1 min de lecture Football

Foot : les fans du Zénit Saint-Pétersbourg refusent de supporter des joueurs "gays ou noirs"

Des supporteurs "ultras" du Zenit Saint-Pétersbourg appellent le club à ne pas recruter de joueurs... "gays", ou noirs, ou sud-américains. Mais ils se défendent d'être "racistes", dans un manifeste affiché lundi sur leur site internet. L'attaquant international brésilien Hulk, alias Givanildo Vieira de Souza, grande vedette du Zenit, appréciera...

"Les joueurs noirs se sont imposés par la force"

"Nous ne sommes pas racistes mais nous considérons que l’absence de joueurs noirs au Zenith Saint Pétersbourg est une tradition importante du club", écrivent les "ultras" du mouvement appelé Landskrona. "Nous ne voulons que des joueurs des nations slaves limitrophes, comme l’Ukraine ou la Biélorussie, des pays baltes ou de Scandinavie. Nous avons la même mentalité, la même culture et la même histoire que ces nations", ajoutent les auteurs, qui réfutent tout racisme.

"Nous ne sommes pas racistes et, pour nous, l'absence de joueurs noirs au Zenit est seulement une importante tradition, qui souligne l'identité du club". Selon eux, le club "n'a jamais été lié par l'esprit à l'Afrique, l'Amérique du Sud, l'Australie ou l'Océanie", et "les joueurs noirs sont maintenant imposés au Zenit pratiquement par la force". "Nous sommes opposés à ce que des représentants de minorités sexuelles jouent au Zenit", ajoutent-ils.
  
Le club se désolidarise

Le club, propriété du groupe gazier russe Gazprom, a immédiatement répondu, via l'agence de presse Interfax : "les joueurs ne rejoignent pas notre équipe en raison de leur nationalité ou de la couleur de leur peau". "La lutte contre les différentes formes d'intolérance est le principe unique pour le développement de notre club, du football et du sport à travers le monde", ajoute le Zenit.
  
A côté de Hulk, 26 ans, arrivé en septembre dans un transfert estimé à 60 millions d'euros, le Zenit aligne actuellement des joueurs en provenance de Belgique, Portugal, Italie, Slovaquie, Danemark, du Belarus, du Monténégro, de Serbie et bien entendu de Russie.
  
En Russie, les groupements de supporteurs sont souvent étroitement liés à des mouvements nationalistes, et cris de singe ou banderoles racistes sont fréquents dans les tribunes. Les "ultras" de Saint-Pétersbourg ne sont pas les plus calmes. Le 17 novembre, la rencontre Dynamo Moscou-Zenit avait été arrêtée à la 36e minute après la blessure du gardien du Dynamo, Anton Shunin, par un pétard lancé depuis leur tribune. Après le match, le police avait interpellé 53 d'entre eux.

Lire la suite
Football Foot étranger Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7756005018
Foot : les fans du Zénit Saint-Pétersbourg refusent de supporter des joueurs "gays ou noirs"
Foot : les fans du Zénit Saint-Pétersbourg refusent de supporter des joueurs "gays ou noirs"
Des supporteurs "ultras" du Zenit Saint-Pétersbourg appellent le club à ne pas recruter de joueurs... "gays", ou noirs, ou sud-américains. Mais ils se défendent d'être "racistes", dans un manifeste affiché lundi sur leur site internet. L'attaquant international brésilien Hulk, alias Givanildo Vieira de Souza, grande vedette du Zenit, appréciera...
https://www.rtl.fr/sport/foot-les-fans-du-zenit-saint-petersbourg-refusent-de-supporter-des-joueurs-gays-ou-noirs-7756005018
2012-12-18 13:19:00