2 min de lecture Justice

Brandao condamné à de la prison ferme : le Brésilien comparé à Zidane et Cantona sur internet

REVUE DE TWEETS - Le tribunal correctionnel de Paris a condamné jeudi l'attaquant brésilien de Bastia Brandao à un mois d'emprisonnement ferme pour un coup de tête porté au milieu du PSG Thiago Motta.

Brandao, accompagné de sa mère et de son avocat, devant la FFF, le 4 novembre 2014, à Paris.
Brandao, accompagné de sa mère et de son avocat, devant la FFF, le 4 novembre 2014, à Paris. Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Le 16 août 201, quelques instants après la fin de PSG-Bastia, comptant pour la 2e journée de Ligue 1, Brandao avait attendu Thiago Motta dans le couloir menant aux vestiaires. Sur les images de la vidéosurveillance, on le voit s'avancer vers lui et porter un bref coup de tête au visage du joueur du PSG avant de courir vers le vestiaire. Le geste a valu à Thiago Motta une fracture du nez sans déplacement, selon le club parisien.

>
Brandao Vs Thiago Motta - Coup de Tete - Breaking Nose [HD]

Ce geste a donc valu au Brésilien une condamnation à un mois d'emprisonnement ferme et 20.000 euros d'amende. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) avait déjà sanctionné l'attaquant de six mois de suspension, décision confirmée en appel. Brandao ne pourra reprendre la compétition qu'à partir du 22 février.

Zidane condamné à trois matchs de suspension en 2006

Dès l'annonce de la sanction infligée à l'ancien joueur de Marseille et Saint-Étienne, les internautes ont massivement réagi sur les réseaux sociaux, en particulier sur Twitter. Immédiatement, la comparaison avec un certain Zinedine Zidane, auteur d'un inoubliable coup de tête dans le thorax de l'Italien Marco Materrazzi en finale du Mondial 2006. Après enquête, le Français avait été condamné par la Fifa à trois matchs de suspension et 7.500 francs suisses d'amende.

>
France - Italie: Coup de Boule de Zidane

Comme souvent sur le site de micro-blogging, plusieurs "twittos" ont poussé le bouchon plus loin, jouant la carte de l'humour, parfois du cynisme.

À lire aussi
Neymar avec le PSG au Parc des Princes le 24 février 2020 homophobie
Neymar visé par une plainte pour homophobie

Autre Français comparé à Brandao pour des gestes violents mais jamais sanctionné de prison ferme : Éric Cantona, auteur de plusieurs tacles dangereux, sur le terrain comme... en tribune.

>
Eric Cantona Kung Fu Kick

Toutefois, Bandao pourrait ne pas aller en prison. Le président du tribunal correctionnel de Paris a en effet laissé entendre que le joueur de 34 ans pourrait bénéficier d'un aménagement de peine. Il a aussi regretté l'absence à l'audience du Brésilien opéré jeudi de la cuisse droite après une blessure à l'entraînement la semaine dernière. Cette absence ne permettait pas au tribunal de prononcer une peine alternative, tels des travaux d'intérêt général, a précisé M. Madre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants