2 min de lecture Marion Bartoli

Thomas Drouet, de l'enfer Tomic au paradis Bartoli

En deux mois, de son agression par John Tomic à Madrid à la demi-finale de Marion Bartoli à Wimbledon, Thomas Drouet, l'entraîneur de la N.1 française, est passé de l'enfer au paradis.

Le Franco-Monégasque Thomas Drouet avec le journaliste Sylvain Charley dans les locaux de RTL mardi 7 mai 2013
Le Franco-Monégasque Thomas Drouet avec le journaliste Sylvain Charley dans les locaux de RTL mardi 7 mai 2013 Crédit : Thomas Jay
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Il s'en souvient comme si c'était hier et n'oubliera évidemment jamais : le 4 mai dernier, à peine arrivé dans son hôtel à Madrid, Thomas Drouet se fait asséner un violent coup de tête de la part du père de Bernard Tomic, le jeune prodige australien dont il était le "sparring-partner" depuis neuf mois.

En sang et inconscient, Drouet, 30 ans, s'en sort avec un nez cassé, une arcade explosée et un traumatisme aux cervicales. John Tomic, "un fou, un pervers manipulateur" selon le Franco-Monégasque, est banni des tournois. Le procès au pénal aura lieu à l'automne prochain.

Il monte à Paris pour "trouver du boulot"

Se retrouvant du jour au lendemain sans travail, encore méconnu sur le circuit, l'ancien 1065ème mondial, en 2007, monte deux semaines plus tard à Paris pour "trouver du boulot" pendant Roland-Garros. Et tombe sur cette interview de Walter Bartoli, père et entraîneur de toujours de Marion, qui explique qu'ils cherchent quelqu'un pour renforcer leur cellule.

J'étais content d'avoir trouvé des gens normaux. Ca m'a fait un grand changement

Thomas Drouet
Partager la citation

"Je l'appelle tout de suite, le soir même Marion m'envoie un message et le surlendemain on commence à travailler ensemble. J'étais content d'avoir trouvé des gens normaux. Ca m'a fait un grand changement", raconte Drouet. 

À lire aussi
Marion Bartoli le 20 décembre 2017 à Paris tennis
Tennis : Marion Bartoli qualifie Benoît Paire de "gamin de 8 ans", il lui répond sur Twitter

"On a pratiquement le même âge avec Marion. On se connaît depuis petit lorsqu'elle amenait son chat aux Championnats de France. Ca a facilité le contact", ajoute celui qui a ensuite pris du galon avec le recul de Walter et se retrouve de fait dans la position de l'entraîneur de la N.1 française.

On se connaît depuis petit lorsqu'elle amenait son chat aux Championnats de France. Ca a facilité le contact

Thomas Drouet
Partager la citation

"Dès le début, je n'étais pas qu'un sparring. Ils attendaient autre chose, un avis extérieur", dit le beau brun, classé -4/6, dont Bartoli apprécie "la qualité de balle". 

"On joue ensemble tous les jours, explique-t-il. Je sors de sept mois d'entraînement intensif avec Bernard avec qui on jouait de cinq à six heures par jour. Walter ne faisait faire que du panier à Marion mais il a réussi à l'amener au septième rang mondial et moi je dis chapeau".

Avec moi, elle travaille dans la bonne humeur. Je ne donne pas de directives, je ne suis pas son boss

Thomas Drouet
Partager la citation

Drouet assure que les relations avec Walter sont au beau fixe et que tout se déroule dans un "climat paisible". "Il est hyper content pour Marion, il lui donne toujours quelques conseils mais a plus retrouvé son rôle de papa". "Marion avait peut-être besoin d'une évolution, estime Drouet. A 30 ans, on ne gère pas pareil qu'à 22. Avec moi, elle travaille dans la bonne humeur. Je ne donne pas de directives, je ne suis pas son boss. On dialogue beaucoup. C'est une fille très intelligente et très humaine. On fait le boulot sérieusement et une fois que c'est fini on va au restaurant et on déconne, on fait des bêtises".
  
On est loin des brimades et des humiliations quotidiennes vécues dans le clan Tomic dont il était "le larbin". La chose positive qu'il retient de son expérience aux côtés des Tomic c'est que Bernard a gagné, à Sydney en janvier, le premier tournoi sur lequel il l'accompagnait. Rebelote avec Bartoli à Wimbledon ? "Bien sûr qu'on ne veut pas s'arrêter là avec Marion, dit-il. On n'en parle pas mais on sait tous les deux qu'on travaille pour la soulever la Coupe cette fois." 

>
Marion Bartoli : "Je reste très concentrée sur mon objectif" Crédit Média : Isabelle Langé | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marion Bartoli Wimbledon Infographie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants