3 min de lecture Équipe de France de football

Arbitrage vidéo : 87% des Français favorables

LE BAROMÈTRE - Pour la première fois dans l'histoire des Bleus, l'arbitrage vidéo a été utilisé. Une évolution saluée par une grande majorité de Français.

L'arbitre de France-Espagne, Felix Zwayer, fait appel à l'aide de la vidéo
L'arbitre de France-Espagne, Felix Zwayer, fait appel à l'aide de la vidéo Crédit : Franck Fife/AFP
Luca Dangréaux
Luca Dangréaux

L'équipe de France était arbitrée, pour la première fois de son histoire, par la vidéosurveillance lors de la défaite (2-0) face à l'Espagne. Une aide qui a permis, à deux reprises, de rétablir la vérité sur des mauvais jugements de l'arbitre Félix Zwayer. Sur les deux faits de jeu en question, la décision prise grâce à l'arbitrage vidéo a été contraire à l'intérêt des Bleus de Didier Deschamps.

Et les Français ne sont pas rancuniers puisque malgré la défaite face à la Roja, 87% d'entre eux sont favorables à l’installation de l'arbitrage vidéo dans le football à long terme. En effet même si les décisions prises par l'Allemand ont accentué la défaite de la France, elle a rendu justice a chaque fois.

L'institut de sondage Odoxa a questionné 1.019 personnes, toutes adultes, via Internet les mercredi 29 et jeudi 30 mars 2017. Leur a été demandées leurs avis sur l’arbitrage vidéo dans le football, leurs avis sur l'utilisation faite lors de France-Espagne et enfin quelles utilisations dans le futur.

L'arbitrage vidéo favorable pour tous

Quatre catégories de personnes sondées ont donné leur avis sur l’arbitrage vidéo. "L'ensemble des Français", les "amateurs de football", les "Français ayant vu le match", puis les "Français ayant entendu des commentaires sur le match". Tous en sont très largement favorables.

À lire aussi
Le Trophée de l'Euro le 16 novembre 2019 à Budapest Euro 2020
Euro 2020 : dates, villes, participants, format... Tout ce qu'il faut savoir

Ils se sont prononcés respectivement à 87, 90, 89 et 91% pour. Un véritable plébiscite. Les avis n'étaient pas aussi tranchés en 2009. Un précédent sondage avait été réalisé sur ce même sujet et à l'époque, 79% des sondés avaient répondu avantageusement.

87 des Français sont favorables à l'arbitrage vidéo dans le football
87 des Français sont favorables à l'arbitrage vidéo dans le football

Un arbitrage utile et qui ne dénature pas le jeu

L'argument principal brandit par les anti-arbitrage vidéo consiste à dire que cette évolution fausse la nature du football.  La période entre le fait de jeu et le jugement par vidéo peut prendre plusieurs dizaine secondes (l'arbitre de France-Espagne a pris 40 secondes pour annuler le but d'Antoine Griezmann) et donc annihiler les émotions d'un but.

Comme les 76.000 spectateurs présents au stade de France, les Bleus ont dû stopper leur scène de joie et se replacer, voyant le but annulé. Malgré cet épisode, répétée lors du second but espagnol, et selon 77% des 618 personnes qui ont suivi la rencontre, la vidéosurveillance n'a guère dénaturé le jeu. Chez les téléspectateurs de ce 28 mars, 24% ont considéré les jugements par vidéo "pas assez rapide".

Presque 9 témoins sur 10 de France-Espagne  ont jugé l'utilisation de l'arbitrage vidéo utile
Presque 9 témoins sur 10 de France-Espagne ont jugé l'utilisation de l'arbitrage vidéo utile

Pas de vidéo pour chaque faute

Lors de ce France-Espagne, l'instance dirigeante européenne du football (UEFA) avait réglementé l'usage de l'arbitrage vidéo. L'homme en noir pouvait en être assisté sur quatre situations bien définies : vérifier si un but est valable, si un penalty doit être sifflé ou non, identifier le joueur exact à sanctionner ou pour valider un hors-jeu.

L'institut de sondage Odoxa a interrogé les "amateurs de football" sur leur approbation, ou non, de l'utilisation de la vidéo dans certains faits de jeu. Les résultats sont largement favorables pour la validité d'un but (93%), d'un penalty (91%), d'un hors-jeu sur action de but (90%), d'un carton rouge (85%) ou de l'identité d'un joueur à punir (80%). Les réponses sont moins catégoriques lorsqu'il s'agit de juger la sortie du ballon de l'aire de jeu (55%) ou une "faute sans carton" (50%).

Un Français sur deux favorable à l'utilisation de l'arbitrage vidéo sur une faute quelconque
Un Français sur deux favorable à l'utilisation de l'arbitrage vidéo sur une faute quelconque
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Équipe de France de football Arbitrage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787901932
Arbitrage vidéo : 87% des Français favorables
Arbitrage vidéo : 87% des Français favorables
LE BAROMÈTRE - Pour la première fois dans l'histoire des Bleus, l'arbitrage vidéo a été utilisé. Une évolution saluée par une grande majorité de Français.
https://www.rtl.fr/sport/football/arbitrage-video-87-des-francais-favorables-7787901932
2017-04-02 08:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aOewOd0z_nd0TgHI7fYrNw/330v220-2/online/image/2017/0331/7787902012_l-arbitre-de-france-espagne-felix-zwayer-fait-appel-a-l-aide-de-la-video.jpg