4 min de lecture Tour de France

Tour de France 2015 : points forts et points faibles des principaux favoris

DÉCRYPTAGE - Trois anciens vainqueurs (Contador, Froome, Nibali) sont présents au départ du Tour à Utrecht, à côté d'autres coureurs qui sont déjà montés sur le podium (Quintana, Péraud, Pinot).

Chris Froome (en jaune derrière Richie Porte), Nairo Quintana (en blanc) et Alberto Contador (casque jaune au second plan), ici en juillet 2013, font partie des favoris en 2015
Chris Froome (en jaune derrière Richie Porte), Nairo Quintana (en blanc) et Alberto Contador (casque jaune au second plan), ici en juillet 2013, font partie des favoris en 2015 Crédit : AFP/J.Saget
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Au quatre "fantastiques" - l'expression à la mode -, qui réunissent les suffrages pour désigner le favori numéro un du Tour de France, qui démarre samedi 4 juillet à Utrecht (Pays-Bas), il convient d'ajouter les deux Français qui ont terminé sur le podium l'an passé. Revue des troupes.

Alberto Contador

Alberto Contador en mai 2015 sur le Giro
Alberto Contador en mai 2015 sur le Giro Crédit : AFP/L.Benies

L'Espagnol de la formation, vainqueur en 2007 et en 2009, a pour lui l'expérience et la confiance renforcée par son récent Tour d'Italie victorieux. Il peut également miser sur son sens de l'attaque, ses qualités de grimpeur et aussi de puncheur pour le final des étapes en côte (Huy, Mûr-de-Bretagne, Mende). Mais le coureur de 32 ans risque d'accuser la fatigue du Giro en troisième semaine.  

Chris Froome

Chris Froome le 13 juin 2015 sur le Critérium du Dauphiné
Chris Froome le 13 juin 2015 sur le Critérium du Dauphiné Crédit : AFP/E.Fefferberg

Comme Contador, le Britannique de la Sky reste sur un abandon sur la Grande Boucle. À n'en pas douter, le lauréat de l'édition 2013 rêve de revanche. À son crédit, la puissance développée dans les arrivées au sommet, s'il retrouve son niveau d'il y a deux ans. Après les contre-la-montre individuels d'Utrecht et par équipes de Plumelec, il pourrait en théorie se présenter en bonne position au pied des montagnes. 

En revanche, l'absence d'un long "chrono" individuel peut l'handicaper. Les pavés, qu'il n'avait pu atteindre en juillet dernier, sont par ailleurs une inconnue majeure pour le natif de Nairobi âgé de 30 ans.  

Vincenzo Nibali

Vincenzo Nibali le 14 juillet 2014 au sommet de la La Planche-des-Belles-Filles
Vincenzo Nibali le 14 juillet 2014 au sommet de la La Planche-des-Belles-Filles Crédit : AFP/J.Pachoud
À lire aussi
Raymond Poulidor, le 15 juillet 1974. Tour de France
Décès de Raymond Poulidor : "On se sent un peu orphelin", confie l'ancien speaker du Tour

L'Italien de l'équipe Astana, 30 ans également, est le tenant du titre. Il a pour lui le sens de la course et un tempérament offensif. Les pavés, sur lesquels il s'est montré supérieur à ses rivaux en juillet 2014, et les multiples ouvertures d'un parcours varié constituent également un avantage.

Inconvénient : une seule arrivée d'étape dans la vallée (Saint-Jean-de-Maurienne) pour ce descendeur hors pair, même si l'arrivée à Pra-Loup est aussi conditionnée par la descente d'Allos.

Nairo Quintana

Quintana en juin 2015 en Colombie
Quintana en juin 2015 en Colombie Crédit : AFP/L.Acosta

Absent en 2014 après sa victoire sur le Giro, le Colombien de 25 ans revient avec l'ambition de monter sur la plus haute marche le 26 juillet sur les Cahmps-Élysées, deux ans après sa 2e place derrière Froome. 


Il devrait forcément être redoutable dans les grandes ascensions, favorables à ses qualités de grimpeur. Il devrait aussi pouvoir compter sur le soutien d'une formation expérimentée, Movistar, habituée aux pièges du Tour. Quintana devra cependant patienter neuf jours avant la montagne. Pour lui, la première partie du Tour ressemble à un parcours d'obstacles (risques de chutes, cassures, pavés...).  

