1 min de lecture Laure Manaudou

Natation : les patrons tricolores sont attendus à Chartres pour les "Europe" en petit bassin

25 ans après, la France accueille sa première compétition internationale de natation avec les Championnats d'Europe en petit bassin, de jeudi à dimanche à Chartres, avec ses quatre champions olympiques en tête d'affiche. Pour cette compétition à la maison, la France comptera sur ses trois champions olympiques de Londres, Yannick Agnel (200 m et 4x100 m libre), Camille Muffat (400 m libre) et Florent Manaudou (50 m libre). Avec en prime une 4e médaillée d'or olympique, Laure Manaudou, titrée sur 400 libre en 2004 à Athènes. Jeudi, Yannick Agnel et les Manaudou, entre autres, entrent en piste.

Yannick Agnel
Yannick Agnel Crédit : AFP

Premiers pas réussis pour Agnel et les Manaudou

Yannick Agnel, Florent et Laure Manaudou ont passé sans souci le cap des séries matinales pour se qualifier pour les courses de l'après-midi, respectivement sur 400 m libre, 50 m libre et 100 m dos.

Agnel a signé le 2e temps sur 400 m libre (3:43.72), derrière l'Italien Gabriele Detti (3:43.03). "Ce n'était pas facile de se mettre en route ce matin parce qu'on a eu un échauffement qui ressemblait plus à un bon entraînement ! On a bossé plus qu'à l'accoutumé, ce n'était pas évident", a raconté le champion olympique sur 200 m. "Ca pique un peu, ce n'est pas une course habituelle. Il va falloir que je me rapproche de ce que j'ai fait à Angers", a ajouté le nageur, qualifié pour la finale de fin d'après-midi. Agnel a battu le record du monde sur la distance, la semaine dernière lors des Championnats de France (3:32.25).

Championne olympique 2004 sur 400 m libre et désormais spécialiste du dos, Laure Manaudou a réalisé le troisième chrono sur 100 m dos (58.24). "Il ne faut pas s'endormir le matin et faire attention. Je suis contente du temps et je pense que pour la première épreuve il faut quand même y aller pour se mettre dans la 'compét", a-t-elle souligné. La triple championne du monde nagera dans l'après-midi les demi-finales pour une place en finale, disputée vendredi.  Son frère Florent Manaudou, champion olympique sur 50 m libre cet été, a signé le troisième temps (21.40), derrière le Russe Vladimir Morozov (21.23) et son beau-frère Frédérick Bousquet (21.31). La finale et les demi-finales sur 50 m libre auront lieu dans l'après-midi. 

Les Niçois sont attendus

"On a mis 25 ans ! On a eu le temps de préparer notre coup", a lancé le président de la Fédération française, Francis Luyce, en regrettant que le manque d'équipements prive la France de compétitions en grands bassins, plus valorisées.Jeux Olympiques exceptés, la France n'a organisé que deux rendez-vous internationaux de natation: à Paris en 1931 et à Strasbourg en 1987.

Autre regret: la piscine de Chartres ne peut offrir plus de 500 places payantes pour fêter une équipe de France qui n'avait jamais compté dans ses rangs quatre champions olympiques en activité.

Yannick Agnel, médaillé d'or sur 200 m et 4x100 m libre aux JO de Londres, tout comme Camille Muffat (400 m libre) et Florent Manaudou (50 m libre), seront en effet les stars de cet Euro-2012, aux côtés de Laure Manaudou, titrée elle sur 400 libre en 2004 à Athènes. La semaine dernière, lors des Championnats de France à Angers, ils avaient annoncé la couleur avec deux records du monde (Agnel sur 400 m libre et Muffat sur 800 m libre), un record d'Europe (Agnel sur 800 m) et cinq records de France.

"Les nageurs ont repris sérieusement. (...) Ils ont voulu honorer (leurs médailles olympiques) et essayer d'être le plus performant possible dans ces Championnats d'Europe", s'est réjoui le directeur des équipes de France, Lionel Horter, qui vise quatre ou cinq titres à Chartres. 
  
La vie sans Donzé, la der pour Manaudou ?

Agnel, victorieux à Angers sur ses quatre courses, sera très attendu dimanche sur 200 m libre, où le record du monde est à sa portée (1:39.37). Seuls le Hongrois Laszlo Cseh et le Russe Evgeny Lagunov peuvent le titiller, avec son compatriote Grégory Mallet. Le Niçois de 20 ans s'alignera sur trois courses (100 m, 200 m et 400 m libre), qu'il devrait dominer aisément.

Sa compagne de club, Camille Muffat, en fera autant sur 200 m et 400 m libre, où elle aura pour principale adversaire la Hongroise Katinka Hosszu, une spécialiste du quatre nages. Muffat, 23 ans, a quasiment en main le record du monde sur 400 m, qu'elle pourrait s'approprier, malgré un contexte particulier.  "Ca va être une équipe de France assez nombreuse (46 nageurs), je pense que je n'en connais pas la moitié, et ça va être étrange de ne pas avoir Christian (Donzé) parmi nous", a ainsi reconnu la Niçoise, revenant sur le décès le 21 octobre sur crise cardiaque du Directeur technique national, à la tête des Bleus de 2009 à leur sommet des JO-2012.

Florent Manaudou, lui, va tenter d'étoffer un palmarès encore vierge de tout titre international, à l'exception de sa victoire des Jeux. Avant de tenter de faire encore mieux aux Mondiaux en petit bassin d'Istanbul, en décembre, où il sera le seul champion olympique français en lice. A Chartres, il sera à côté de sa soeur Laure Manaudou, privée de médaille internationale depuis 2008 et qui prendra sa décision sur la suite de sa carrière après ces championnats. 

Le programme :
   
Jeudi  :
Séries à partir de 09h00, demi-finales et finales à partir de 16h30 

Vendredi :
Séries à partir de 09h00, demi-finales et finales à partir de 16h30 

Samedi :
Séries à partir de 08h45, demi-finales et finales à partir de 15h30 

Dimanche :
Séries à partir de 087h45, demi-finales et finales à partir de 15h30  

Lire la suite
Laure Manaudou Florent Manaudou Yannick Agnel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants