2 min de lecture Wimbledon

Wimbledon : pour Federer, c'était mieux avant

A la veille de son entrée en lice pour la défense de son titre à Wimbledon, Roger Federer a regretté le ralentissement des surfaces sur le circuit ATP, et en particulier sur le gazon londonien. Pour le Suisse, ces conditions rendent le tennis "un petit peu plus prévisible".

Roger Federer à Wimbledon
Roger Federer à Wimbledon Crédit : AFP/A.Yates
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le maître des lieux va reprendre ses bonnes habitudes. Vainqueur pour la 7ème fois à Wimbledon en 2012, Roger Federer à nouveau goûter le privilège de fouler en premier le Central du All England Lawn Tennis and Croquet Club. Le Suisse (N.3) affrontera le Roumain Viktor Hanescu à partir de 14 heures. 

En conférence de presse, à la veille de cette entrée en lice, le septuple vainqueur du tournoi Roger Federer regrette le temps où les surfaces étaient rapides, en particulier l'herbe anglaise, et favorisaient le tennis offensif. "Je le regrette plus généralement pour de nombreux tournois, pas seulement ici. Cela s'est produit partout. Et le style de jeu a changé dans le même temps", a déclaré le Suisse dimanche à Londres. 

Maintenant, on peut jouer le même jeu sur terre battue, sur herbe et sur dur. Au départ, ce n'était pas l'idée en ayant plusieurs surfaces

Roger Federer
Partager la citation

"Il y a eu de plus en plus de joueurs de fond de court depuis dix ou quinze ans. Les tournois ont commencé à ralentir les conditions significativement, ce qui n'incite plus à aller de l'avant. Cela devient un petit peu plus prévisible", a déclaré le champion.

"C'est dommage. Ce serait bien de voir les joueurs en dehors de leur zone de confort un peu plus souvent. Maintenant, on peut jouer le même jeu sur terre battue, sur herbe et sur dur. Au départ, ce n'était pas l'idée en ayant plusieurs surfaces", a-t-il ajouté. 
   
Federer estime que si les surfaces étaient restées aussi rapides qu'avant, le déroulement des tournois serait plus imprévisible. "Telles que sont les choses en ce moment, on a l'impression qu'on pourra toujours arriver à s'en sortir grâce au physique ou à la régularité, alors qu'avant un retour ou un passing-shot pouvait décider du sort d'un match", a dit le Suisse. 

Federer aurait été un joueur différent

À lire aussi
Nicolas Mahut en 2015 à Wimbledon Wimbledon
VIDÉO - Wimbledon : Mahut a pris un smash en plein visage

"Moi-même, je pense que j'aurais été un joueur différent. J'aurais probablement fait plus souvent service-volée, voire tout le temps. Mais je me suis rapidement rendu compte qu'il était trop difficile de le faire régulièrement contre de grands retourneurs, donc j'ai dû améliorer mon jeu de fond de court. C'est ce qui m'a permis de remporter des succès", a reconnu Roger Federer.

"Beaucoup de joueurs l'ont compris aussi. Aujourd'hui, il est difficile de trouver quelqu'un parmi les vingt premiers qui ne soit pas capable de jouer sur herbe. Tous le peuvent. Avant, sur les dix premiers, il y en avait cinq qui n'étaient pas à l'aise sur herbe et cinq qui ne l'étaient pas sur terre battue. Maintenant ce n'est plus comme ça. D'un côté ça donne plus de chances à tout le monde de gagner, mais de l'autre c'est un peu décevant aussi", a estimé le champion suisse.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Wimbledon Roger Federer Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants