1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Roland-Garros : qui est Jelena Ostapenko, gagnante du tournoi féminin
2 min de lecture

Roland-Garros : qui est Jelena Ostapenko, gagnante du tournoi féminin

PORTRAIT - La Lettone de 20 ans, 47e joueuse mondiale avant Roland-Garros 2017, est venue à bout de la Roumaine Simona Halep en trois sets, samedi 10 juin.

Jelena Ostapenko, 20 ans à peine, a remporté son premier tournoi du Grand Chelem samedi 10 juin 2017.
Jelena Ostapenko, 20 ans à peine, a remporté son premier tournoi du Grand Chelem samedi 10 juin 2017.
Roland-Garros qui est Jelena Ostapenko, gagnante du tournoi féminin
01:57
Ludovic Galtier & Gregory Fortune

C'est la nouvelle reine de la porte d'Auteuil. Jelena Ostapenko n'avait jamais inscrit son nom au palmarès d'un Grand Chelem. Malmenée par une Simona Halep déjà finaliste déçue en 2014, la Balte, complètement inconnue du grand public au début de la quinzaine, a renversé la vapeur au cours du deuxième set, alors qu'elle était en très mauvaise posture (4-6, 0-3). Jamais résignée, insouciante et auteure d'un jeu plaisant donnant lieu à autant de fautes que de coups gagnants (54), la Lettone au caractère bien trempé s'est imposée en trois sets (4-6, 6-4, 6-3), et a soulevé son premier trophée des Mousquetaires. "Je ne peux pas croire que j'ai gagné Roland-Garros, j'ai juste 20 ans, je veux juste vous dire merci, je vous aime, j'aime jouer ici, c'est incroyable."

Loin d'être favorite, elle disputait seulement son deuxième Roland-Garros. L'an passé, elle était sorti dès le premier tour. Seulement 47e mondiale au début du tournoi (16e aujourd'hui), la jeune femme devient la première joueuse non tête de série à soulever le trophée depuis 1933. Sur le circuit professionnel depuis 2015, Ostapenko est née de parents russes à Riga le 8 juin 1997, jour de la victoire du Brésilien Gustavo Kuerten chez les hommes. Lui aussi avait la particularité de ne pas être une tête de série. La joueuse d'1,77m a successivement écarté l'Américaine Louisa Chirico (127e mondiale), la Péruvienne Monica Puig (41e), l'Ukrainienne Lesia Tsurenko (42e), l'Australienne Samantha Stosur (24e) et la Danoise Caroline Wozniacki avant son succès sur Bacsinszky (31e).

Entraînée par l'Espagnole Anabel Medina Garrigues, 16e mondiale en simple en 2009 et 3e en double en 2008, Ostapenko apprend à jouer au tennis dès l'âge de cinq ans. Sa mère lui donne ses premiers cours. Ancien footballeur en deuxième division ukrainienne, son père deviendra par la suite son préparateur physique. Le succès ne tarde pas à venir, dans le temple de la balle jaune avec une victoire à Wimbledon chez les juniors, en 2014. L'année suivante, elle dispute ses premiers tournois du Grand Chelem, sur le gazon londonien puis à l'US Open. Elle va pouvoir fêter comme il se doit ce premier grand titre de sa jeune carrière et pourquoi pas danser, son autre passion. Longtemps, Jelena Ostapenko a hésité entre le tennis et la danse de salon.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/