2 min de lecture France Télévisions

Roland-Garros : le "commentateur fou" sanctionné par France Télévisions

Pierre-Etienne Léonard s'était lâché en commentant sur Internet un match de seconde zone de Roland-Garros. Sa direction n'a pas apprécié son humour et lui a adressé un rappel à l'ordre.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Son propos détonnait. Commentateur de Roland-Garros pour le site internet de France Télévisions, Pierre-Etienne Léonard s'est fait remarquer la semaine dernière par les équipes du Petit Journal pour son style... pour le moins original. Un style visiblement pas du goût de sa hiérarchie, qui l'a sanctionné, rapporte Le Monde.

"Messieurs, ce serait bien de conclure quand même"

Membre de l'équipe des Sports de France Télévisions, Pierre-Etienne Léonard avait été chargé d'assurer sur Internet le commentaire d'un match de seconde zone du tournoi de tennis. Un match de trois heures, sans grand intérêt sportif, sans grand enjeu, qui a rendu fou le journaliste. "Une rencontre interminable (...) Messieurs, ce serait bien de conclure quand même (...) La journée ne s'achève pas grâce à ces deux hommes", déclarait-il.

Plus tard, Pierre-Etienne Léonard se sentait bien seul et s'ennuie de sa famille : "Les petits enfants qui sont là sur ce court numéro 6... Ça me fait penser à ma petite fille qui me manque, ma petite Victoiiiiiire... Qui est chez tata Lolo en ce moment !"

Un humour pas du goût de France TV

Selon Le Monde, l'homme a été convoqué par sa direction à la suite de la diffusion de cette séquence sur Canal+. "France Télévisions est en période de renégociation avec la Fédération française de tennis pour les droits de Roland-Garros, alors cette histoire n'est pas très bien passée", explique un de ses proches au journal.

À lire aussi
Marion Bartoli dans "On n'est pas couché", le 20 avril 2019 tennis
"On n'est pas couché" : Marion Bartoli revient sur sa "descente aux enfers"

Pierre-Etienne Léonard a apparemment eu chaud, puisqu'il aurait confié à son ami que, les autres jours du tournoi, il "avait encore plus lâché les chevaux que dans l'extrait du Petit Journal". Carton jaune pour le journaliste, convoqué par sa hiérarchie : il écope d'un "rappel à l'ordre".

Daniel Bilalian, patron du service des Sports, a botté en touche : "C'est une affaire interne, qui a déjà été définitivement réglée", affirme-t-il au Monde. S'il n'a pas plu à France TV, l'humour de Pierre-Etienne Léonard a pourtant séduit les internautes : plus de 25.000 personnes réclamaient qu'il commente la finale de Roland-Garros.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
France Télévisions Roland-Garros Culture-loisirs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants