2 min de lecture Faits divers

VIDÉO - Bastia-PSG : 19 policiers blessés et deux banques incendiées après le match

A l'issue de la défaite du club corse (2-0), une quarantaine de personnes ont provoqué des dégâts à Furiani.

>
Incidents de Furiani Crédit Image : PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP |
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Deux agences bancaires ont été vandalisées et incendiées à Furiani en Corse à l'issue du match entre Bastia et le PSG samedi soir. Alors que Bastia a été battu par le club parisien (2-0), des fumigènes ont été allumés dans l'enceinte du stade de Furiani d'après la préfecture. Un fan du PSG a posté une photo des fumigènes à l'intérieur du stade sur Twitter.

Les incidents se sont poursuivis à l'extérieur du stade lorsque la quarantaine de personnes, qui avaient allumé les fumigènes, se sont déplacées vers une zone commerciale. De gros dégâts sont ainsi à déplorer sur une agence de la Société Générale et une autre du Crédit Mutuel, prises pour cible par les casseurs et incendiées. France 3 Corse a publié sur Twitter une photo des dégâts causés dans l'une des agences.

Des pompiers ont été appelés sur place pour éteindre les feux. Les policiers qui voulaient aidé l'intervention des pompiers ont essuyé "des jets de pierre, de fumigènes et de bombes agricoles", a ajouté la préfecture, précisant que dix-neuf fonctionnaires des forces mobiles ont été blessés. La circulation a dû être interrompue à cause d'autres incendies déclenchés dans des poubelles et autres objets, notamment avec de l'essence. Corse Matin montre dans une vidéo le feu en plein milieu de la route. Les quarante personnes responsables de ces dégâts étaient toutes cagoulées et aucune interpellation n'a eu lieu. Le parquet a annoncé mettre en œuvre des moyens "d’identification et d’investigation" pour les retrouver. 

"Il serait temps que les instances du football français assument leurs responsabilités (...) Les policiers ne sont pas de la chair à canon au profit du sport spectacle", a dénoncé le syndicat policier SGP Police-FO. Le ministère de l'Intérieur pensait pouvoir éviter les incidents en ayant interdit aux supporteurs parisiens de faire le déplacement en Corse pour ce match "compte tenu des relations entre les supporteurs des deux clubs empreintes d'animosité depuis de très nombreuses années". Il y a un mois, mi-septembre, des incidents avaient déjà éclaté à Bastia après la défaite de l'équipe corse contre Nice.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Football Bastia
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants