2 min de lecture US Open

VIDÉO - US Open : Gaël Monfils hué par le public new yorkais

Le public du court central Arthur Ashe n'a pas apprécié l'attitude du Français lors de sa demi-finale perdue face à Novak Djokovic, vendredi 9 septembre.

Gaël Monfils vendredi 9 septembre à Flushing Meadows
Gaël Monfils vendredi 9 septembre à Flushing Meadows Crédit : Darron Cummings/AP/SIPA
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Gaël Monfils a appliqué une étonnante stratégie pour tenter de battre Novak Djokovic vendredi 9 septembre en demi-finales de l'US Open, en se montrant outrageusement nonchalant pour énerver et perturber le numéro 1 mondial. Résultat : une élimination en quatre sets (6-3, 6-2, 3-6, 6-2) qui lui a valu des huées du public et des critiques d'illustres anciens.

Après un début de match catastrophique où il a perdu les cinq premiers jeux en quinze minutes, Monfils a fait un signe vers la loge du Arthur Ashe Stadium où avait pris place son entraîneur Mikael Tillström. "On avait convenu avant le match d'un signal qui voudrait dire 'Ok, je passe au plan B'. Les fois où j'ai inquiété Novak, c'est en jouant comme ça", a-t-il expliqué. Le Français a alors tenté de perturber le meilleur joueur du monde et tenant du titre en changeant complètement de tactique, avec des échanges sans rythme, en montant à contre-temps ou en avançant exagérément sur les service du Serbe. 

J'ai essayé de le faire disjoncter, qu'est ce qu'il fallait que je fasse ?

Gaël Monfils
Partager la citation

Son attitude aussi a changé : il est devenu désinvolte comme s'il ne croyait plus en ses chances. "J'ai essayé de le faire disjoncter, qu'est ce qu'il fallait que je fasse ? Continuer à jouer de la même façon et perdre ce set 6-0 ?", a dû se défendre le nouveau numéro 1 français. "Cela a marché, j'ai gagné des jeux, je trouve que c'est courageux ce que j'ai fait, ce n'est peut-être pas académique, mais j'ai tenté quelque chose, il n'y a pas qu'une seule façon de jouer au tennis", a-t-il martelé, avant de clamer, haut et fort, sa "différence".

C'est peu dire que le public et les observateurs, l'ancienne grande gueule du tennis américain John McEnroe en tête, n'ont guère goûté la stratégie employée par Monfils. Il a été hué au début du troisième set après avoir perdu d'entrée son service tandis que McEnroe s'est emporté en direct sur la chaîne de télévision ESPN contre "son manque de professionnalisme". Henri Leconte, reconverti lui-aussi en consultant TV pour Eurosport, était après coup "énervé" : "Être en demi-finale de Grand Chelem et faire cela, c'est étonnant, effarant même. Mais c'est du Gaël".

À lire aussi
Marion Bartoli le 20 décembre 2017 à Paris tennis
Tennis : Marion Bartoli qualifie Benoît Paire de "gamin de 8 ans", il lui répond sur Twitter

Malgré cette controverse, malgré cette défaite et malgré ce nouvel échec en demi-finales d'un Grand Chelem, après Roland Garros 2008, Monfils veut rester optimiste. Il sera lundi 8e mondial, tout près de son meilleur classement ATP (7e le 4 juillet 2011), et il est bien parti pour décrocher son billet pour le Masters de Londres en fin de saison, ce qui serait une première dans sa carrière. Et plus important encore, à ses yeux, il sait "ce sur quoi (il) doit travailler pour battre un jour Novak".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
US Open Tennis Gaël Monfils
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants