1 min de lecture Lance Armstrong

Dopage - Affaire Armstrong : les réactions deLemond, Riner, Estanguet, McQuaid et Boyer

Les réactions ne se sont pas faites attendre après la première partie des aveux télévisés de Lance Armstrong dans la nuit de vendredi. En voici les principales.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

GREG LEMOND, triple vainqueur du Tour de France (Cyclingnews):  "Si Armstrong avait donné à Floyd Landis ou Tyler Hamilton la même chose qu'il prenait, il n'aurait jamais rien gagné - ils l'auraient battu. Armstrong a détruit toute personne qui a réussi dans le cyclisme. Je suis énervé quand j'entends dire que vous ne pouvez pas gagner le Tour sans dopage. Regardez Andy Hampsten (NDLR : vainqueur du Giro 1988), il n'y avait aucune chance qu'il soit sur un programme de dopage"

Hein Verbruggen (président de l'Union cycliste internationale pendant le règne de Lance Armstrong) :
"Après des années de méfiance, je suis heureux (de constater) que cette théorie du complot n'était en fin de compte rien de plus qu'une théorie jamais vérifiée. Ceux qui (nous) avaient accusé ou soupçonné sont sans doute déçus (par les déclarations d'Armstrong). Jamais rien n'a été caché sous ma direction, l'UCI avait toujours lutté contre le dopage. C'est une bonne chose que Lance Armstrong ait finalement admis le dopage. Ce n'est pas une surprise qu'il l'ai fait", a-t-il affirmé. 

John Fahey (président de l'AMA) :
"Selon moi il n'y a rien de neuf. Tout ce qu'il a fait avait été révélé par l'Usada (agence antidopage américaine) de manière irréfutable il y a quelques mois: cet homme a pris des substances censées améliorer ses performances. Il a nié jusqu'à aujourd'hui mais il y avait peu de doutes le concernant. Tout ce dont il s'est rendu coupable est confirmé aujourd'hui dans un exercice très contrôlé. Cette confession aurait dû intervenir devant un tribunal compétent, où il aurait été contraint de citer des noms, impliquer des officiels, l'entourage qui a fourni les produits, quand, où, et quels coureurs étaient concernés". 
  
Valérie Fourneyron (ministre française des sports) :
"Je souhaite que Lance Armstrong témoigne, sous serment, devant les autorités internationales antidopage indépendantes. C'est dans ces conditions que son acte de contrition sera utile au cyclisme et à la lutte contre le dopage. Il est essentiel que d'autres sportifs puissent également le faire et que l'on mette un terme à la "loi du silence". L'omerta est un poids douloureux pour les sportifs et un frein pour le cyclisme, un sport populaire que nous devons préserver. (...) Pour cela, tous les acteurs mentionnés dans le rapport de l'USADA comme ayant potentiellement participé à pérenniser ou dissimuler ce système - et l'Union Cycliste Internationale en fait partie - doivent être amenés à répondre de leurs actes. Si nous voulons que +l'affaire Armstrong+ permette réellement de faire progresser la lutte contre le dopage, il faut faire toute la lumière sur ce système et les acteurs qu'il impliquait." 
  
Pat McQuaid (président de l'Union cycliste internationale) :
"C'est un pas important en avant sur la longue route pour réparer les dommages qu'il a causés au cyclisme. Lance Armstrong a confirmé qu'il n'y avait pas de collusion ou de complot entre l'UCI et Lance Armstrong. Il n'y avait pas de contrôles positifs qui ont été camouflés et il a confirmé que les dons faits à l'UCI étaient destinés à soutenir la lutte antidopage. Lance Armstrong a aussi dit à juste titre que le cyclisme est un sport complètement différent de ce qu'il était il y a dix ans. C'était perturbant de l'écouter décrire une litanie de délits, comme sa façon de se doper durant sa carrière, sa façon de mener une équipe qui se dopait, le recours à l'intimidation, les mensonges systématiques à tout le monde et la production d'une prescription médicale antidatée pour justifier le résultat d'un contrôle. Nous avons pris bonne note du fait que Lance Armstrong a exprimé le souhait de participer à une procédure de vérité et réconciliation". 
  
Julien Benneteau (Tennis/FRA) :
"C'est bien beau de confesser. Maintenant il faut qu'il paye. Ca a été le plus grand tricheur du monde pendant dix ans, il a volé des victoires à certains mecs qui n'ont pas été pris, même si lui il dit que c'est impossible de gagner sans dopage. Il ne doit pas s'en sortir comme ça. C'est nul qu'il n'ait rien dit sur le système, toute l'organisation qui a été mise en place, comment il a déjoué les contrôles, quels ont été les protocoles, qu'est-ce qu'il a fait pour passer aux travers des contrôles aussi longtemps. Ça faire encore du mal au cyclisme." 
  
Eric Boyer (Mouvenent "Change cycling now") :
"Je pensais qu'il aurait plus de sincérité, plus d'humanité. Il a été acculé par le rapport de l'Usada (agence antidopage américaine). La pression sur lui était insupportable. Il a besoin bien sûr de donner du sens à sa vie, de refaire du sport, du business. C'était un iceberg toujours aussi glacial dont les aveux ne sont peut-être que 10% de ce qu'il a à dire. Le reste ne viendra pas de sa bouche mais ça viendra. Je n'accuse pas l'UCI de complicité. Mais ils (McQuaid et son prédecesseur Hein Verbruggen) se sont trompés. Ils ont choisi d'accompagner Armstrong dans sa pratique du cyclisme. Ils ont pourtant eu suffisamment d'alertes pour ne pas le faire mais ils ont fait ce mauvais choix." 
  
