2 min de lecture Alex Ferguson

Ferguson : ses meilleures déclarations

Alex Ferguson, connu pour son palmarès à la tête de Manchester United, a également marqué les esprits par ses remarques souvent acerbes qui ont visé à la fois ses joueurs et ses adversaires. Florilège de ses saillies les plus mémorables.

Sir Alex Ferguson en janvier 2013
Sir Alex Ferguson en janvier 2013 Crédit : AFP/A.Yates
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

"Putain, c'est ça le football", après la victoire 2-1 dans les dernières minutes en finale de Ligue des champions en 1999 contre le Bayern Munich à Barcelone.

"Mon plus grand défi est derrière moi, mon plus grand défi c'est d'avoir fait tomber Liverpool de son putain de piédestal. Et vous pouvez l'écrire"
, en 2002, dans un entretien avec le journal The Guardian, au sujet de sa nomination comme manager de ManU en 1986.

"Il y a eu beaucoup de spéculations au sujet de Manchester City et des transferts qu'ils ont réalisés, ils doivent gagner quelque chose. Parfois vous avez un voisin bruyant et il faut faire avec. Il n'y a rien à faire"
, après l'émergence de City pour la lutte pour le titre.

"Il en avait plein la bouche, à m'appeler "boss", à me donner du "Monsieur", lors de notre verre d'après match. Mais cela aurait aidé si cela avait été accompagné d'un vin décent. Ce qu'il m'a donné, c'était de la piquette"
, au sujet de José Mourinho, alors manager de Chelsea.

"Ils disent qu'il est intelligent, n'est-ce-pas ? Il parle cinq langues. Mais moi aussi j'ai un gamin de 15 ans de Côte d'Ivoire qui parle cinq langues!", au sujet d'Arsène Wenger, le manager français d'Arsenal.

Ce type est né hors-jeu

Sir Alex Ferguson, à propos de l'attaquant Filippo Inzaghi
Partager la citation
À lire aussi
Sir Alex Ferguson, ancien entraîneur de Manchester United, présente son autobiographie, le 24 octobre 2013 Alex Ferguson
Sir Alex récuse avoir laissé une équipe vieillissante à Manchester United


"C'est un incident dingue. Si j'avais réessayé 100 fois, ou 1 million de fois, je ne l'aurais pas réussi. Finalement, j'aurais dû continuer à jouer !", au sujet de cet incident quand il avait blessé Beckham à la tête après avoir shooté dans une chaussure qui traînait dans le vestiaire.

"Ce type est né hors-jeu", au sujet du renard des surfaces italien Filippo Inzaghi.

"S'il faisait 2 ou 3 centimètres de plus, ce type serait le meilleur défenseur central en Angleterre. Je ne comprends pas. Son père mesure 1,90 m. Je me demande combien mesurait le laitier", au sujet de Gary Neville.

"Je me rappelle la première fois que je l'ai vu. Il avait 13 ans et il volait sur le terrain comme un épagneul courant après un bout de papier argenté ballotté par le vent", au sujet de Ryan Giggs, l'un de ses joueurs emblématiques, encore dans l'équipe en 2013 à 39 ans.
 
"Il n'avait jamais posé de problèmes jusqu'à ce qu'il se marie. (...) Le football n'est plus qu'une petite partie de sa vie"
, en 2007, au sujet de David Beckham et son épouse Victoria des Spice Girls.

"La décision de prendre ma retraite est une décision que j'ai longuement mûrie et que je n'ai pas prise à la légère. C'était le moment"
, au sujet de son départ à la retraite, annoncé mercredi.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alex Ferguson Premier League Angleterre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7761196839
Ferguson : ses meilleures déclarations
Ferguson : ses meilleures déclarations
Alex Ferguson, connu pour son palmarès à la tête de Manchester United, a également marqué les esprits par ses remarques souvent acerbes qui ont visé à la fois ses joueurs et ses adversaires. Florilège de ses saillies les plus mémorables.
https://www.rtl.fr/sport/ferguson-ses-meilleures-declarations-7761196839
2013-05-08 16:37:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OgV0p7khV6IiHCMr5laIgA/330v220-2/online/image/2013/0508/7761196100_sir-alex-ferguson-en-janvier-2013.jpg