2 min de lecture Athlétisme

Soupçons de dopage en Russie : "J'ai l'impression de revenir du temps de la RDA", regrette Bernard Amsalem

REPLAY / INVITÉ RTL - Le président de la Fédération française d'athlétisme "n'a pas de leçons à recevoir de qui que ce soit".

Marc-Olivier Fogiel L'Invité de RTL Soir Marc-Olivier Fogiel iTunes RSS
>
Doapge en athlétisme : "J'ai l'impression de revenir du temps de la RDA", regrette Bernard Amsalem Crédit Image : AFP/T.Zoccolan | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
et Marc-Olivier Fogiel

L'Agence mondiale antidopage a présenté ce lundi 9 novembre un rapport explosif, qui fait état de corruption et de dopage à tous les étages. L'instance demande la suspension de la Russie de toutes les compétitions. Une décision que Bernard Amsalem, le président de la Fédération française d'athlétisme soutient : "Je demande effectivement de marquer le coup compte tenu de ce que j’ai appris, a-t-il déclaré au micro de Marc-Olivier Fogiel. J'ai parcouru ce rapport ligne par ligne et je suis abasourdi par ce que j'ai appris : une espèce de mafia, entre la Fédération russe, le laboratoire russe, l'agence russe, peut-être même l'État russe. J'ai l'impression de revenir en arrière, du temps de la RDA, où le dopage était institué pour des raisons politiques".

"Il faut suspendre à vie tous ceux qui ont triché, ce n'est plus la peine de les revoir, y compris les entraîneurs, les dirigeants, les médecins concernés (...), pour marquer le coup et puis aussi pour permettre à la Russie, peut-être, de se remettre en cause et de remettre tout à plat pour redémarrer après", poursuit l'homme de 63 ans, en poste depuis janvier 2001. Selon lui, il faut aussi revoir les palmarès et les médailles attribuées aux JO de Londres, "sabotés" selon l'AMA. "Évidemment, ça n'a pas la même saveur pour les athlètes mais il faut le faire. Il faut dédommager les gens qui n'ont pas pu monter sur le podium à cause des tricheurs".

Concernant l'athlétisme français, je n'ai pas de souci à me faire

Bernard Amsalem
Partager la citation

Et les Français, est-il sûr qu'ils n'ont rien à se reprocher ? "J'ai lu le rapport ligne par ligne, on ne parle que des Russes. Concernant l'athlétisme français, je n'ai pas de souci à me faire, assure-t-Bernard Amsalem. Nous sommes extrêmement vigilants avec l'Agence française de lutte contre le dopage et le laboratoire de Chatenay-Malabry. Nous sommes la seule Fédération à avoir mis des sanctions très longues - jusqu'à dix ans de suspension pour un athlète. On n'a pas de leçons à recevoir de qui que ce soit. Je peux dormir tranquille".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Athlétisme Dopage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780439956
Soupçons de dopage en Russie : "J'ai l'impression de revenir du temps de la RDA", regrette Bernard Amsalem
Soupçons de dopage en Russie : "J'ai l'impression de revenir du temps de la RDA", regrette Bernard Amsalem
REPLAY / INVITÉ RTL - Le président de la Fédération française d'athlétisme "n'a pas de leçons à recevoir de qui que ce soit".
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/soupcons-de-dopage-en-russie-j-ai-l-impression-de-revenir-du-temps-de-la-rda-regrette-bernard-amsalem-7780439956
2015-11-09 19:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KFPzD06radp4bvtVlEBFIg/330v220-2/online/image/2015/1109/7780440125_bernard-amsalem-en-fevrier-2015.jpg