Travis Tygart (président de l'Agence antidopage américaine (Usada) :
"C'est un petit pas dans la bonne direction. Il a finalement reconnu que sa carrière était bâtie sur un puissant mélange de dopage et de tromperie. S'il est sincère dans son désir de rectifier ses erreurs passées, il témoignera sous serment de l'ampleur complète de ses activités de dopage." 

Union cycliste international (UCI), via un communiqué : "L'UCI prend acte de la décision de Lance Armstrong de passer enfin aux aveux et de confesser avoir utilisé des produits dopants, dans la première partie de son entretien avec Oprah Winfrey. Nous prenons note que Lance Armstrong a exprimé le souhait de participer à un processus de vérité et réconciliation, ce que nous accueillerions."

LIVESTRONG, fondation créée par Lance Armstrong à destination des personnes souffrant d'un cancer (Communiqué): A la fondation Livestrong, nous sommes déçus par les informations selon lesquelles Lance Armstrong a trompé les gens pendant et après sa carrière de cycliste, y compris nous-mêmes. Malgré notre déception, nous exprimons aussi notre gratitude à Lance en tant que survivant pour son implication, sa dévotion et l'état d'esprit dont il a fait preuve pour se mettre au service des personnes souffrant d'un cancer."

COMITÉ INTERNATIONAL OLYMPIQUE (Communiqué): "Il ne peut pas y avoir de place pour le dopage dans le sport et le CIO condamne sans réserve les actes de Lance Armstrong et de tous ceux qui cherchent à tirer un avantage indu par rapport à leurs concurrents en prenant des substances dopantes. Maintenant nous prions instamment Lance Armstrong de présenter aux autorités antidopages compétentes toutes les preuves qu'il détient afin que nous puissions mettre définitivement un terme à ce sombre épisode et aller de l'avant, plus forts et plus propres."
   
Emma O'Reilly, ancienne masseuse de Lance Armstrong poursuivie par l'ancien coureur après avoir évoqué ses pratiques dopantes (ITV):  "Je n'avais parlé de cela uniquement parce que je détestais voir ce que traversaient certains coureurs. Tous les coureurs n'étaient pas aussi à l'aise avec le dopage que l'était Lance."

Jeff Titlotson, avocat de la compagnie américaine SCA Promotions qui réclame 12 millions de dollars versés à l'ancien coureur cycliste pour ses victoires dans le Tour de France (Communiqué)
:
"Les déclarations de Lance Armstrong ont été stupéfiantes pour mes clients, parce qu'il a tout simplement reconnu que tout ce qu'il nous avait dit sous serment était faux. Il ne méritait pas cet argent et n'était pas en droit de le percevoir."

JonathanVaughters, ancien coéquipier de Lance Armstrong : "C'était un bon premier pas. Je suis heureux d'avoir entendu qu'il serait prêt à témoigner devant une commission vérité et réconciliation."

Betsy Andreu, épouse de l'ancien coéquipier de Lance Armstrong Frankie Andreu, insultée par Lance Armstrong après avoir raconté avoir entendu le coureur américain confier à ses médecins qu'il s'était dopé avant son cancer (CNN):
  "Il avait l'occasion de tout dire, il me devait la vérité. Il la devait à ce sport qu'il a détruit."

Stuart O'Grady, ancien vainqueur d'étape du Tour de France (conférence de presse):
"Lance a déçu tout le monde sur cette planète, y compris nous. Bien évidemment, on voulait tous croire qu'il avait gagné ses Tours de France en étant propre. Quand on souffrait dans la montagne, on se disait tous qu'il s'entraînait plus dur que nous. Mais maintenant, tout est sorti. Je suis déçu, agacé et frustré."
  
Pierre Bordry, ancien président de l'Agence française de lutte contre le dopage :  "Il aurait dû en dire plus pour que les choses soient claires. Ce qui manque à ses aveux, ce sont des informations sérieuses sur la manière dont il s'est approvisionné, s'il a eu des gens qui l'ont aidé, s'il a eu des circuits. Dans l'intérêt du cyclisme et de la lutte antidopage il faut qu'il parle plus. L'UCI n'a pas été suffisamment claire dans les derniers Tours de France, tout du moins à mes yeux, pour être crédible aujourd'hui. A moins qu'elle change un certain nombre de choses, soit ses instances, soit ses manières de faire. Il faut que cela change."

Pierre Ballester, journaliste et co-auteur du livre "L.A. Confidentiel" : "Il est inimaginable de concevoir un système de dopage généralisé au sein de son équipe sans que d'autres, institutions ou protagonistes, n'aient pas interféré ou aidé. Il a bénéficié de protections, il ne les dévoile pas. Je pense que tout ça a été négocié en amont avant ce show hollywoodien avec la Mireille Dumas américaine pour assurer ses arrières et peut-être aussi pour sauver sa fondation."

(Avec agences)


Lire la suite
Lance Armstrong Tony Estanguet Teddy Riner
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants