1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France 2017 : "Peter Sagan est resté sur sa ligne", défend son équipe
1 min de lecture

Tour de France 2017 : "Peter Sagan est resté sur sa ligne", défend son équipe

Contestant toute forme de faute intentionnelle, l'équipe Bora Hansgrohe a demandé à ce que Peter Sagan retrouve sa deuxième place de la Grande Boucle.

Le Slovaque Peter Sagan le 29 juin 2017 à Düsseldorf
Le Slovaque Peter Sagan le 29 juin 2017 à Düsseldorf
Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Amélie James & AFP

Les commissaires du Tour de France ont tranché. Jugé responsable de la chute de Mark Cavendish lors de son sprint final, Peter Sagan a été exclu de la Grande Boucle. Par le biais d'un communiqué, l'équipe du coureur Bora Hansgrohe a critiqué cet arbitrage. Elle demande à ce que son coureur retrouve sa deuxième place dans le tour. 

"L'équipe est en désaccord avec la décision et l'a dénoncé officiellement, a indiqué la formation allemande. Peter Sagan dément avoir causé ou tenté de causer la chute de Mark Cavendish sur les derniers 200 mètres de l'étape. Peter est resté sur sa ligne dans le sprint et ne pouvait pas avoir Cavendish sur sa droite", a poursuivi Bora. 

En effet, le Slovaque dément toute forme de coup volontaire lors de cette arrivée tumultueuse. "Je ne savais pas que Mark Cavendish était derrière moi. Il venait de ma droite et j'essayais d'aller sur la roue de Kristoff. Mark est arrivé vraiment vite de derrière et je n'ai juste pas eu le temps de réagir et d'aller sur la gauche. Il m'est arrivé dessus et s'est retrouvé sur la barrière", a-t-il témoigné. 

Cavendish contraint d'abandonner

Peu de temps après l'arrivée, il avait d'ailleurs tenu à s'excuser auprès de son concurrent britannique. "Lorsque l’on m’a dit après l’arrivée que Mark était tombé, je suis allé tout de suite le voir pour savoir comment il allait. Nous sommes amis et collègues dans le peloton et des chutes comme celle-là ne sont jamais agréables", a affirmé le double-champion du monde. 

À écouter aussi

Dans sa chute, Mark Cavendish s'est fracturé l'épaule droite et a finalement été contraint de renoncer à sa place dans la Grande Boucle. Un coup dur pour celui qui, depuis sa quatrième place dans le sprint massif du Tour, pouvait rivaliser avec les grands noms du sprint. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/