3 min de lecture Gaël Monfils

Roland-Garros : la journée de dimanche en un clin d’œil

Un nouveau match culte pour Robredo, la 900ème en frayeur de Federer, le retour de Svetlana Kuznetsova : voilà ce qu'il faut retenir de la huitième journée des Internationaux de France à Roland-Garros.

Le court Philippe Chatrier à la porte d'Auteuil
Le court Philippe Chatrier à la porte d'Auteuil Crédit : AFP/C.Cadet
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Bouton Tennis - suivez les rencontres en direct

L'exploit : Tommy Robredo

Mené 2 sets à rien contre Nicolas Almagro, comme lors de ces deux précédents tours, le revenant Tommy Robredo a une nouvelle fois triomphé en 5 manches. C'est la première victoire de sa carrière contre son compatriote en six confrontations. S'il n'a sauvé de balles de matchs à l'inverse de son match face à Gaël Monfils  l'Espagnol de 31 ans, redescendu au-delà de la 400ème place mondiale l'année dernière a été mené d'un break lors de tous les sets avant de finalement empoché les trois derniers. Tommy Robredo est devenu le premier joueur à remonter un handicap de deux sets à zéro dans un troisième match consécutif dans un Grand Chelem depuis Henri Cochet à Wimbledon en 1927, il y a 86 ans. Le trentenaire disputera sa place en demi-finale contre un autre joueur hispanique, David Ferrer. 

L'(autre) exploit : Svetlana Kuznetsova

Victorieuse à Paris en 2009, la Russe Svetlana Kuznetsova a confirmé, à bientôt 28 ans, son retour sur le devant de la scène avec une victoire 6-4, 4-6, 6-3 sur l'Allemande Angelique Kerber, N.8 mondiale. Après une saison 2012 gâchée par les blessures, l'ancienne N.2 mondiale, 39e aujourd'hui, avait déjà atteint les quarts à l'Open d'Australie en janvier. Son prochain défi est immense face à Serena Williams, "la meilleure joueuse du monde", comme elle le sait. "Mais je peux aussi être dans un bon jour, espérons que ce soit le cas", a-t-elle ajouté. 

Le flop : Nicolas Almagro

Menant deux sets à rien et un break dans le troisième set, la tête de série N.8 s'est finalement inclinée contre son compatriote. Une faute professionnelle pour ce joueur qui visait un quatrième quart de finale à Roland-Garros alors qu'il aurait pu, cette fois, ne pas être barré par Rafael Nadal - qui se trouve dans l'autre partie du tableau - qui lui a toujours empêché de voir les demi-finales. Lorsqu'un journaliste lui a demandé ce qui s'était passé, Nicolas Almagro a répondu: "pour être honnête, c'est difficile à dire", avant de déclarer que c'était le moment le plus cruel de sa carrière.  

Le bilan des Français : "2" sur 2

À lire aussi
Gaël Monfils en mai 2017 à Munich tennis
Open d'Australie : Gaël Monfils s'est blessé avant le tournoi en jouant aux jeux vidéo

L'un se devait de gagner, l'autre n'avait rien à perdre. La logique a été respectée dimanche entre Jo-Wilfried Tsonga qui a impressionné face à Viktor Troicki et un Gilles Simon qui a donné toutes les peines du monde au grand Roger Federer. C'est donc un 2/2 aujourd'hui pour les Français. Le Niçois a même mené deux manches à une avant le retour du N.3 mondial. Il s'incline finalement 6-1, 4-6, 2-6, 6-2, 6-3 mais a déclaré espérer revenir sur le court Philippe Chatrier pour "revivre un tel match" et "continuer à pratiquer ce niveau de tennis". Pour Tsonga, ce fut une formalité d'1h45' face au Serbe. Si Richard Gasquet bat Stanislas Wawrinka lundi, il y aura deux Français en quarts de finale du simple messieurs pour la première fois depuis 1990 à Roland-Garros. 

Les phrases

"Je connais son prénom maintenant." De Roger Federer qui s'est fait une sacrée frayeur face à Gilles Simon, bruyamment encouragé par le Central ("Gilou, Gilou"), avant de s'imposer en cinq sets.
  
"Parler en français, sans aucun doute". De Serena Williams, interrogée pour savoir s'il était plus difficile de conclure un match ou de s'exprimer en français ensuite, ce qu'elle fait très bien depuis le début de la quinzaine.  
   
"Je travaille mon revers depuis que j'ai 5 ans ! C'est une catastrophe, ce revers." De Jo-Wilfried Tsonga, pourtant très solide face à Viktor Troicki. 

Les chiffres "spécial Federer"

900 : comme le nombre de victoires remportées sur le circuit par Roger Federer. Le Suisse a décroché ce cap non sans mal grâce à sa victoire sur Simon. Seuls trois joueurs ont fait mieux et ça date d'un autre temps : Jimmy Connors (1156), Ivan Lendl (1068) et Guillermo Vilas (940). 

58 : Par cette victoire, Federer a aussi égalé le record de Guillermo Vilas - partagé avec Nicola Pietrangeli - du nombre de victoires à Roland-Garros. Il pourra donc le battre lors du quart de finale contre Tsonga mais attention, Rafael Nadal n'est plus très loin.

36 : Voilà un record qui n'appartient par contre qu'à lui : Roger Federer s'est qualifié dimanche pour son 36ème quart de finale consécutif en tournoi du Grand Chelem. Le Roi n'a plus perdu avant ce cap depuis 2004. Le record précédent était détenu par Vilas avec 13 quart de suite. Djokovic en est par exemple à 15, série en cours. 

6 : le nombre de matches en cinq sets disputés, et gagnés, par Roger Federer à Roland-Garros. Sur ces six matches, il est revenu de 2 sets à 0 à trois reprises.

Roland-Garros : palmarès et dotations
Roland-Garros : palmarès et dotations Crédit : IDE
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gaël Monfils Gilles Simon Jo-Wilfried Tsonga
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants