2 min de lecture Arbitrage

Arbitrage vidéo : le football français favorable à un essai

L'International Board a récemment ouvert la porte à la mise en place de l'aide à l'arbitrage par la vidéo. La FFF et la LFP sont favorables pour des expérimentations.

L'arbitre Benoit Bastien consulte sa montre connectée à la Goal Line Technology le 15 décembre 2015
L'arbitre Benoit Bastien consulte sa montre connectée à la Goal Line Technology le 15 décembre 2015 Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Dorian Waymel

Mercredi 13 janvier lors du quart de finale de Coupe de la Ligue, le PSG a ouvert le score contre Lyon sur un but d'Adrien Rabiot, avant de s'imposer (2-1). Problème ? Le ballon avait franchi la ligne de sortie avant que le milieu de terrain ne le pousse au fond des filets d'Anthony Lopes. Sur l'action, l'arbitre de surface est attentif, mais ne voit pas la sphère sortir des limites du terrain. Mais à la vue des images, le doute n'est pas permis. De quoi mettre en colère le président de l'OL Jean-Michel Aulas, et de relancer une fois de plus la question de l'utilité d'un 5e arbitre et de la vidéo dans le football.


Depuis le début de saison, la Ligue 1 a instauré la Goal Line Technology pour savoir si la balle a bien franchi ou non la ligne de but. Un système qui a démontré son efficacité lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil sur une réalisation de Karim Benzema par exemple contre le Honduras. Ou plus récemment en L1 sur un but du Rennais Kamil Grosicki contre Lorient. Mais faut-il aller encore plus loin ?

Des expérimentations dans les Coupes dès la saison prochaine ?

L'International Board, qui régit les règles du football, s'est récemment déclaré favorable à étendre l'aide à l'arbitrage grâce à la vidéo. Aucune proposition concrète n'a été formulée, mais la Ligue de football professionnel (LFP) et la Fédération française de football (FFF) sont déjà prêtes à candidater pour lancer des expérimentations. Interrogé par le journal L'Équipe, le directeur technique de l'arbitrage, Pascal Garibian, voit d'un bon oeil l'utilisation de la technologie pour soutenir le corps arbitral, mais pas sous n'importe quelle forme.

À lire aussi
Jean-Michel Aulas le 30 août 2018 à Monaco Olympique Lyonnais
VIDÉO - Jean-Michel Aulas se paie le PSG, qui "pleure" contre l'arbitrage

"Il faut absolument aider les arbitres, mais il faut absolument également préserver l'intérêt du jeu (...). Il faut bien avoir conscience que la vidéo ne donne pas la solution à tout. Il faut éviter de hacher le jeu. Si la vidéo a pour conséquence de nuire au spectacle, on y reviendra." La prochaine réunion de l'International Board est prévue du 4 au 6 mars 2016 à Cardiff, et devrait déboucher sur de nouvelles précisions quant à l'utilisation de la vidéo.

"À partir de là, avec la Fédération, nous présenterons un dossier conjoint qui aboutira à des expérimentations la saison prochaine en Coupe de la Ligue, Coupe de France, voire dans les deux compétitions", explique la LFP, toujours dans L'Équipe. La vidéo pourrait donc bien agrandir sa zone d'influence en France, et cela assez rapidement. De quoi raviver l'éternel débat entre conservateurs et modernistes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arbitrage Ligue 1 Conforama
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781389431
Arbitrage vidéo : le football français favorable à un essai
Arbitrage vidéo : le football français favorable à un essai
L'International Board a récemment ouvert la porte à la mise en place de l'aide à l'arbitrage par la vidéo. La FFF et la LFP sont favorables pour des expérimentations.
https://www.rtl.fr/sport/football/arbitrage-video-le-football-francais-favorable-a-un-essai-7781389431
2016-01-15 18:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/G_apCupzxZuuLB407w3m4w/330v220-2/online/image/2016/0115/7781390511_l-arbitre-benoit-bastien-consulte-sa-montre-connectee-a-la-goal-line-technology-le-15-decembre-2015.jpg