1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Yvan Bourgnon : au nom de son frère
3 min de lecture

Yvan Bourgnon : au nom de son frère

REPORTAGE - Dix-huit ans après avoir remporté la Transat Jacques Vabre avec son frère Laurent, Yvan Bourgnon sera au départ de la 12e édition fin octobre.

Yvan Bourgnon et Gilles Lamiré prendront le départ de la 12è Transat Jacques Vabre sur le Multi50 "French Tech"
Yvan Bourgnon et Gilles Lamiré prendront le départ de la 12è Transat Jacques Vabre sur le Multi50 "French Tech"
Crédit : Frédéric Veille
L'Homme du jour du 09 septembre 2015
06:48
Frédéric Veille

Les traits de son visage et son regard affichent encore la tristesse et la colère d’avoir perdu un être cher. Mais c’est un Yvan Bourgnon combatif et rêveur qui a annoncé mercredi 9 septembre à Saint-Malo sa participation à la prochaine Transat Jacques Vabre, dont le départ sera donné le 25 octobre prochain au Havre.

Le skipper suisse, qui a déjà participé cinq fois à cette transat en double, sera associé au Malouin Gilles Lamiré sur le multicoque "French Tech". "C’est le coéquipier idéal car Gilles est profondément humain et c’est exactement ce que je recherchais après l’été très difficile que je viens de passer".

De l'exploit au drame en 48 heures

Car côté émotion, Yvan Bourgnon a eu sa dose en juin dernier après être passé du rire aux larmes en quelques heures. Le rire, la joie de l’exploit accompli, c’était le 23 juin, quand il fait son entrée triomphale dans le port de Ouistreham, bouclant son tour du monde en solitaire sur un catamaran de sport non habitable. Exploit extraordinaire où il a failli perdre la vie à plusieurs reprises.

Puis il y a eu le drame au petit matin du 25 juin, lorsque dans sa chambre d’hôtel parisien, son téléphone a sonné. On lui annonce que son frère aîné, son modèle, est porté disparu au large de l'Archipel des Tuamotu. Ni une, ni deux, Yvan laisse tout tombé, les plateaux télé, les honneurs qui doivent lui être rendus, les festivités pour couronner son exploit. Il s’envole pour Tahiti, prend un bateau et cherche son frère pendant d’interminables heures, de longues journées. En vain.

À lire aussi

Le 2 juillet, il arrête ses recherches et adresse une lettre posthume à son frère. "Il est 5h30 et l'on vient d'arrêter les recherches. Ce n'est pas un hasard si la pleine lune couchante devient notre cap naturel : tu es au rendez-vous pour nous faire tes adieux. Cette même lune que l'on contemplait ensemble il y a encore si peu de temps..."

Nous ne prendront aucun risque sur cette Transat

Yvan Bourgnon

Après avoir passé son été auprès de sa famille, Yvan Bourgnon relève donc la tête et reprend la mer, plus que jamais déterminé."Je le fais un peu pour moi, pour me réconcilier avec la mer, qui m’a pris mon frère, mais je le fais surtout pour lui, pour ce sport qui nous a apporté tant de joies".

Depuis quelques jours, Yvan Bourgnon multiplie donc les sorties en mer pour reprendre goût à la vie et se familiariser avec le Multi 50 de Gilles Lamiré. D’ici la fin du mois, les deux hommes auront effectué ensemble la navigation nécessaire à une qualification pour la transat entre Le Havre et Itajaï, au Brésil. "Mais même si nous sommes des compétiteurs et que nous avons toutes nos chances pour la victoire finale, nous ne prendront aucun risque sur cette Transat. Je ne veux pas inquiéter mes parents et mes proches. Les risques, j’en ai assez pris lors de mon tour du monde".

En mer c’est sûr, je serai connecté à Laurent

Yvan Bourgnon

Yvan Bourgnon sera donc au départ de sa sixième Transat Jacques Vabre en octobre prochain. Une course en double qu’il affectionne particulièrement puisqu’il la remportée en 1997 sur "Primagaz", avec son frère Laurent. "J’ai encore les images de cette victoire, de ce bonheur partagé". 

Au départ de la prochaine édition, que ce soit sur les pontons du Havre, en mer, au large des côtes brésiliennes qu’il devrait rallier en une quinzaine de jours, flotteront le parfum et le souvenir de son frère disparu. "En mer c’est sûr, je serai connecté à Laurent et je pense que c’est cela qu’il avait envie avant tout, que ça continue, que ça vive, que ça rigole. Avec Gilles on va faire en sorte que ce soit comme ça".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/