1 min de lecture Raymond Domenech

Equipe de France : depuis 1998, les sélectionneurs sont "maltraités" par la FFF

Plus d'un entraîneur de Ligue 1 et d'ailleurs rêvent de ce poste mais pourtant, il n'est pas facile d'être à la tête de la sélection française. Tous les techniciens ayant été responsables des Bleus depuis 1998, titre du sacre mondial, ont quitté leurs fonctions de façon plus ou moins houleuse. Roger Lemerre a été remercié, comme Raymond Domenech. Jacques Santini, après avoir mené le même combat que Laurent Blanc afin d'être prolongé, a claqué la porte.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Roger Lemerre (29 juillet 1998 - 5 juillet 2002)

Roger Lemerre est passé par tous les états entre 1998 et 2002. Dans un premier temps, c'est la lune de miel. Adjoint d'Aimé Jacquet lors de la Coupe du Monde 1998 quand la France est sacrée Championne du Monde, il récupère les rênes de l'équipe de France quand Jacquet quitte la sélection, pour une durée de 4 ans.

En 2000, il arrive avec la quasi-même équipe qu'en 1998 en Belgique et aux Pays-Bas, pour la Coupe d'Europe. Deux ans après le sacre mondial, les Bleus décrochent le titre européen et sont les hommes à battre. Mais un grand nombre de joueurs prennent leur retraite à l'instar de Laurent Blanc ou Didier Deschamps. Grâce à ce beau succès, c'est tout naturellement que Lemerre resigne pour 2 ans et est donc engagé jusqu'en 2004.

Les Tricolores doivent reconstruire une équipe, complétement décimée par les départs de ses doyens. La génération des "footballeurs stars" rend la mission difficile pour Roger Lemerre. En 2002, année de la Coupe du Monde, c'est la catastrophe. Les Champions du Monde en titre ne passent pas le premier tour.

Claude Simonet, président de la Fédération Française de Football, très déçu par le résultat, décide de se séparer de l'entraîneur des Bleus, pourtant enrôlé encore deux années. Après des semaines de longues procédures, Roger Lemerre obtient des indemnités de licenciement correspondant à ses deux années de contrat.

Jacques Santini (21 août 2002 - 25 juin 2004)

Après les remous autour de Roger Lemerre, Claude Simonet ne veut pas prendre de risques. L'équipe de France doit retrouver les chemins de la victoire. Il propose le poste de sélectionneur à Jacques Santini, en provenance de l'Olympique Lyonnais, mais pour une durée de deux ans. Son principal objectif est de réaliser une belle performance au Portugal lors de l'Euro 2004.

L'ancien milieu de terrain souhaite en savoir davantage sur son avenir avant la compétition au Portugal. Mais lassé de ne pas voir son contrat se prolonger, Lemerre annonce quelques temps avant l'Euro qu'il quittera la sélection dès la fin du tournoi afin de rejoindre les rangs de Tottenham, club anglais de Premier League (1ère division anglaise). Les Bleus se font éliminer en quart de finale face aux Grecs, futur Champions d'Europe.

Raymond Domenech (12 juillet 2004 - 31 juillet 2010)

L'entraîneur de l'équipe de France espoir succède à Jacques Santini, qui a claqué la porte de la sélection nationale. Raymond Domenech s'engage pour deux ans avec la Fédérération Française de Football et a comme ligne de mire, la Coupe du Monde 2006. Les Bleus, emmenés par Zinedine Zidane, atteignent la finale, qu'ils perdent face aux Italiens lors des tirs au but.

Deux jours après cette déception nationale, Raymond Domenech se voit offrir une prolongation de contrat de quatre ans par Jean-Pierre Escalettes, le président de la FFF. Après avoir été finaliste aux Mondiaux, l'Euro 2008 ne réussit pas à l'équipe de France qui ne passe pas le 1er tour.

La côte de popularité de Raymond Domenech est de plus en plus bas dans les sondages. Le personnage agace par son arrogance et sa lassitude. Malgré cette contre-performance, il conserve sa place à la tête des Bleus et continue jusqu'au Mondial 2010, en Afrique Knysna. La "mutinerie" de Knysna, autrement appelé "l'affaire du bus", lui est fatal. Il est licencié pour faute grave par Fernand Duchaussoy, président de la FFF par intérim, le 22 juin 2010.

Noël Le Graët récupère la présidence de la Fédération et souhaite en finir avec Domenech. Il accorde 975.000 euros de dommages et intérêts au sélectionneur le plus impopulaire de France.

Laurent Blanc (2 juillet 2010 - )

Laurent Blanc est désormais dans la même position que Jacques Santini en 2004. Après avoir émis le souhait de prolonger son contrat à plusieurs reprises, Blanc ne voit aucune proposition de la part de Noël Le Graët, qui souhaite attendre le résultat de la France à l'Euro. Désormais, il est libre de s'engager ailleurs à partir de la fin de la compétition européenne qui se disputera en Ukraine et en Pologne.

Lire la suite
Raymond Domenech Laurent Blanc Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7743246584
Equipe de France : depuis 1998, les sélectionneurs sont "maltraités" par la FFF
Equipe de France : depuis 1998, les sélectionneurs sont "maltraités" par la FFF
Plus d'un entraîneur de Ligue 1 et d'ailleurs rêvent de ce poste mais pourtant, il n'est pas facile d'être à la tête de la sélection française. Tous les techniciens ayant été responsables des Bleus depuis 1998, titre du sacre mondial, ont quitté leurs fonctions de façon plus ou moins houleuse. Roger Lemerre a été remercié, comme Raymond Domenech. Jacques Santini, après avoir mené le même combat que Laurent Blanc afin d'être prolongé, a claqué la porte.
https://www.rtl.fr/sport/equipe-de-france-depuis-1998-les-selectionneurs-sont-maltraites-par-la-fff-7743246584
2012-02-07 18:15:00