2 min de lecture Attentats à Bruxelles

Attentats à Bruxelles : l'Euro 2016 pas remis en cause malgré un "haut niveau de menace"

Un comité de pilotage sur la sécurité de la compétition qui se déroulera du 10 juin au 10 juillet s'est tenu mardi 22 mars au ministère de l'Intérieur, peu après les attaques dans la capitale belge.

Alain Juppé, Bernard Cazeneuve et Patrick Kanner mardi 22 mars 2016
Alain Juppé, Bernard Cazeneuve et Patrick Kanner mardi 22 mars 2016 Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Les tragiques événements survenus mardi 22 mars à Bruxelles n'ont pas entraîné l'annulation de la réunion, prévue de longue date. Un comité de pilotage sur la sécurité de l'Euro 2016 s'est déroulé place Beauvau en fin de matinée en présence notamment du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, du ministre des sports Patrick Kanner, du président du comité d'organisation de la compétition Jacques Lambert et du président du club des villes hôtes, Alain Juppé, le maire de Bordeaux.

En préambule, Bernard Cazeneuve a déclaré que les attaques terroristes menées dans la capitale belge "rappellent tragiquement le haut niveau de menace auquel nous sommes confrontés". Pour autant, le ministre de l'Intérieur a appelé à "résister à la terreur" et à aucun moment les parties prenantes n'ont songé à remettre en cause la tenue de ce 15e Championnat d'Europe des nations de football. "La position qui est la nôtre est de ne pas céder au terrorisme, a martelé Bernard Cazeneuve. Et que cette manifestation puisse avoir lieu comme la COP 21 a pu avoir lieu".

Palpations systématiques à l'entrée des fans-zones

Pour cela, la sécurité atteindra un niveau sans précédent. Les propositions émises lors du dernier comité de pilotage, tenu après les attentats du 13 novembre à Paris, ont été validées. Parmi celles-ci, les palpations systématiques à l'entrée des fans-zones, la détection éventuelle d'objets métalliques, le recours aux services de déminage et l'installation de la vidéo surveillance dans ces fans zones qui pourront abriter entre 10.000 et 100.000 supporters. La sécurisation de ces espaces de supporters sera placée sous la responsabilité des villes hôtes, qui auront recours à des sociétés privées, et établie avec le préfet.

De son côté, l'UEFA, en tant qu'organisateur, sera responsable de la sécurité des stades, des camps de base des équipes, des hôtels officiels et du centre des médias. L'instance européenne s'apprête à recruter 10.000 agents privés, soit 7% de plus que le chiffre prévu avant le 13 novembre. Parallèlement, partout sur le territoire, l'État "prendra toutes ses responsabilités", a promis le ministre de l'Intérieur, et mobilisera "des policiers, des gendarmes, des sapeurs pompiers, des secouristes, des urgentistes, dont le nombre sera communiqué quelques semaines avant la manifestation".

Jamais un événement d'une telle ampleur n'aura été surveillé et sécurisé à ce niveau

Patrick Kanner, ministre des Sports
Partager la citation
À lire aussi
Blaise Matuidi avait marqué un superbe but face aux Hollandais le 5 mars 2014 au Stade de France (victoire des Bleus 2-0) Match amical
Pays-Bas - France : Martial ou Payet pour épauler Griezmann et Giroud ?

Près de 2,5 millions de spectateurs sont attendus dans les stades et 7 millions dans les fans-zones lors du mois de compétition. "C'est un exercice extraordinaire", a jugé Patrick Kanner : "Jamais un événement d'une telle ampleur n'aura été surveillé et sécurisé à ce niveau. C'est l'image de la France qui est en jeu, notre capacité à organiser des événements d'une telle importance avec sérieux, sang-froid et détermination".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Bruxelles Euro 2016
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782493945
Attentats à Bruxelles : l'Euro 2016 pas remis en cause malgré un "haut niveau de menace"
Attentats à Bruxelles : l'Euro 2016 pas remis en cause malgré un "haut niveau de menace"
Un comité de pilotage sur la sécurité de la compétition qui se déroulera du 10 juin au 10 juillet s'est tenu mardi 22 mars au ministère de l'Intérieur, peu après les attaques dans la capitale belge.
https://www.rtl.fr/sport/football/attentats-a-bruxelles-l-euro-2016-pas-remis-en-cause-malgre-un-haut-niveau-de-menace-7782493945
2016-03-22 15:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6oFPnfdJUwjdK2pqjqukjg/330v220-2/online/image/2016/0322/7782494032_alain-juppe-bernard-cazeneuve-et-patrick-kanner-mardi-22-mars-2016.jpg