au drame entre supporters dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 juillet. Bilan : un supporter est mort et trois autres ont été blessés.

Affrontements entre supporters de Vasco da Gama et l'Atlético-Parana, le 8 décembre.
Affrontements entre supporters de Vasco da Gama et l'Atlético-Parana, le 8 décembre.
Crédit : Heuler Andrey / AFP
Sarah Ugolini

Un supporter brésilien a été tué par balle dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 juillet à Rio de Janeiro au Brésil. Le drame s'est produit au cours de heurts avec les forces de l'ordre après le derby entre Vasco et Flamengo. Selon la police locale, le supporter, dont l'identité n'a pas été révélée, a été atteint par une balle au thorax à l'extérieur du stade et était déjà décédé à son arrivée à l'hôpital.

Deux autres personnes ont été blessées au niveau de la jambe et un homme a été touché par des éclats de verre. Les autorités n’ont pas précisé d’où provenaient les tirs et ont indiqué qu’une enquête avait été ouverte par le commissariat spécialisé dans les affaires d’homicide. Plusieurs témoignages recueillis par le journal local O Globo accusent un policier d’avoir tiré sur les supporters.

Cette rencontre à haut risque entre les deux équipes les plus populaires de Rio, pour le compte de la 12e journée du championnat brésilien, a eu lieu au Stade Sao Januario, enceinte qui appartient au club de Vasco. Au coup de sifflet final, plusieurs supporters ont réagi à la défaite 1-0 de leur équipe en jetant des objets sur la pelouse, y compris des bombes artisanales

Un des pays les plus touchés par les violences dans les stades

La police a tenté de disperser la foule en lançant du gaz lacrymogène et des grenades assourdissantes dans les tribunes, déclenchant des scènes de panique, alors que de nombreux enfants étaient encore dans le stade. Les joueurs des deux équipes ont dû attendre une vingtaine de minutes avant de pouvoir regagner les vestiaires sous protection policière. 

À lire aussi

Le Brésil est un des pays les plus touchés au monde par la violence dans les stades. Selon des chiffres du journal Folha de Sao Paulo, 113 personnes y ont trouvé la mort lors d’affrontements entre janvier 2010 et avril 2016.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/