3 min de lecture Dopage

Soupçons de dopage en Russie : 3 clés pour comprendre le scandale

ÉCLAIRAGE - Le rapport de la Commission d'enquête de l'Agence mondiale antidopage confirme l'existence d'un dopage organisé. La Russie pourrait être suspendue des prochaines compétitions internationales, dont les JO 2016.

>
Soupçons de dopage en Russie : ce qu'il faut savoir sur le scandale Crédit Image : AFP/K.Kudryavtsev | Crédit Média : Nicolas Georgereau | Durée : | Date :
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

L'agence mondiale antidopage a décidé de taper fort. Lundi 9 novembre, elle a demandé la suspension de la Russie de toutes les prochaines compétitions d'athlétisme alors que les Jeux Olympiques de Rio se profilent à l'été 2016 mais aussi la suspension à vie de cinq athlètes russes. Une annonce qui a secoué le monde du sport et qui fait suite au rapport sur les soupçons de corruption au sein de la Fédération internationale d'athlétisme. 

Mais l'enquête est plus ancienne alors que dès décembre 2014, la chaîne de télévision allemande ARD a mis en lumière ce scandale avant des témoignages d'anciens dopés russes en août 2015. Depuis, l'affaire n'a cessé de prendre de l'ampleur obligeant l'AMA a enquêté sur ces nombreuses allégations. Car si le système de contrôle analytique du dopage a été pointé du doigt ces dernières années, notamment dans l'affaire Armstrong, il s'agit là d'une corruption de la base jusqu'au sommet de la pyramide

1. L'État russe mise en cause

Dans son rapport publié lundi 9 novembre, la Commission de l'AMA a rendu public un rapport de 335 pages qui confirme l'existence d'un dopage organisé : "Un haut niveau de collusion parmi les athlètes, les entraîneurs, les médecins, les officiels et les agences sportives pour fournir de façon systématique aux athlètes russes des produits dopants afin d'atteindre le principal objectif de l'État : produire des vainqueurs". Pour cela, et remporter ainsi un grand nombre de médailles lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012, il aurait été fourni "de façon systématique aux athlètes russes des produits dopants". Tous les athlètes récalcitrants auraient été menacés de ne pas être sélectionnés.

À lire aussi
La Française Clémence Calvin à Bertlin le 12 août 2018 athlétisme
Marathon de Paris : en plein scandale, Clémence Calvin bat le record de France

Une organisation pyramidale du dopage et de la corruption qui ne ressemble en rien aux affaires de ces dernières années. Alors que ces cas de dopages n'auraient "pas pu exister" sans l'autorisation du gouvernement, cela rappelle le souvenir de l'ex-RDA, cette époque pré-chute du Mur de Berlin, où le dopage d'État était d'autant plus institutionnalisé que les contrôles étaient peu efficaces et l'AMA loin d'être née

2. Contrôles, prélèvements, laboratoires... Un système bien rôdé

Pour arriver à des niveaux de performances olympiques, la fédération russe d'athlétisme met en place un véritable système pour contourner l'Agence mondiale antidopage. Cette dernière avance par exemple le rôle de certains entraîneurs qui se seraient arrangés pour éviter les contrôles. Indispensable aux contrôles hors compétition - les plus efficaces - le processus de localisation était lui aussi totalement dévoyé. Nombre de préleveurs internationaux ont fait chou blanc à la porte d'athlètes russes. Quant à la Rusada, autorité censée infliger les sanctions pour "no-show" ou manquement aux obligations de localisation, elle a systématiquement traîné dans les procédures. 

Mais cela ne correspond qu'à la première base de ce système géant de corruption alors que la Russie s'est arrangée pour corrompre les plus hautes instances de l'AMA. Une fois les prélèvements effectués en bonne et due forme et que les analyses ont démontré un résultat positif, la manipulation était encore au rendez-vous. "Si un athlète ne pouvait s'arranger avec les préleveurs, alors il devait le faire, moyennant finance, avec les autorités du laboratoire antidopage", explique la commission d'enquête. Le laboratoire de Moscou, qui pourrait se voir retirer son accréditation, a en effet détruit 1.417 échantillons en décembre 2014, à la veille de la visite de sa commission d'enquête.

3. Quel rôle va jouer Interpol ?

Signe de l'ampleur de cette affaire, Interpol a annoncé lundi 9 novembre l'ouverture d'une enquête mondiale sur le dopage. Une enquête, pilotée par la France, au nom évocateur, Augias, à l'image des écuries nettoyés par Hercule dans la mythologie. La Commission de l'AMA a annoncé avoir transmis à Interpol différentes informations concernant l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF). 

Alors que l'affaire aurait pu s'ébruiter dès mai 2012, l'IAAF aurait perçu plusieurs pots de vins pour ne pas l'ébruiter. L'Association internationale aurait mis la main sur une liste d'athlètes suspectés de dopage. Pour ne pas couler, la Fédération russe a décidé de faire chanter les sportifs concernés : la participation aux Jeux Olympiques de Londres en échange d'un versement d'argent important qui aurait pu profiter à la fédération russe mais aussi à l'Association. La semaine dernière, la justice française a mis en examen l'ancien président de l'IAAF, Lamine Diack, pour corruption aggravée et blanchiment aggravé. Un médecin français serait aussi au cœur de ce scandale de grande ampleur qui pourrait rapidement s'étendre hors des frontières de la Russie et toucher de nombreux pays. 

Les principaux protagonistes sur ce scandale d'un dopage organisé en Russie
Les principaux protagonistes sur ce scandale d'un dopage organisé en Russie Crédit : abm/, S.Ramis/A.Bommenel / AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Dopage Russie Athlétisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780454519
Soupçons de dopage en Russie : 3 clés pour comprendre le scandale
Soupçons de dopage en Russie : 3 clés pour comprendre le scandale
ÉCLAIRAGE - Le rapport de la Commission d'enquête de l'Agence mondiale antidopage confirme l'existence d'un dopage organisé. La Russie pourrait être suspendue des prochaines compétitions internationales, dont les JO 2016.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/soupcons-de-dopage-en-russie-3-cles-pour-comprendre-le-scandale-7780454519
2015-11-10 20:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0GZX6a-m5IknVSPF3mTw4Q/330v220-2/online/image/2015/1109/7780437429_la-russe-mariya-savinova-a-moscou-en-aout-2013.jpg