2 min de lecture David Ferrer

Roland-Garros : Nadal s'offre une huitième merveille

Impeccable d'un bout à l'autre de sa finale contre David Ferrer (6-3, 6-2, 6-3), Rafael Nadal a remporté dimanche son huitième Roland-Garros, une première dans un tournoi du Grand Chelem.

Rafael Nadal soulève une huitième fois le trophée des Mousquetaires
Rafael Nadal soulève une huitième fois le trophée des Mousquetaires Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Isabelle Lange
La rédaction vous recommande

Rafael Nadal a écrit une nouvelle page de son incroyable histoire à Roland-Garros dimanche en soulevant une huitième fois le trophée des Mousquetaires. L'Espagnol a renoué avec le succès pour son grand retour en majeur.

A 27 ans et "seulement" 9 participations dans les Internationaux de France, Nadal s'est également approprié le record co-détenu par Roger Federer et Guillermo Vilas avec 59 victoires dans le tournoi. Ce qui rend chaque année plus incroyable la victoire de Robin Soderling sur le Majorquin en 2009. Il dépasse également Bjorn Borg et Rod Laver avec 12 victoires en Grand Chelem, à encore 5 unités de Roger Federer et 2 de Pete Sampras.

Retour au sommet

Après sa demi-finale épique longue de 4h37' contre Novak Djokovic vendredi, on pensait retrouver un Nadal peut-être amoindri dimanche face à un David Ferrer qui n'avait pas lâché le moindre set dans tout le tournoi. Mais comme en 2009 à l'Open d'Australie, le Taureau de Manacor a parfaitement su enchaîner avec un autre combat. Et si celui-ci n'a duré que l'espace de 3 sets, il n'en fut pas moins magnifique grâce à ces deux spécialistes de la terre-battue.

>
Rafael Nadal bat David Ferrer en finale de Roland-Garros

On savait que la finale ne serait certainement pas à la hauteur de la demi. Il n'y avait pas la même électricité sur le court lors de l'entrée des joueurs, la même tension dans les tribunes. Et même s'il ne l'avouera jamais, Rafael Nadal savait qu'une fois l'obstacle Djokovic passé, rien ne pouvait plus l'arrêter pour conquérir ce nouveau sacre. Pas de quoi pour autant renier cette dernière victoire côté majorquin : "C'est une de mes victoires les plus spéciales, c'est certain. L'année dernière j'ai connu beaucoup de bas, si ma famille et mon équipe n'avaient pas été là, ça aurait été impossible", a-t-il déclaré au public du Chatrier avant de recevoir le trophée des mains de Usain Bolt. 

C'est le meilleur

David Ferrer
Partager la citation
À lire aussi
Novak Djokovic en finale de Roland Garros 2016 Roland-Garros
Roland-Garros : Novak Djokovic en finale face à Andy Murray

Après un dernier coup droit décroisé, après 2h16' d'une rencontre où Ferrer a largement contribué à sa qualité, Rafael Nadal tombait au sol pour exulter. La récompense de souffrances accumulées pendant 7 mois, même s'il sera N.5 mondial lundi. Qu'importe, c'est bien lui le N.1 à la Race, et c'est bien lui qui ira sans pression à la reconquête de sa première place mondiale dans une deuxième partie de saison où il n'a aucun point à défendre. Si Ferrer lui repasse devant à l'ATP (4), il sait que ce n'est qu'une question de temps et reste lucide sur sa situation : "Rafa mérite tout ce qu'il a. Il sait tout faire, il frappe fort, il a une belle main, un physique incroyable. C'est le meilleur". Limpide David.

V.D.

>
Rafael Nadal : "Très spécial" Crédit Média : Isabelle Langé | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
David Ferrer Rafael Nadal Roland-Garros
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants