2 min de lecture Voile

Transat AG2R La Mondiale : sprint final dans l’arc antillais

REPORTAGE - À trois jours de l’arrivée à Saint-Barthélémy, les prétendants à la victoire sont toujours dans un mouchoir de poche.

Adrien Hardy & Thomas Ruyant sur "Agir Recouvrement"
Adrien Hardy & Thomas Ruyant sur "Agir Recouvrement" Crédit : Agir Recouvrement
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

Ce lundi 7 mai, soit à un peu plus de 800 milles de l’arrivée à Saint-Barthélemy, c’est toujours le duo Adrien Hardy-Thomas Ruyant, sur "Agir Recouvrement", qui mène la flotte de cette 14e Transat AG2R La Mondiale, partie le 22 avril dernier de Concarneau.

Mais alors que l’arrivée se profile de plus en plus dans trois jours, rien n’est encore joué pour les leaders. À l’approche des Antilles, l’écart avec Sébastien Simon et Morgan Lagravière sur "Bretagne-CMB Performance" n’est en effet que de 1,5 milles. Tout va donc se jouer dans les brises, les empannages mais aussi les grains qui grossissent au fur et à mesure que les voiliers se rapprochent de l’arc antillais.

"La nuit, les grains sont de plus en plus actifs, a expliqué Thomas Ruyant lors de sa vacation avec la direction de course, lundi matin. Ça ne va pas être simple et l'arrivée risque d'être serrée. Nous sommes dans la gestion de la route la plus rapide vers l'arrivée. Il y a forcément un peu de tension à bord car nous sommes concentrés. C'est une régate palpitante, jusqu'au bout".

Rien n'est perdu pour ceux qui ont pris l’option Sud

Si les deux premiers du classement ont choisi une option Nord pour rallier Saint Barthélémy, rien n'est encore perdu pour ceux qui ont pris l’option Sud après 14 jours de mer. C’est le cas de Pierre Leboucher et Christopher Pratt sur "Guyot Environnement", ou encore de Gildas Mahé et Nicolas Troussel sur "Breizh Cola".

À lire aussi
Antoine Albeau après son 22e titre de champion du monde de planche à voile, à Nouméa, le 23 novembre 2014. sports nautiques
Windsurf : Antoine Albeau établit deux nouveaux records du monde

Après les trois abandons survenus en début de course, 16 équipages sont encore en mer. Parmi eux, la seule équipe 100 % féminine, composée de la Suisse Justine Méttraux associée à la Franco-Allemande Isabelle Joschke sur "Teamwork". Les deux femmes, qui seront au départ du Vendée Globe 2020, pointaient ce lundi matin à la 10e place, à plus de 120 milles des leaders.

La Transat AG2R La Mondiale est le premier grand événement "course au large" de l’année 2018 avant la Route du Rhum en novembre prochain et la Solitaire du Figaro en août. Elle a notamment été remportée dans le passé par Armel Le Cléac'h, Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam ou encore Alain Gautier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants