1 min de lecture Sport

VI Nations : après l'humiliation, le XV de France en crise

Le XV de France se réveille avec une sacrée gueule de bois après sa défaite historique, samedi face à la modeste Italie (22-21). Les Bleus ont littéralement sombré face aux Transalpins, qui ne les avaient jamais battu auparavant excepté lors d'un match amical en 1997. En plus de dire adieu à la victoire finale dans l'édition 2011 des VI Nations, le XV de France prépare la prochaine Coupe du monde en septembre de la pire des façons. Le sélectionneur Marc Lièvremont, déjà largement critiqué avant cette performance exécrable, est évidemment montré du doigt. Quant aux joueurs, ils restent plutôt solidaires de leur sélectionneur, même s'ils sont conscients qu'un énorme changement s'impose, au moins dans les mentalités.

Générique 1
Yann Bouchery et La rédaction numérique de RTL

Bouton rugby-revivezlesrencontres

Marc Lièvremont : "Certains ne reviendront pas"

La "défaite de trop" contre l'Italie samedi à Rome dans le Tournoi des six nations va entraîner une totale "remise à zéro", a  promis l'entraîneur Marc Lièvremont qui s'est montré très sévère avec le comportement de ses joueurs et a promis de nombreux changements pour la réception du pays de Galles samedi au Stade de France.

Fidèle à ses habitudes, Lièvremont ne s'est pas dérobé au lendemain de la première défaite de l'histoire du XV de France contre l'Italie dans le Tournoi des six nations (22-21) qui figurera en bonne place dans la liste des défaites honteuses du rugby français.

Mais contrairement à ses habitudes, l'entraîneur s'est cette fois-ci montré d'une sévérité absolue avec ses joueurs, avouant même être "un peu dans l'impasse", fautes de solutions de rechange évidentes.

Rupture consommée avec le groupe ?

"Les joueurs manquent de courage, il faut le reconnaître. Ce sont des bons garçons, j'ai trop tendance à les considérer comme des bons garçons. Mais quand  on perd comme on l'a fait hier, tous ses duels, il y a quand même une forme de lâcheté qui me paraît complètement évidente", a déclaré Lièvremont.

Je ne sais pas s'il faut s'en inquiéter, si c'est la tendance de cette nouvelle génération. Mais le groupe d'hier était quand même assez expérimenté. On n'en a pas pris 60 comme contre l'Australie mais dans les contenus, c'était assez équivalent", a poursuivi l'entraîneur.

La rupture paraît consommée entre un entraîneur au réel profil d'éducateur, n'ayant cessé de croire à la capacité de ses joueurs à se prendre en main, et cette "génération" capable de livrer une aussi piteuse performance que celle de  samedi au Stade Flaminio. 

Après la déroute de novembre contre l'Australie (16-59), Lièvremont avait souhaité installer ses joueurs dans un cadre de travail propice en assurant à une majorité d'entre eux leur présence au Mondial-2011 en Nouvelle-Zélande (9 septembre - 23 octobre).

"Je m'étais engagé les yeux dans les yeux par rapport à un certain nombre d'entre eux sur leur participation certaine ou quasi certaine à la Coupe du monde et tout ça est remis en question", a-t-il annoncé dimanche.

Dusautoir, Clerc et Bonnaire, seuls bons élèves

S'il n'a pas souhaité entrer dans les détails, remisant à dimanche soir l'annonce du groupe des 23 joueurs qui défieront les Gallois samedi en clôture du Tournoi, Lièvremont n'en a pas moins clairement annoncé plusieurs changements, allant même jusqu'à indiquer que certains des battus de Flaminio avaient "certainement" revêtu pour la dernière fois de leur carrière le maillot  du XV de France, qu'ils ont "trahi" à ses yeux.

Hormis le capitaine Thierry Dusautoir, l'ailier Vincent Clerc et le 3e ligne Julien Bonnaire, "seul Français à avoir joué avec le coeur d'un Italien",  tous les joueurs peuvent se sentir en danger. "Je ne sais pas combien de joueurs je vais sortir. Cinq, six, sept, huit peut-être. Toutes les cartes sont  redistribuées, certains ne reviendront pas."

Les solutions de rechange ne sont pas légion avant d'affronter les Gallois, dernier match officiel avant l'ouverture du Mondial dans six mois. "Quel que soit le résultat du match (contre Galles), on va passer trois ou quatre mois forcément pas très agréables mais je commence à être habitué. J'attend au moins  une prestation honorable, c'est la moindre des choses, et si possible une victoire", a conclu Lièvremont. 

Point du Tournoi des six nations de rugby à l'issue du premier match de la 4e journée jouée samedi: 
   Samedi:
   Italie - France                               22 - 21 
   Pays de Galles - Irlande          19-13
   Angleterre - Ecosse                22 - 16

  Déjà joués:

   Pays de Galles - Angleterre                   19 - 26
   Italie - Irlande                              11 - 13
   France - Ecosse                               34 - 21
   Angleterre - Italie                           59 - 13
   Ecosse - Pays de Galles                        6 - 24
   Irlande - France                              22 - 25
   Italie - Pays de Galles                       16 - 24
   Angleterre - France                           17 - 9
   Ecosse - Irlande                              18 - 21 

Classement:               Pts  J  G  N  P  pp  pc  dif
   1. Angleterre              8  4  4  0  0 124  57   67
   2. Pays de Galles          6  4  3  0  1  86  61   25
   3. France                  4  4  2  0  2  89  82    7
   4. Irlande                 4  4  2  0  2  69  73   -4
   5. Italie                  2  4  1  0  3  62 117  -55
   6. Ecosse                  0  4  0  0  4  61 101  -40  

   Reste à jouer
   19/03 (15h30): Ecosse - Italie
   19/03 (18h00): Irlande - Angleterre
   19/03 (19h45): France - Pays de Galles 







Lire la suite
Sport Rugby Sébastien Chabal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7667971654
VI Nations : après l'humiliation, le XV de France en crise
VI Nations : après l'humiliation, le XV de France en crise
Le XV de France se réveille avec une sacrée gueule de bois après sa défaite historique, samedi face à la modeste Italie (22-21). Les Bleus ont littéralement sombré face aux Transalpins, qui ne les avaient jamais battu auparavant excepté lors d'un match amical en 1997. En plus de dire adieu à la victoire finale dans l'édition 2011 des VI Nations, le XV de France prépare la prochaine Coupe du monde en septembre de la pire des façons. Le sélectionneur Marc Lièvremont, déjà largement critiqué avant cette performance exécrable, est évidemment montré du doigt. Quant aux joueurs, ils restent plutôt solidaires de leur sélectionneur, même s'ils sont conscients qu'un énorme changement s'impose, au moins dans les mentalités.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/vi-nations-apres-l-humiliation-le-xv-de-france-en-crise-7667971654
2011-03-13 10:08:00