3 min de lecture Voile

Voile : maxi-trimarans contre Queen Mary 2, qui va gagner ?

REPLAY - Le 25 juin, quatre multicoques vont se lancer dans une course transatlantique contre le plus majestueux des paquebots. Un sacré défi !

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Voile : maxi-trimarans contre Queen Mary 2, qui va gagner ? Crédit Image : AFP / CHRIS ISON | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

D'un côté, un géant d'acier de 345 mètres de long et de 72 de haut : le Queen Mary 2, l'un des plus grands paquebots du monde. Un joyau sorti des chantiers de l'Atlantique il y a treize ans. De l'autre, quatre multicoques, les plus belles Formule 1 des mers, capables de faire le tour du monde en cinquante jours, barrés, en équipage, par des stars de la voile. Francis Joyon, François Gabart, Yves Le Blévec. Et Thomas Coville qui, avant son départ de Saint-Nazaire, a déjà pris toutes les photos dans sa tête.

"J'avoue que le cadeau qu'on va faire à ceux qui vont être dans l'hélicoptère ou qui vont être sur le Queen Mary 2, de voir cette image résonner dans l'inconscient collectif, qui est en tout cas dans le mien en tant que petit garçon, est absolument fantastique. Cette photo va faire le tour du monde, c'est certain", assure-t-il. "Et après, passer le pont de Verrazano et voir Manhattan, c'est un truc de dingue !", jubile-t-il.
Thomas Coville a raison. La skyline de New York, le pont Verrazano, la Statue de la liberté dans la baie, c'est un truc encore plus dingue quand on est sur l'eau. Préparez-vous : l'arrivée des quatre multicoques est prévue le 2 juillet. Avant ou après le Queen Mary ? On est obligé de casser le suspense.

Le Queen Mary 2 va l'emporter avec 24 ou 30 heures d'avance. Il y a une chance sur dix qu'un des quatre petits David à voile puisse battre le Goliath à vapeur.

Le paquebot traversera l'océan tout droit avec ses 157.000 chevaux, à une vitesse de croisière de métronome de 26 à 28 nœuds contre des vents dominants. Les trimarans ont beau être les plus performants du monde et faire des pointes à 40 nœuds, ils ne renverseront pas la vapeur.

En 2017, "The Bridge" signe le retour du Queen Mary 2 à Saint-Nazaire
En 2017, "The Bridge" signe le retour du Queen Mary 2 à Saint-Nazaire Crédit : Thebridge2017
À lire aussi
Le départ de la 14e édition de la Transat AG2R voile
Transat AG2R 2020 : 22 duos seront au départ à Concarneau


La voile, même high-tech, ne détrônera pas le diesel cette fois, mais on s'en rapproche quand même. C'est ce que ce défi veut mettre en évidence. En revanche, il y a un exploit qui a d'ores et déjà été réalisé : avoir fait revenir le Queen Mary 2 à Saint-Nazaire. Là ou le paquebot est né.

Le Queen Mary 2 avait besoin de se réconcilier avec son territoire

Damien Grimont, organisateur de The Bridge
Partager la citation

Le Queen Mary 2 a quitté les chantiers fin 2003, après deux ans de construction et après l'effondrement d’une passerelle qui avait tué seize personnes. Depuis son départ, il fait la navette entre l'Angleterre et les États-Unis. "C'est rare qu'un bateau revienne sur son chantier", fait remarquer Damien Grimont, l'organisateur de The Bridge.

"Le Queen Mary 2 représente le dernier des grands liners, beau, magnifique, majestueux. Il porte une émotion assez incroyable, car c'est un mélange entre la fierté de milliers de personnes qui ont participé à sa construction (...) et la douleur, à la suite de l'accident dramatique", dit-il. "Ce bateau avait vraiment besoin de se réconcilier avec son territoire", ajoute-t-il.

Commémorations du débarquement de 2017

Pour affréter le Queen Mary 2, il a fallu trouver les 9 millions d'euros. Des entreprises ont loué des cabines pour la croisière jusqu'à New York. Car cette course nautique s'inscrit dans le cadre des commémorations du centenaire du débarquement des Américains en 1917. Le débarquement de 1944 a effacé dans nos mémoires l'arrivée de 2 millions de soldats Américains en France lors de l'entrée en guerre des États-Unis.

C'est pour célébrer ce centenaire, et les liens tissés avec l'Amérique, que la vraie-fausse course transatlantique entre le Queen Mary 2 et les trimarans a été baptisé The Bridge, puisque ça se jouera entre le pont de Saint-Nazaire et le pont Verrazano.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile Bateau Compétition
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants