1 min de lecture Sport

VI Nations : "pas une sanction" pour Michalak

Philippe Saint-André, qui a très fortement retouché son XV de départ pour le "crunch" de samedi (18h) entre la France et l'Angleterre à Twickenham pour le compte de la 3ème journée du Tournoi des VI Nations, a tenu à rassurer Frédéric Michalak, mis sur le banc au profit de François Trinh-Duc, son prédécesseur au poste de demi d'ouverture chez les Bleus. PSA, sous pression après deux défaites en deux matchs, espère que la peur va réveiller ses ouailles.

Frédéric Michalak avec le XV de France
Frédéric Michalak avec le XV de France Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Michalak "n’a plus la vivacité ni la fraîcheur physique et mentale"
"Il n’y a aucune sanction". Philippe Saint-André, après l'annonce d'un XV de départ très modifié pour affronter l'Angleterre dimanche (18h) à Twickenham, a justifié sa décision de changer sa charnière, remplaçant la paire Machenaud - Michalak par le duo Parra - Trinh-Duc. Avec un mot d'ordre : non, Frédéric Michalak n'est pas puni après ses deux "petites" prestations en Italie et face au pays de Galles.

"On risque de finir le match avec une charnière Michalak-Machenaud, tempère PSA. Fred le sait, il a enchainé une saison dans l’Hémisphère Sud et dans le Top 14. Il n’a plus la vivacité ni la fraîcheur physique et mentale. Mais on aura besoin de tout le monde. François (Trinh-Duc) va commencer à l’ouverture et il finira peut-être en n°15."   "Morgan et François sont déterminés, frais, ils connaissent les systèmes", a-t-il encore justifié, affirmant s'inscrire dans une logique de préparation au Mondial-2015 qui requiert deux charnières de qualité.



"Si on commence à subir sur les premiers impacts..."
Après ses caresses pour Michalak, Philippe Saint-André, a appelé ses joueurs à "être Français, audacieux, imprévisibles". "Les Anglais sont favoris. Il faudra être Français samedi, c'est-à-dire courageux, audacieux, imprévisibles, mettre un gros combat. On connaît les Anglais: si on commence à subir sur les premiers impacts, ensuite c'est compliqué", a déclaré Saint-André en conférence de presse, après avoir annoncé la composition de l'équipe.  "Quand on est capable de faire ça, on est capable de poser des problèmes à toutes les équipes au monde", a-t-il ajouté. 

"On a envie d'oser, de jouer, que des joueurs comme Wesley Fofana, Mathieu Bastareaud, Vincent Clerc ou Yoann Huget aient plus de ballons. Il faudra aussi gagner individuellement ses duels", a-t-il insisté après les deux premiers matches perdus en Italie (23-18) et contre le pays de Galles (16-6).  "Quand Twickenham se met à chanter, c'est mauvais. Il faudra les faire douter", a-t-il prévenu dans un sourire. 

"Pour être honnête, c'est toujours bon quand le rugby français a peur. Tu es obligé de te resserrer collectivement et de te préparer individuellement à un grand combat. Il faudra trouver (un équilibre) entre la peur de jouer une grande équipe et oser, prendre des initiatives", a-t-il estimé.   Le XV de France, en dernière position du Tournoi, se déplace samedi (18h00) en Angleterre, la seule équipe à pouvoir réaliser le Grand Chelem. 

Angleterre - France

Tout savoir sur le Tournoi des VI Nations 2013 :


Les capitaines des VI Nations du Tournoi 2013


Du 2 au 23 février 2013 OJLM et FDJ® vous proposent un quiz spécial Tournoi RBS 6 Nations. A gagner : des places pour le match France-Ecosse au Stade de France, des ballons et des maillots dédicacés. 

Jeu VI Nations 2013

Lire la suite
Sport Vidéo Infographie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants