1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France : Chris Froome prend le pouvoir à La Planche des Belles Filles
2 min de lecture

Tour de France : Chris Froome prend le pouvoir à La Planche des Belles Filles

COMPTE-RENDU - 3e de la première grande bagarre entre leaders, remportée par l'Italien Fabio Aru, le double tenant du titre britannique devance désormais son coéquipier Geraint Thomas de 12 secondes.

Chris Froome sur le podium de la 5e étape mercredi 5 juillet 2017
Chris Froome sur le podium de la 5e étape mercredi 5 juillet 2017
Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Le Club Jalabert du 05/07/2017
20:41
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Il n'a pas écrasé la première arrivée en altitude de ce Tour 2017 ni creusé d'écarts conséquents avec ses principaux rivaux. Mais le fait est là : au soir de la 5e étape, Chris Froome, double tenant du titre et vainqueur en 2013, endosse déjà le maillot jaune de leader. Il semble dans la forme de sa saison. Son équipe Sky impressionne toujours autant.

3e au sommet de La Planche des Belles Filles et au terme d'une montée finale de 5,8 km avec un passage à 20% de pente moyenne, le Britannique a relégué l'ancien porteur de la tunique de leader, son coéquipier Geraint Thomas, à 12 secondes au classement général. Auteur d'un grand numéro et vainqueur de l'étape, sa première sur le Tour, l'Italien Fabio Aru pointe sur la 3e marche du podium provisoire à 14 secondes.

Suivent l'Irlandais Daniel Martin (25 secondes), l'Australien Richie Porte (39"), le Britannique Simon Yates (43"), le Français Romain Bardet (47"), l'Espagnol Alberto Contador (52") et le Colombien Nairo Quintana (54"), 9e de l'étape à 14 secondes de Froome et 9e au général. 

L'équipe BMC de Porte a roulé en tête de peloton tout au long de la journée pour durcir la course et maintenir un écart de moins de 4 minutes sur une échappée initiale de 8 (les Français Thomas Voeckler, Mickaël Delage et Pierre-Luc Périchon, les Belges Jan Bakelants, Thomas De Gent et Philippe Gilbert, le Norvégien Edvald Boasson Hagen, le Néerlandais Dylan Van Baarle). Mais au pied de la première arrivée en altitude de cette édition, la Sky a repris les choses en main.

À lire aussi

Sous l'impulsion des coéquipiers de Froome, le groupe de favoris s'est logiquement disloqué au fur et à mesure des hectomètres. Le "Kényan Blanc" a lui même placé deux attaques pour parvenir à glaner quelques secondes supplémentaires sur ses rivaux, mais pas pour reprendre Aru, lancé dans un numéro à la Nibali en 2014. Prochaine grande explication attendue samedi 8 juillet sur la route des Rousses. Le Tour 2017 est définitvement lancé.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/