1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France 2015 : "Ce n'est pas fini", assure Contador, "très motivé"
1 min de lecture

Tour de France 2015 : "Ce n'est pas fini", assure Contador, "très motivé"

L'Espagnol, 5e du classement général à 4 minutes 23 du Britannique Froome, se "sent "bien en ce moment", a-t-il déclaré mardi 21 juillet lors de la journée de repos.

Alberto Contador sur le Tour de France 2015
Alberto Contador sur le Tour de France 2015
Gregory Fortune & AFP

Il était annoncé au départ d'Utrecht samedi 4 juillet comme l'un des "quatre fantastiques" de ce Tour 2015, avec le vainqueur sortant, l'Italien Vincenzo Nibali, le Colombien Nairo Quintana et le Britannique Christopher Froome. 17 jours plus tard, l'Espagnol Alberto Contador compte plus de quatre minutes de retard sur le maillot jaune, qui a assommé la course dès la première arrivée en altitude.

Mes jambes tournent mieux qu'à la première étape des Pyrénées

Alberto Contador

Depuis, Froome a toujours suivi les meilleurs, sur tous les terrains, se contentant souvent de les contrôler. Aussi, avant les quatre grandes étapes prévues dans les Alpes, il semble difficile d'imaginer que le leader de la Sky soit délogé d'ici à l'arrivée à Paris. Pourtant, Contador y croit. "Je peux vous assurer que je suis très motivé par cette dernière semaine. Le Tour n'est pas fini", estime le vainqueur des éditions 2007 et 2009 (déclassé en 2010), mardi 21 juillet.

"Mes jambes tournent mieux qu'à la première étape des Pyrénées, je me sens bien en ce moment, détaille 'El Pistolero'. On verra ce qui se passera, j'agirai en fonction de plusieurs facteurs, la météo, les adversaires... Mon objectif, dans ce Tour, était uniquement le maillot jaune. J'étais venu pour gagner. Je ne serais pas heureux avec un podium", conclut-il.

Je serais heureux avec un podium à Paris

Nairo Quintana

À l'inverse, Quintana, 2e à 3 minutes 10 de Froome et déjà dauphin du Britannique en 2013, serait "heureux avec un podium à Paris". Mais le grimpeur de la Movistar a rappelé que "ces derniers mois, nous avons travaillé avec l'équipe pour être en jaune à Paris. Je suis en bonne forme. Si les circonstances le permettent, je passerai à l'attaque. On verra aussi, s'il peut y avoir des alliances pour mettre Froome en difficulté".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/