1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Mondiaux de natation : la France médaillée d'or sur le relais 4x100m masculin
1 min de lecture

Mondiaux de natation : la France médaillée d'or sur le relais 4x100m masculin

Florent Manaudou, Mehdy Metella, Jérémy Stravius et Fabien Gilot poursuivent l’invincibilité du relais français qui tient depuis 2012.

Jérémy Stravius et Florent Manaudou avec les deux autres relayeurs Mehdy Metella et Fabien Gilot aux Mondiaux de Kazan, le 2 août 2015
Jérémy Stravius et Florent Manaudou avec les deux autres relayeurs Mehdy Metella et Fabien Gilot aux Mondiaux de Kazan, le 2 août 2015
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Julien Absalon & AFP

Le relais français est intouchable. Aux Mondiaux de natation à Kazan, Mehdy Metella, Florent Manaudou, Fabien Gilot et Jérémy Stravius ont remporté la médaille d'or lors de la finale du 4x100m nage libre (en 3:10.74), dimanche 2 août. La Russie, devant son public (3:11.19), et l'Italie (3:12.53) complètent le podium.

La France conserve non seulement sa couronne mondiale mais aussi son invincibilité qui tient depuis les Championnats d'Europe 2012. Depuis, que ce soit aux Jeux Olympiques de 2012, aux Mondiaux de 2013 et à l'Euro de 2014, c'est donc un sans faute qui se poursuit avec cette nouvelle victoire.

Manaudou a accéléré la cadence

Comme à Berlin, l'année dernière, Yannick Agnel n'a pas participé à ce nouveau triomphe. Victime d'une pleurésie (inflammation de la membrane qui entoure les poumons, ndlr), le champion olympique en titre du 200m libre est forfait pour ces Mondiaux à Kazan. Mais le relais français, aidé par Lorys Bourelly et Clément Mignon en séries, a pu compter sur Florent Manaudou. Qualifié plus tôt dans la journée pour la finale (à disputer lundi) du 50m papillon en signant le meilleur temps de sa carrière, le nageur de 24 ans a permis à la France de s'emparer de la première place au troisième virage.

"C'était une fois de plus une course très serrée, mais on avait confiance en nos qualités. On savait que chez les Russes ça n'allait pas être facile. On a essayé de prévoir le scénario idéal et c'est ce qui s'est passé", a réagi le capitaine Fabien Gilot au micro de France Télévisions.

À lire aussi

Si la Russie était le rival numéro un des Français lors de cette course, c'est notamment dû à l'élimination du relais américain dès les qualifications. Pour la première fois de leur histoire, les États-Unis, détenteurs du record de victoires dans cette discipline (11) n'ont pas réussi à se hisser en finale. Or, c'est leur équipe qui avait terminé derrière la France, à 24 centièmes de seconde, lors des Mondiaux de 2013.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/