Jean-Christophe Péraud

Jean-Christophe Péraud à Porto-Vecchio le 29 mars 2015
Jean-Christophe Péraud à Porto-Vecchio le 29 mars 2015 Crédit : AFP/P.Pochard-Casabianca

9e en 2011, le Toulousain de la formation AG2R La Mondialede 38 ans avait impressionné la France entière l'an passé en terminant à la 2e place. L'ancien champion de VTT (médaille d'argent aux JO de Pékin en 2008 derrière un autre Français, Julien Absalon, puis champion du monde par équipes la même année) est régulier, polyvalent et profite de la montée en puissance de Romain Bardet (6e en 2014), de 14 ans son aîné. 

Néanmoins, sa forme apparaît fluctuante et souvent moyenne depuis le début de saison (une seule victoire, sur le Critérium international, course de trois étapes du calendrier UCI Europe Tour, fin mars).

Thibaut Pinot

Thibaut Pinot en mars 2013 en Corse
Thibaut Pinot en mars 2013 en Corse Crédit : AFP/P.Pochard-Casabianca

10e en 2012 pour sa première participation, 3e et meilleur jeune l'an passé, le Français de la FDJ semble atteindre la maturité à 25 ans. 2e du Critérium international, il a enchaîné avec des 4es place sur Tirreno-Adriatico, le Tour de Romandie et surtout le Tour de Suisse.


Ses points forts : les arrivées au sommet dans les Pyrénées et surtout les Alpes et le profil de la dernière semaine, qui avantage les coureurs dotés de grandes facultés de récupération. Ses points faibles : les dangers de toutes sortes durant la longue séquence de plaine, mais aussi le poids des responsabilités.

Tour de France 2015 : présentation des quatre favoris
Tour de France 2015 : présentation des quatre favoris Crédit : AFP
Tour de France 2015 : le parcours
Tour de France 2015 : le parcours Crédit : AFP

Les 21 étapes

4 juillet : 1ère étape, Utrecht (Pays-Bas) - Utrecht, 13,8 km (contre-la-montre individuel) 
5 juillet : 2e étape, Utrecht - Zelande (Pays-Bas), 166 km 
6 juillet : 3e étape, Anvers (Belgique) - Huy (Belgique), 159,5 km 
7 juillet : 4e étape, Seraing (Belgique) - Cambrai, 223,5 km 
8 juillet : 5e étape, Arras - Amiens Métropole, 189,5 km 
9 juillet : 6e étape, Abbeville - Le Havre, 191,5 km 
10 juillet : 7e étape, Livarot - Fougères, 190,5 km

11 juillet : 8e étape, Rennes - Mûr-de-Bretagne, 181,5 km 
12 juillet : 9e étape, Vannes - Plumelec, 28 km (contre-la-montre par équipes) 
13 juillet : repos 
14 juillet : 10e étape, Tarbes - La Pierre-Saint-Martin, 167 km 
15 juillet : 11e étape, Pau - Cauterets Vallée de Saint-Savin, 188 km 
16 juillet : 12e étape, Lannemezan - Plateau de Beille, 195 km 
17 juillet : 13e étape, Muret - Rodez, 198,5 km 
18 juillet : 14e étape, Rodez - Mende, 178,5 km 
19 juillet : 15e étape, Mende - Valence, 183 km 
20 juillet : 16e étape, Bourg-de-Péage - Gap, 201 km 
21 juillet : repos 
22 juillet : 17e étape, Digne-les-Bains - Pra-Loup, 161 km 
23 juillet : 18e étape, Gap - Saint-Jean-de-Maurienne, 186,5 km 
24 juillet : 19e étape, Saint-Jean-de-Maurienne - La Toussuire Les Sybelles, 138 km 
25 juillet : 20e étape, Modane Valfréjus - Alpe d'Huez, 110,5 km 
26 juillet : 21e étape, Sèvres Grand Paris Seine Ouest - Paris Champs-Elysées, 109,5 km  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tour de France Cyclisme Alberto Contador
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants