2 min de lecture Coupe de la Ligue

Bastia-PSG : Paris remporte sans accroc la Coupe de la Ligue

COMPTE-RENDU - Sur des doublés d'Ibrahimovic et de Cavani, le PSG a battu Bastia en finale de Coupe de la Ligue (0-4), samedi 11 avril.

Zlatan Ibrahimovic et ses coéquipiers du PSG, le 11 avril 2015
Zlatan Ibrahimovic et ses coéquipiers du PSG, le 11 avril 2015
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Il y a eu match pendant vingt minutes. À la mi-temps, c'était plié. Le Paris Saint-Germain, tenant du titre, a facilement remporté la cinquième Coupe de la Ligue de son histoire en s'imposant 0-4 face à une équipe du SC Bastia réduite à dix, samedi 11 avril au Stade de France. Zlatan Ibrahimovic a inscrit un doublé (21e, 41e) tout comme Edinson Cavani (80e, 90+2e).

Comme prévu, après avoir tenté un coup de bluff en menaçant d'envoyer la réserve, l'entraîneur parisien Laurent Blanc a aligné un onze de départ proche de son équipe type, à quatre jours du quart de finale aller de Ligue des champions contre le Barça. Mais comme aucun blessé n'est à déplorer et au vu de la facilité avec laquelle cette finale a été remportée, les joueurs du PSG ont finalement préparé de la meilleure des manières cette rendez-vous européen.

Ibrahimovic en patron

Surmotivés, les Bastiais ont montré en début de rencontre leur engagement et leur volonté. Cela s'est illustré notamment avec plusieurs fautes et des tentatives de frappes vers le but de Nicolas Douchez. Mais leurs espoirs de victoire se sont envolés à la vingtième minute de jeu. Ezequiel Lavezzi, très en jambes, est fauché dans la surface par Sébastien Squillaci. L'arbitre estime qu'il y a annihilation d'action de but, accorde un pénalty et adresse un carton rouge au défenseur bastiais. Zlatan Ibrahimovic n'a aucun problème pour transformer (21e).

En infériorité numérique, les Corses ne sont plus en mesure de rivaliser. Si quelques contres sont amorcés, ils n'aboutissent jamais. Le match devient complètement à sens unique peu avant la pause, avec le doublé de Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois, qui ne rejouera pas avant le 21 avril, date du match retour contre le Barça, n'a laissé aucune chance à Alphonse Areola, prêté par le PSG, en décochant une frappe surpuissante au ras du poteau (41e).

Des Bastiais refusent de serrer la main de Thiriez

À lire aussi
Le trophée de la Coupe de la Ligue en format géant le 1er avril 2017 Coupe de la Ligue
Coupe de la Ligue : la LFP vote la fin de la compétition dès la saison prochaine

La deuxième mi-temps ne change rien à la dynamique du match. Laurent Blanc s'est ainsi surtout occupé de faire souffler des titulaires et de donner du temps de jeu à d'autres. Lucas a notamment fait son retour de blessure. Pour le reste, c'est Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani qui ont fait le travail. L'Uruguayen, d'abord, reprend parfaitement de la tête un centre en forme de bijou de Serge Aurier (80e). Lui qui n'avait plus marqué depuis le 4 mars dernier s'offre lui aussi un doublé dans les arrêts de jeu, sur un service du Suédois (90+2e).

Avec ce succès obtenu dans une ambiance calme, en nette opposition avec les heurts de l'avant-match dans les rues de la capitale, le PSG pose la première pierre nécessaire au triplé national qu'il veut conquérir (Ligue 1, Coupe de France, Coupe de la Ligue). Quant aux joueurs du SC Bastia, dont certains n'ont pas serré la main du président de la LFP Frédéric Thiriez à la remise des médailles, ils vont devoir vite passer à autre chose et se concentrer à nouveau sur leur objectif principal : le maintien en Ligue 1.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe de la Ligue Paris Saint-Germain SC Bastia
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants