1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Banane de Dani Alves : Pelé parle d'une "tempête dans un verre d'eau"
2 min de lecture

Banane de Dani Alves : Pelé parle d'une "tempête dans un verre d'eau"

Pour la légende du football Pelé, l'épisode de la banane mangée par le joueur Dani Alves après avoir été lancée par un spectateur est "une tempête dans un verre d'eau".

L'ancien footballeur brésilien Pelé, ici le 28 avril 2014.
L'ancien footballeur brésilien Pelé, ici le 28 avril 2014.
Crédit : John Parra/Getty Images for Hublot/AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le buzz généré par la banane mangée par le défenseur brésilien Dani Alves dimanche dernier et surtout les répercussions qu'il a eues a été disproportionné au goût de l'ancien joueur Pelé.

"Le racisme n'est pas (seulement) dans le football, il est dans tous les secteurs de la société depuis longtemps", a déclaré le triple champion du monde, en marge d'un salon agricole à Ribeirao Preto (sud-est), selon la presse brésilienne vendredi 2 mai. Pelé a regretté qu'un "fait si banal, un jeune qui lance une banane, crée une tempête dans un verre d'eau".

A mon époque, on lançait des fruits de jacquier, des mangues

Pelé

"Je ne suis pas d'accord avec la manière dont on en a fait une vague de racisme, principalement dans le football, a-t-il ajouté. Nous avons eu un cas. Si vous considérez le nombre de championnats qu'il y a dans le monde, vous verrez que ce n'est pas comme ça". Et la star de se rappeler : "A mon époque, on lançait des fruits de jacquier, des mangues".

Vague de soutien à Dani Alves sur internet

Le jet de banane fait partie de la panoplie raciste de certains supporters visant des joueurs noirs ou métis. En Europe, cela se produit régulièrement sur les terrains d'Espagne et d'Italie.

À lire aussi

Le "manger de banane" de Dani Alves avait suscité une vague de soutien sur les réseaux sociaux, après que son coéquipier en club et sélection, la star Neymar, a posté sur Instagram une photo de lui sur le point de manger une banane, accompagné de son fils portant une peluche en forme de ce fruit.

Le joueur vedette avait aussi lancé le hashtag (mot-clé) "#somostodosmacacos" ("nous sommes tous des singes"), imaginé par la société de publicité qui travaille sur son image, et repris des milliers de fois sur les réseaux sociaux, y compris par la présidente du Brésil Dilma Rousseff.

Le supporter soupçonné de racisme arrêté

La police espagnole a annoncé mercredi avoir arrêté le supporter soupçonné d'avoir lancé la banane. Après avoir été interrogé, le supporteur a été libéré. Il encourt jusqu'à trois ans de prison pour ce geste considéré comme à connotation raciste.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/