2 min de lecture Tour de France

Tour de France : Froome prêt pour le champagne

À 109,5 kilomètres de l'arrivée, Christopher Froome n'a jamais été aussi proche d'un deuxième succès sur la Grande boucle.

Chris Froome sur le Tour de France 2015
Chris Froome sur le Tour de France 2015 Crédit : AFP/J.Pachoud
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Sauf coup de théâtre, les jeux sont faits avant la dernière étape qui relie Sèvres, dans la banlieue ouest de Paris, à la capitale. À un peu plus de 100km du sprint final, le Britannique est assuré d'une victoire sur les Champs-Élysées alors qu'il devance son rival Quintana d'1 minute 12 secondes.

Le plus fort taux d'abandon de ces dernières années

La troisième place est réservée au vétéran espagnol Alejandro Valverde, un coéquipier de Quintana, qui accède pour la première fois de sa carrière au podium final. C'est une parade, festive dans sa première partie, rapide à partir de l'entrée sur le circuit final, qui attend les 160 rescapés d'un Tour très exigeant, marqué par le plus fort taux d'abandon de ces dernières années. Trente-huit coureurs ont renoncé, pour maladie, chute ou faiblesse aggravée par les conditions météo difficiles, le plus souvent la grosse chaleur. 
Sur les Champs-Élysées, où le Tour est arrivé pour la première fois voici quarante ans, les sprinteurs sont attendus pour se disputer la victoire en conclusion des 3.360 kilomètres. L'Allemand Andre Greipel, vainqueur de trois étapes, figure encore dans le peloton, tout comme le Britannique Mark Cavendish, qui a gagné à quatre reprises sur l'avenue la plus célèbre du monde, la dernière fois en 2012. 

Cette année, tous les coureurs vous diront qu'ils ont vécu le Tour le plus dur de leur carrière

Christopher Froome
Partager la citation

L'arrivée, au terme de dix tours du circuit traditionnel des Champs-Élysées, est jugée au bout d'une ligne droite de 400 mètres, à hauteur du Petit Palais et tout près de l'Élysée. Le départ de l'étape est programmé à 16h15, l'arrivée prévue à 19h11 selon un calcul établi sur une moyenne de 42 km/h. 
"Cette année, tous les coureurs vous diront qu'ils ont vécu le Tour le plus dur de leur carrière", a estimé l'Anglais, âgé de 30 ans. Mais s'il a faibli et perdu du temps sur Quintana dans les deux dernières journées des Alpes, le Britannique né à Nairobi (Kenya) a dominé le Tour dès son début... et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Ce dernier a déjà fait connaître ses ambitions pour l'après-Tour en évoquant son objectif de poursuivre le cyclisme ainsi "jusqu'à 36, 37 ou 38 ans, si mon corps me le permet". Je vais essayer de continuer aussi longtemps que possible", a encore dit le maillot jaune. 

Je pense avoir perdu le Tour dans la première semaine

Nairo Quintana
Partager la citation

"Froome s'est très bien défendu. Je pense avoir perdu le Tour dans la première semaine. Mais je suis quand même content. Deuxième, ce n'est pas si mal...", a estimé Quintana qui décroche pour la deuxième fois le maillot blanc de meilleur jeune, réservé aux coureurs de 25 ans et moins.

À lire aussi
Raymond Poulidor, le 15 juillet 1974. Tour de France
Décès de Raymond Poulidor : "On se sent un peu orphelin", confie l'ancien speaker du Tour

La domination de Froome a engendré la suspicion avec, pour conséquence, des réactions épisodiques du public à son encontre dont un crachat filmé en pleine course. "Il y avait à nouveau des personnes agressives", a reconnu le porteur du maillot jaune après l'arrivée à l'Alpe d'Huez. "Mais 99 % de la foule a été fantastique. C'est cela que je veux retenir du Tour de France !" 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tour de France Chris Froome
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants