1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Mondiaux d'athlétisme : Usain Bolt "a eu du mal à se motiver pour cette compétition"
2 min de lecture

Mondiaux d'athlétisme : Usain Bolt "a eu du mal à se motiver pour cette compétition"

REPLAY - INVITÉ RTL - L'athlète jamaïcain a clôturé sa carrière, samedi 12 août, sur une fin de course aux antipodes de toutes ses performances passées. L'issue d'une préparation perturbée entre autres par un drame personnel, selon notre consultant Alain Blondel.

Usain Bolt victime d'une "crampe" samedi 12 août 2017 aux mondiaux d'athlétisme de Londres, pour la dernière course de sa carrière
Usain Bolt victime d'une "crampe" samedi 12 août 2017 aux mondiaux d'athlétisme de Londres, pour la dernière course de sa carrière
Crédit : ANTONIN THUILLIER / AFP
L'invité RTL du week-end du 13 août 2017
07:23
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Samedi 12 août, chute et fin du roi Bolt. Tandis que le sprinteur jamaïcain disputait la dernière course de sa carrière, lors des mondiaux d'athlétisme de Londres, il a été victime de crampes dans la dernière ligne droite du relais 4x100 mètres. Usain Bolt n'a pas pu terminer et a fini allongé sur la piste, tordu de douleur. "Ça a été très très dur, parce qu'on s'attendait vraiment à voir Usain sortir du stade par la grande porte et d'un seul coup il a été foudroyé après 25 mètres de course (...)", commente Alain Blondel, consultant athlétisme de RTL. 

"Je pense qu'Usain n'était pas complètement prêt pour ces championnats du monde. Il y a eu une grosse attente en chambre d'appel qui fait qu'il s'est peut-être refroidi, explique notre consultant. N'empêche que c'est le seul des 32 athlètes à s'être blessé. Il faut que ça tombe sur lui, c'était la mauvaise histoire, la mauvaise journée hier pour tous les observateurs."

Usain Bolt n'était pas préparé au mieux pour les mondiaux d'athlétisme. "Il a eu du mal à se motiver pour cette compétition, ajoute Alain Blondel. Il a perdu l'un de ses meilleurs amis au printemps. Alors qu'il lui avait prêté sa moto, son meilleur ami s'est tué avec la moto d'Usain. Ça a été un moment terrible pour lui, dont il ne parle que très peu et ça a été un manque de motivation qui fait qu'il a repris l'entraînement un peu tard, trop tard."

Ce que Kévin a été capable de réaliser est vraiment fabuleux.

Alain Blondel, champion d'Europe de décathlon en 1994

Côté français, la compétition restera marquée par la prouesse de Kévin Mayer. Premier champion du décathlon que l'on puisse avoir en France, l'athlète de 25 ans devient également le seul au monde a avoir décroché ce titre en cadet, puis à l'avoir confirmé en junior et désormais en senior. "Sur deux jours, ce que Kévin a été capable de réaliser, dans un contexte complètement des Jeux olympiques de Rio (...) est vraiment fabuleux. Il n'a pas battu son record de France, mais je crois que ce n'était pas le plus important", conclut Alain Blondel, lui-même champion d'Europe de décathlon à Helsinki en 1994.

À lire aussi

Il reste deux chances de médailles françaises ce dimanche 13 août. Mélina Robert-Michon peut s'imposer à l'épreuve du disque et Yohan Diniz au 50 mètres marche.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/