1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Bordeaux-Marseille : l'OM s'estime encore volé par l'arbitrage
2 min de lecture

Bordeaux-Marseille : l'OM s'estime encore volé par l'arbitrage

REPORTAGE - Marseille s'est incliné 1-0 à Bordeaux dimanche 12 avril malgré deux poteaux et deux penalties "oubliés" pour de nombreux observateurs et les joueurs, le staff et les supporters de l'OM.

Le Marseillais Romain Alessandrini dimanche 12 avril 2015
Le Marseillais Romain Alessandrini dimanche 12 avril 2015
Crédit : AFP/N.Tucat
Gregory Fortune & Jérôme Millagou

Marseille, marqué par le revers concédé chez lui face à Paris, a pris une leçon de réalisme de la part de Bordeaux (1-0), dimanche 12 avril, lors de la 32e journée de L1. Éjecté du podium par Monaco deux jours plus tôt, l'OM peut même craindre pour la suite. En Gironde, c'est surtout Alessandrini a été l'homme du match en faisant voir de toutes les couleurs à Contento et en touchant deux fois le poteau. D'abord du droit, en angle fermé, alors que Carrasso avait anticipé un centre (19e), puis d'un enroulé du gauche dévié du bout du gant par Carrasso (41e).

Plus ça va, plus l'arbitrage français me dégoûte

Rod Fanni, défenseur de l'OM

Et la seule fois où il pris l'axe, juste avant la pause, l'ancien Rennais aurait pu obtenir un penalty, voire plus, pour un accrochage avec Pallois non sanctionné par M. Varela. Puis, au moment où la pression olympienne semblait la plus forte, au retour des vestiaires, avec une tête de Gignac contrée involontairement par le bras de Yambéré, suivie d'une frappe d'Imbula sortie par Carrasso (54e), les Girondins sortirent de leur réserve.

Deux poteaux, un ou deux penaltys oubliés, trop c'est trop pour le défenseur Rod Fanni : "Plus ça va, plus l'arbitrage français me dégoûte de la Ligue 1". "Merci M. Varela", a twitté ironiquement l'OM sur son compte officiel. Quant au Président Vincent Labrune a réservé son "écœurement" à la chaîne OM TV

Steve Mandanda essaie, lui, de rester calme. "On ne va pas parler des décisions parce qu'après on va dire qu'on se plaint (...). Après, ce qui est dur c'est que la semaine dernière, avant le match du PSG on jouait pour le titre, aujourd'hui après ce math-là, on joue pour la troisième place. Il ne faut pas lâcher, on ne lâchera pas. On est déçus, on est énervés, mais il faut continuer".

À écouter aussi

Pour la première fois depuis plus d'un an, l'Olympique de Marseille enchaîne deux défaites et descend du podium qu'il trustait depuis fin août. Et il ne reste plus que six matches à jouer d'ici le 30 mai, date de la 38e et dernière journée de Ligue 1 de cette saison 2014-2015.

32e journée : résultats et calendrier

Vendredi 10 avril
Caen - Monaco : 0-3

Dimanche 12 avril
Saint-Étienne - Nantes : 1-0
Évian - Lille : 0-1
Lens - Lorient : 0-0
Reims - Nice : 0-1
Rennes - Guingamp : 1-0
Toulouse - Montpellier : 1-0
Bordeaux - Marseille : 1-0

Mercredi 15 avril
(18h30) Lyon - Bastia

Mardi 28 avril
(21h00) PSG - Metz

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/