2 min de lecture Bixente Lizarazu

Biélorussie-France : Lizarazu n'est "pas confiant, malgré tout"

CHRONIQUE - S'il a savouré le comportement de Franck Ribéry et la fin de match des Bleus, Bixente Lizarazu reste inquiet pour l'avenir de l'équipe de France malgré le succès en Biélorussie, mardi.

Bixente Lizarazu
Bixente Lizarazu Crédit : La rédaction de RTL
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Quatre jours après le nul en Géorgie (0-0), l'équipe de France a tremblé mais a réussi à relever la tête en Biélorussie (4-2) pour s'assurer la 2e place du groupe I des qualifications pour le Mondial 2014. Les Bleus, dauphins de l'Espagne, sont donc quasiment assurés de disputer les barrages d'accession à la Coupe du monde au Brésil (15-19 novembre) même s'il leur reste un dernier rendez-vous contre la Finlande, le 15 octobre au Stade de France.

Menés 1 à 0 à la pause, les Bleus se sont donc finalement imposés par deux buts d'écart à Gomel, avec un doublé de Ribéry. Mais auparavant, ils se sont fait une grosse frayeur (notamment à cause de deux grosses erreurs du gardien Lloris) et ont battu le record d'inefficacité qui datait de 1925, le portant de 500 à 526 minutes avant l'égalisation de Ribéry à 1-1 sur penalty à la 47e minute.

On est passés par toutes les couleurs

Bixente Lizarazu
Partager la citation

"On est passés par toutes les couleurs, a ainsi résumé Bixente Lizarazu sur RTL, avec une équipe de France à deux visages qui, lors de la première mi-temps, a battu un record historique de matchs sans but. Et puis le réveil, grâce à Franck Ribéry, qui s'est vraiment comporté comme un leader, à un moment où son équipe était au fond du trou. Il a pris des initiatives, il a été chercher ce penalty, il a pris la responsabilité de le tirer, il l'a tiré avec sans froid, il a marqué une 2ème fois alors que l'équipe de France était menée au score. Et puis à partir de là, on a vu enfin une équipe de France qui a bien joué".

A jouer avec le feu, à un moment donné, on peut se brûler

Bixente Lizarazu
Partager la citation

Toutefois, cette fin de match heureuse et le retour des sourires sur les visages français ne plongent pas le champion du monde 1998 dans un optimisme béat. Au contraire, Lizarazu reste inquiet : "Je ne suis pas confiant, malgré tout, parce qu'on joue trop par fulgurances, on joue beaucoup trop avec le feu. Et à jouer avec le feu, à un moment donné, on peut se brûler. Il y a les barrages qui vont arriver. Lors de ces barrages, on aura des adversaires beaucoup plus dangereux que la Biélorussie, qui est quand même dernière de ce groupe, il ne faut pas l'oublier".

Je ne voudrais pas qu'on se laisse griser par la fin de ce match

Bixente Lizarazu
Partager la citation
À lire aussi
Bixente Lizarazu Euro 2020
Euro 2020 : "L'animal de compagnie de Deschamps a disparu", s'amuse Lizarazu sur RTL

Le consultant RTL pour l'équipe de France en appelle donc à la prudence... et la lucidité. "Je ne voudrais pas qu'on se laisse griser par la fin de ce match. Il faut regarder l'ensemble du contenu. Il y a eu une première mi-temps catastrophique. Catastrophique. Et puis il y a eu un sauveur, Franck Ribéry, et une équipe de France qui s'est remise dans le sens de la marche en 2ème mi-temps. C'est ça le constat de ce match".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bixente Lizarazu Mondial 2014 au Brésil Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants